Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Deepsix

Jack McDEVITT

Titre original : Deepsix, 2001

Cycle : Les Machines de Dieu  vol. 2 

Traduction de Frank REICHERT
Illustration de MANCHU

L'ATALANTE (Nantes, France), coll. La Dentelle du Cygne n° (72)
Dépôt légal : janvier 2003
544 pages, catégorie / prix : 21 €
ISBN : 2-84172-227-9   
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     2223. Parce qu'une mission scientifique y a été décimée vingt ans plus tôt, la planète Maleiva III — baptisée Deepsix — est restée à l'abandon. Aujourd'hui Deepsix suscite un nouvel intérêt chez les planétologues et les astrophysiciens : un monde errant va traverser le système stellaire de Maleiva et percuter la planète. C'est alors seulement que la découverte a lieu : une civilisation s'est épanouie sur Deepsix, dont les vestiges n'avaient jamais été repérés. Dans trois semaines, tout disparaîtra lors de la collision. Y a-t-il moyen d'enregistrer et de sauver ce qui peut encore l'être ? Ne resterait-il pas aussi des êtres intelligents sur la planète ? Une mission au sol est dépêchée pour engager une course contre la montre.
     Vingt ans après Les Machines de Dieu, la pilote spatiale Priscilla Hutchins se pose sur Deepsix, à la tête d'une petite équipe de fortune...
     Roman d'archéologie extraterrestre, roman de catastrophe, Deepsix est surtout un formidable récit d'aventure et de suspense.
 
    Critiques    
     Au début du XXIIIe siècle, Deepsix, dans le système de Maleiva, reste toujours à explorer, la première expédition, désastreuse suite à l'attaque de la faune locale, étant restée la seule. Vingt ans plus tard, une planète géante gazeuse à la dérive va percuter ce monde, alors même que les planétologues et les physiciens s'intéressant à l'événement découvrent les ruines d'une civilisation. Priscilla Hutchins, déjà rencontrée dans Les Machines de Dieu, est sommée de se détourner de sa mission pour mener une rapide fouille archéologique. Sur cette équipe se greffent des gens issus d'un vaisseau de tourisme venu assister à la catastrophe. Alors que le petit groupe visite les ruines d'une société préindustrielle, les vaisseaux dans l'espace découvrent un incroyable assemblage de poutrelles constituées d'un matériau très léger, probable vestige d'un ascenseur spatial.

     Mais un tremblement de terre anéantit les deux navettes spatiales au sol. Et aucun des vaisseaux en orbite n'en possède d'autre. Il reste moins de quinze jours avant la catastrophe. Commence alors une incroyable course contre la montre pour sauver ces explorateurs sommés dans le même temps de se défendre contre une faune et une flore hostiles, ainsi que contre les autochtones qui se découvrent finalement. La partie anthropologique du roman est cependant occultée par la nécessité de réussir ce sauvetage, même si elle réserve quelques surprises sur la nature de ces espèces intelligentes.

     McDevitt entretient un suspense sans faille, ne négligeant aucune pièce de son échiquier : on suit aussi bien les efforts désespérés des naufragés que ceux des vaisseaux spatiaux pour leur venir en aide ou encore les tentatives de divers groupes d'intérêts, commerciaux ou scientifiques, pour se soustraire à leurs obligations et reprendre leurs activités. La solution d'une nasse géante récupérant une navette incapable de se libérer de l'attraction terrestre, bien qu'improbable, est un morceau d'anthologie.

     Dans la veine des récits catastrophe, l'auteur n'oublie pas de bien typer ses personnages et de les faire évoluer pendant la traversée des épreuves : bien que convenus, le lâche scientifique et l'écrivain cynique sont à cet égard particulièrement réussis. Les contretemps et les coups du sort achèvent de transformer ce roman en un insoutenable suspense. Passionnant du début à la fin.

Claude ECKEN (lui écrire)
Première parution : 1/4/2003 dans Bifrost 30
Mise en ligne le : 1/5/2004


 
retour en haut de page
Dans la nooSFere : 66123 livres, 66011 photos de couvertures, 60921 quatrièmes.
8090 critiques, 36183 intervenant·e·s, 1459 photographies, 3689 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.