Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Les Maîtres des âges

Wilson TUCKER

Titre original : The Time Masters, 1953
Première parution : Rinehart, 1953
Traduction de Jean-Pierre PUGI
Illustration de Georges RAIMONDO

OPTA , coll. Galaxie-bis n° 51/146
Dépôt légal : 3ème trimestre 1976
Première édition
Roman, 256 pages
ISBN : néant
Format : 11,0 x 18,0 cm
Genre : Science-Fiction



Quatrième de couverture
     Il tombait...
 
     lentement,
à travers un vide à la fois noir et incolore auquel il manquait encore suffisamment de substance pour être appelé un ciel.
 
C'était une forme revêtue d'un scaphandre, tournoyant de façon ridicule en direction de la planète. Un soleil inconnu et des étoiles étrangères tournaient autour de lui tel un immense kaléidoscope.
 
     Un autre corps tombait à ses côtés. Un corps sans vie, déchiqueté, qui pendait en partie hors du trou béant de la combinaison de survie.
 
     Tous deux dérivaient paresseusement vers la planète sans nom, un monde enveloppé de vapeurs bleues...
Sommaire
Afficher les différentes éditions des textes
1 - Daniel F. GALOUYE, Par ici la bonne soupe (Gravy Train, 1960) , pages 223 à 247, nouvelle, trad. (non mentionné)
Critiques

     La présence sur Terre de naufragés galactiques humanoïdes qui influencent secrètement le cours de l'évolution ou de l'histoire ; l'immortalité potentielle et la recherche du « sérum » qui la procure : deux thèmes vieux comme la SF et exploités d'innombrables fois, que Tucker mêle adroitement en en tirant des variations certes pas neuves mais au moins habiles, grâce à un traitement très intimiste en forme d'enquête policière. S'il est difficile d'admettre que le sérum recherché par les naufragés n'est autre que de l'eau lourde (l'aspect scientifique du livre est d'ailleurs assez négligé), on goûte par contre ce sens très américain du dialogue rapide, à la fois réaliste et distancé, à la fois plein d'humour et de surcroît de sens, qui manque si cruellement à la plupart des écrivains français. Certes on est loin de L'année du soleil calme (« Ailleurs et demain ») : car si Tucker est un excellent auteur. Les maîtres des Ages n'est qu'un assez bon roman — ce qui n'est déjà pas si mal.
 

Jean-Pierre ANDREVON (lui écrire) (site web)
Première parution : 1/1/1977 dans Fiction 276
Mise en ligne le : 1/1/2013

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 73639 livres, 80884 photos de couvertures, 69142 quatrièmes.
8521 critiques, 39689 intervenant·e·s, 1517 photographies, 3734 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.