Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

Les Aigles d'Orient

Pierre BORDAGE

Science Fiction  - Cycle : Wang  vol. 2

Illustration de GESS
L'ATALANTE, coll. Bibliothèque de l'évasion n° (81), dépôt légal : mai 1997
464 pages, catégorie / prix : 5, ISBN : 2-84172-052-7
Couverture

    Quatrième de couverture    
     2214. Capitaine de champ de l'armée de Frédric Alexandre, Wang participe à ses seconds Jeux uchroniques.
     Au-delà de la guerre des Boers que l'on y reconstitue, c'est à un tout autre combat que le jeune Chinois est convié. Davantage qu'un pion dans la lutte d'influence entre anglophones et francophones pour le contrôle de l'Occident, il est la carte maîtresse des « ruches  », un réseau clandestin qui cherche lui aussi à s'affranchir du joug occidental. Wang devient l'homme à abattre.
     Est-il vraiment la graine de chaos planté en terre occidentale par une vieille jardinière du nom de grand-maman Li  ? Mais comment se rebeller dans un monde où l'on peut « éteindre  » à tout moment les immigrés comme de simples ampoules  ?
     Et comment abattre ce rideau électromagnétique qui consacre la partage du monde entre l'opulence stérile d'un côté, la misère et la tyrannie de l'autre  ?
     Les Aigles d'orient fait suite aux Portes d'Occident et conclut l'ensemble du roman.


 
    Critiques    
     Voilà donc que nous retrouvons Wang, notre jeune héros Sino-Russe, à l'occasion de la sortie des Aigles d'Orient, second et dernier tome de la nouvelle saga SF signée Pierre Bordage.
      Souvenez-vous : le monde est coupé en deux par le REM, une muraille électromagnétique réputée indestructible et infranchissable. A ma gauche l'Occident, plein aux as, riche de la misère de ceux de ma droite, j'ai nommé la république Sino-Russe et la Grande Nation Islamique. Nous avions quitté Wang tout auréolé de sa victoire sur le redoutable Hal Garbett, chef des forces américaines lors des 106èmes Jeux uchroniques. Nous le retrouvons plongé dans les tourments mortels des 107èmes, alors que, petit à petit, l'adolescent commence à prendre conscience de ses propres atouts et que se révèle à lui, impérieuse, une tâche dont-il se sent nouvellement investi : faire chuter le REM. Tandis que, dans l'ombre, oeuvrent des forces qui le dépassent de beaucoup...

     On l'a déjà dit (in Bifrost 05), Pierre Bordage est sans doute l'un des espoirs les plus sûrs de la nouvelle SF française. Il possède toutes les qualités pour devenir un auteur de premier plan : un réel sens narratif, une conscience aiguë des ressorts de l'épique, qualités auxquelles s'ajoutent vraisemblablement un intérêt non feint pour la société, le monde dans lequel il vit — d'où l'intérêt prospectif de ses récits, une particularité qui nous permet de le rapprocher, notamment avec ce présent roman, d'un auteur comme Serge Lehman.
     Wang est une saga, une belle, une grande aventure pleine de rebondissements. Ce n'est pas que ça, bien sûr. C'est aussi un avertissement, un message emprunt d'une profonde humanité, d'une sensibilité certaine. On l'aura compris, voilà un bouquin à lire. Toutefois ceci ne doit pas nous faire oublier que, au-delà des qualités évoquées plus haut, Wang n'est pas le chef-d'œuvre absolu dont on nous parle, ça et là, dans une certaine presse. Le texte est long, très long, parfois trop. Ainsi, au milieu de ce tourbillon d'aventures palpitantes, il arrive qu'on se surprenne à s'ennuyer. Rien de bien grave, qu'on se rassure, mais tout de même. Wang est à prendre pour ce qu'il est : la confirmation, après Les Guerriers du Silence, de la naissance d'un futur grand auteur, un écrivain de qui on pourrait bien dire, un jour, c'est un maître. Oui, un jour...

     Quoiqu'il en soit il y a dans ce Wang là de quoi nous faire plus que saliver les méninges en attendant la suite, un bouquin de Fantasy ( ! ! !) à paraître chez J'ai Lu avant l'été prochain, un space op' chez l'Atalante, toujours avant l'été, enfin plus près de nous, au printemps, un « Macno » chez La Baleine. Vite, vite !

ORG
Première parution : 1/10/1997
dans Bifrost 6
Mise en ligne le : 12/1/2001

 
    Critiques des autres éditions ou de la série    

 
Base mise à jour le 18 juin 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.