Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Gavial poursuite

Michel CHEVRON


Illustration de Alexios TJOYAS

BALEINE (Paris, France), coll. Macno n° 5
Dépôt légal : juin 1998, Achevé d'imprimer : mai 1998
Première édition
Roman, 154 pages, catégorie / prix : 39F
ISBN : 2-84219-159-5
Format : 11,5 x 17,5 cm
Genre : Science-Fiction



Quatrième de couverture
     Année 2068. Un homme décryogénisé, Johnny Crumble, part à la recherche d'une fille qu'il a aimée en 1998. Evidemment le monde a changé. La terre s'est réchauffée sous l'effet de la pollution. L'épouvantable Gavial, dignitaire de PUTH, asservit un pays où s'affrontent des hordes barbares. Le Marais parisien inondé et infesté de crocodiles résiste encore au dictateur. Avec l'assistance de MACNO, Johnny Crumble pour retrouver Pervenche va parcourir cet enfer en compagnie d'un nain noir et d'Isola, une belle asiatique. Mais est-il vraiment prudent de connaitre ce qu'il advient de nos amours d'antan ?
 
     LE MACNO « Magasin des Armes, Cycles et Narrations Obliques » est une société virtuelle. Elle n'existe pas physiquement, pas de bureau, pas d'adresse, pas de personnel. C'est une machine intelligente. Un computer relié aux réseaux, connectable, joignable et consultable internationalement par tous les moyens de communication. Il génère une forte personnalité intéressée par le bordel, la provocation et l'entropie. Il peut se découvrir efficace, vengeur ou farceur, en tout cas, on ne sait pas trop ce qu'il cherche. MACNO est le casse-couilles de l'avenir.
Critiques
     Le travail de critique est parfois un bien sale boulot. Par exemple lorsqu'il faut se résoudre à exécuter le bouquin d'un Michel Chevron, auteur des Purifiants, charge anti-FN efficace et sympathique, et de Fille de sang (tous deux chez le même éditeur), roman noir d'une force et d'une authenticité rares. Reste l'objet de notre colère. On passera vite sur le titre. Gavial poursuite en vaut d'autres et, si l'on cherche une justification, la scène d'ouverture — la dévoration croquignolesque du malheureux Grand Bornand, dans un Paris à demi recouvert par les eaux (la seule scène à sauver !) — en fera office. Mais, très vite, le roman sombre : guerre des gangs peu crédible, personnages à peine esquissés (triste héros, méchants de pacotille), aventures sans dynamisme, histoire sans structure. Mais MACNO me direz-vous ? Dans un avertissement somme toute honnête, l'auteur annonce son échec : « À la fin de l'été je n'avais pas réussi à produire une trame cohérente. » Évoquant Crumble, son personnage principal, Chevron utilise le procédé classique du roman du XVIIIe siècle (le texte serait une confession recueillie et publiée par celui qui signe le texte de son nom) pour lâcher une explication en forme d'aveu : « Mon apport : quelques ajouts introduisant MACNO de façon à rendre l'histoire publiable dans la collection. »

     Il est peut-être temps de dire que l'affaire paraît mal engagée, comme l'a déjà expliqué Denis Guiot dans notre n°8. C'est probablement le concept même de MACNO qui ne fonctionne pas. Mais l'éditeur pourrait limiter les dégâts en ne confiant plus ses ouvrages à des écrivains de romans noirs à l'évidence dépassés par leur sujet. Une fois de plus, des béotiens le découvrent douloureusement : on ne s'improvise pas écrivain de SF !

Albert de la THIBAUDIERE
Première parution : 1/9/1998 dans Galaxies 10
Mise en ligne le : 23/11/2008

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 74069 livres, 81959 photos de couvertures, 69671 quatrièmes.
8527 critiques, 40053 intervenant·e·s, 1540 photographies, 3735 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.