Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
La Lumière des astres

Paul J. McAULEY

Titre original : Eternal Light, 1991
Cycle : Quatre cents milliards d'étoiles  vol. 2

Traduction de Valérie GUILBAUD
Illustration de Philippe JOZELON

J'AI LU (Paris, France), coll. Science-Fiction (1992 - 2001, 3ème série - dos violet/blanc) n° 5612
Dépôt légal : août 2000
Première édition
Roman, 576 pages, catégorie / prix : M
ISBN : 2-290-30321-6
Genre : Science-Fiction



Quatrième de couverture
Pau J. McAuley
Né en 1955 en Angleterre, il est docteur en botanique et chercheur. Outre Quatre cent milliards d'étoiles (Philip K. Dick Award 1988) et ses autres romans rattachés au même univers, il est aussi l'auteur de Féerie (J'ai lu, collection Millénaires) et de Sable Rouge, tous deux récompensés par le Arthur C. Clark Award. Il est l'un des plus brillants représentants de la nouvelle science-fiction britannique.

     Un planète dont la trajectoire vers le système solaire défie toutes les lois scientifiques est découverte aux confins de la galaxie. Rapidement, cet évènement mobilise l'attention de beaucoup de monde : l'Organisation des Nations RéUnies, les factions rivales de l'ONRU, ainsi que les membres fanatiques d'une dangereuse secte, les Témoins.
     Mais qui possède la technologie capable de faire progresser une étoile à trois fois la vitesse de la lumière, et à quelles fins ? C'est ce que vont rechercher Dorthy Yoshida, dont les talents de télépathe font l'objet de toutes les convoitises, Suzy Falcon, l'as des pilotes de chasse, Robot, un artiste spécialisé dans le terrorisme urbain, et Talbeck, un riche Golden que des traitements de longévité ont rendu quasi immortel...
     La lumière des astres fait suite à Quatre cents milliards d'étoiles et mêle astrophysique, physique des particules, astronomie et technologie aérospatiale pour une quête vertigineuse de la maîtrise de l'espace-temps.
Critiques
     Paru initialement en 1991, ce livre fait suite à Quatre cents milliards d'étoiles, le premier roman de Paul J. McAuley. On y retrouve donc Dorthy Yoshida, une astronome douée de télépathie qui a établi un contact mental avec des entités extraterrestres. Depuis, les militaires de l'Organisation des Nations RéUnies ont bridé ses facultés et l'ont empêché de révéler ce qu'elle avait découvert. Mais ses connaissances suscitent bien des convoitises. Parallèlement, on suit l'histoire de Suzy Falcon, une pilote de chasse qui cherche à en découdre avec les extraterrestres, persuadée qu'ils sont forcément des ennemis.
     Tout en décrivant le destin de deux femmes exceptionnelles, Paul McAuley s'attache à dépeindre un univers de haute technologie, où l'on croise des personnages mi homme-mi machine, des nantis oisifs et quasiment immortels..., le tout sur fond de voyages dans l'espace. Il fait aussi la part belle à l'action et aux combats.
     La Lumière des astres est un roman tout à fait intéressant, qui conclut un cycle dans lequel l'auteur fait ses premières armes. Les thèmes sont plus classiques que ceux de ses romans plus récents : Les Conjurés de Florence, Féerie et Sable rouge sont plus originaux, plus aboutis. Ce livre n'en reste pas moins une oeuvre très divertissante, qui mêle avec bonheur action et sciences exactes.

Marie-Laure VAUGE
Première parution : 1/3/2001 dans Galaxies 20
Mise en ligne le : 3/6/2002

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 74091 livres, 82057 photos de couvertures, 69707 quatrièmes.
8527 critiques, 40065 intervenant·e·s, 1541 photographies, 3735 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.