Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
1950-2000, la SF Française

ANTHOLOGIE

Textes réunis par Jacques SADOUL


Cycle : Une histoire de la science-fiction  vol. 5


Illustration de Bernard BITTLER

LIBRIO (Paris, France), coll. SF-Fantastique n° 485
Dépôt légal : juillet 2001
Anthologie, 128 pages, catégorie / prix : 10 FF
ISBN : 2-290-31445-5   
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
Une histoire
de la science-fiction - 5

1950-2000
La science-fiction française

Coupable de ne pas porter les mêmes
stigmates que les autres membres de
la Tribu, le paria est exclu... Mais si
c'était lui, le porteur de l'avenir de ce
monde dévasté ?

Coupable ? Qui l'est, et pour quelle
raison ? Voilà ce qu'un xénologue doit
élucider, lorsqu'il découvre qu'une
espèce extraterrestre s'est donné la
mort dans ce qui semble être un
suicide collectif...

De manière papadoxale, alors que l'un
de ses pères fondateurs, Jules Verne,
était français, la sciences-fiction
s'épanouira d'abord chez les Anglo-
Saxons. Et ce n'est qu'à l'orée de
l'après-guerre que l'Hexagone
s'ouvrira à ce courant littéraire,
jusqu'à voir progressivement éclore en
son sein une véritable école française.

Jacques Sadoul fait revivre cette
histoire éditoriale épique et troublée
à travers un panorama d'oeuvres
de Gérard Klein à Pierre Bordage,
qui signe en exclusivité pour cet
ultime volume une nouvelle inédite.

    Sommaire    
1 - Jacques SADOUL, Introduction, pages 5 à 12, Introduction
2 - Gérard KLEIN, Civilisation 2190, pages 13 à 18
3 - Julia VERLANGER, Le Mal de Dieu, pages 19 à 26
4 - Michel DEMUTH, L'Empereur, le Servile et l'Enfer, pages 27 à 34
5 - Philippe CURVAL, Le Bruit meurtrier d'un marteau piqueur, pages 35 à 44
6 - Serge BRUSSOLO, Funnyway, pages 45 à 55
7 - Joëlle WINTREBERT, Hétéros et Thanatos, pages 56 à 71
8 - Michel JEURY, Machine donne!, pages 72 à 81
9 - Jean-Claude DUNYACH, La Sation de l'Agnelle, pages 82 à 91
10 - AYERDHAL, Scintillements, pages 92 à 112
11 - Pierre BORDAGE, Tyho d'Ecce, pages 113 à 125

    Prix obtenus    
Funnyway : Grand Prix de l'Imaginaire, nouvelle / Short story, 1979
 
    Critiques    
     Nous avons déjà dit dans Galaxies tout le bien que nous pensions de cette brève histoire de la SF. Hormis les habituels « ronchons », qui trouvent toujours à redire, chacun doit bien reconnaître que les quatre premiers tomes forment un panorama presque idéal de la science-fiction anglo-saxonne. Nous sommes donc d'autant plus perplexe à la lecture de ce cinquième volume consacré à la SF française.
     Traiter à part les écrivains français, alors qu'un Dunyach par exemple est plébiscité par les lecteurs de la revue britannique Interzone, paraît étrangement décalé. On imagine (on serait tétanisé d'apprendre qu'il n'en est rien !) que Jacques Sadoul prépare déjà un volume 6 présentant le meilleur de la SF européenne... On ne se déprend pas néanmoins d'une impression curieuse, comme si Sadoul, l'un des acteurs majeurs de l'implantation de la SF en France, restait surtout un lecteur averti de la SF américaine.
     Notre hypothèse prend corps à la lecture de la préface, assez pertinente au demeurant. On s'étonnera en effet des classifications parfois flottantes de l'auteur : ce n'est pas faire injure à leur talent que de rappeler que Dunyach et Wagner, loin d'être solubles dans la jeune génération des années 90, ont débuté leur carrière au début des années 80, dans Fiction et sous la houlette d'Alain Dorémieux pour le premier, au Fleuve Noir pour le second.
     Et les textes, nous direz-vous ? Là, notre perplexité s'accroît. Certes, La Station de l'Agnelle est l'une des réussites de notre ami Dunyach, certes Ayerdhal est au meilleur de sa forme, certes Pierre Bordage, qui clôt ce volume, confirme son talent de nouvelliste. Oui, Brussolo est incontournable, n'en déplaise à quelques fans sectaires. Oui, Klein et Curval étaient plus que souhaitables (on aurait cependant pu faire un meilleur choix). Mais l'absence d'Andrevon, pour ne citer que lui, surprend.
     Alors, même si cette anthologie décalée nous paraît étrange, Jacques Sadoul est trop habile pour l'avoir conçue par erreur. C'est sans doute sa façon à lui, ironique, de tourner une page : celle d'une époque révolue, où la SF française vivait dans un ghetto, condamnée à demeurer « à part » du lieu où se jouait quasi exclusivement la modernité de la SF mondiale : les Etats-Unis...
     Le XXIe siècle peut enfin commencer.

Stéphanie NICOT (lui écrire)
Première parution : 1/12/2001 dans Galaxies 23
Mise en ligne le : 1/9/2003


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 67260 livres, 68665 photos de couvertures, 62179 quatrièmes.
8091 critiques, 35827 intervenant·e·s, 1468 photographies, 3695 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.