Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
La Nuit des chauves-souris

Jeff ROVIN

Titre original : Vespers, 1998

Traduction de Pierre GIRARD
Illustration de Tony CORDOZA

POCKET (Paris, France), coll. Thriller n° 11325
Dépôt légal : juin 2002
Roman, catégorie / prix : 6
ISBN : 2-266-11266-X   



    Quatrième de couverture    
     Apparemment c'est une nuit comme les autres à New York... Peu à peu le brouhaha de la ville s'est tu, laissant place au doux murmure de la nuit... Mais si on n'y prête un peu attention, venant du ciel résonnent de petits cris aigus, et de légers battements d'ailes.
     À ce moment-là, personne ne se doute de l'imminence d'un danger.
     Personne ne soupçonne que par millions elles arrivent. Personne ne sait encore qu'elles sont en possession d'un pouvoir : celui de tuer.
     Elles ? Les chauves-souris...

     « S'il fallait situer Jeff Rovin, on le placerait entre Alfred Hitchcock et Stephen King. La Nuit des chauves-souris relevant du suspense hallucinant de l'un ainsi que des cauchemars diaboliques de l'autre. »
« Le Républicain Lorrain »
 
    Critiques des autres éditions ou de la série    

 
Edition ALBIN MICHEL, Romans étrangers (2000)


     Quelle magnifique idée que d'imaginer une race de chauves-souris, dopées et mutées par les radiations de déchets nucléaires d'un site militaire abandonné près d'une colonie pour enfants dans la riante campagne russe, fondant par millions sur New York pour dévorer tous ces pauvres Américains grassouillets, butés, machos et moyens qui croyaient en avoir fini avec la guerre froide  ! Jeff Rovin, le celèbre auteur américain le plus connu de son quartier, n'a pas fait dans la dentelle pour nous pondre cet ouvrage, axé sur l'invasion de ces affreuses petites bestioles mutantes et nocturnes, le genre de roman que nous aimons qualifier dans notre jargon de critique, certes un peu technique et rébarbatif, de « sombre merde con comme la lune  ». Les amateurs de SF nostalgiques des grands textes français d'écologie-politique des années 70 seront comblés par l'explication scientifique des effets de la radioactivité sur de petites créatures sans défense, les horribles mutations qu'elle engendre (la reine chauve-souris est grosse comme un ptérodactyle) et sur la manière d'identifier l'origine de la contamination grâce à l'étude du caca (du « guano  » comme nous l'apprend Rovin lors des passages hard-science) des verspertilions Genus Myotis carnivores. Albin Michel profite de la sortie prochaine du film La Nuit des chauves-souris pour nous infliger ce roman du même titre, mais qui n'a — bien sûr, sinon ce ne serait pas drôle — aucun rapport avec ce qui s'annonce comme un bon film d'horreur de série B. Néanmoins, l'amateur de romans d'invasions animales ne peut s'empêcher d'être consterné en lisant en quatrième de couverture que ce suspense hallucinant (le terme est juste, hallucinant de bêtise et de nullité) se situe entre Les Oiseaux d'Alfred Hitchcock (oui, s'il avait mis en scène des vols d'autruches carnivores) et les pires cauchemars de Stephen King (qui, pour cela, a lu le manuscrit de Rovin). Fortement conseillé donc aux sado-masochistes et fans d'infâmes séries Z qui, après tout, ont aussi le droit de lire les critiques de Galaxies...

Daniel CONRAD
Première parution : 1/3/2000
dans Galaxies 16
Mise en ligne le : 17/5/2001




 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 67626 livres, 69741 photos de couvertures, 62568 quatrièmes.
8101 critiques, 36031 intervenant·e·s, 1468 photographies, 3698 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.