Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Rush

Patrick ERIS



Illustration de Gilles FRANCESCANO

NESTIVEQNEN (Paris, France), coll. Horizons Futurs n° (3)
Dépôt légal : janvier 1999
Roman, 192 pages, catégorie / prix : 2
ISBN : 2-910899-09-8
Format : 11,0 x 17,5 cm  
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    

     Bouleversée par les guerres ethniques, l'Amérique du Nord est divisée en états indépendants. C'est dans cette atmosphère de trouble que Stark, agent de l'administration de New Washington, est envoyé dans la ville de San Andrea, construite sur la faille du même nom, pour enquêter sur une affaire de secret scientifique. L'agglomération est un enfer ségrégationniste où la hiérarchie dirigeante est composée d'une famille très puissante de WASP.

     Mais rien n'est facile dans une cité au bord de l'explosion. Stark se retrouve pris entre diverses factions armées qui mettent la ville à feu et à sang. Et lorsque trois mercenaires pittoresques s'en mêlent, Stark aura fort à faire pour accomplir sa mission et, surtout, rester en vie…
 
     Né dans le siècle de parents inconnus, Patrick Eris est le spécialiste d'une science-fiction trépidante et colorée. Il a vécu les cent métiers de l'auteur populaire : chanteur de rock, garde du corps, interprète, journaliste… Il se passionne pour le cinéma de série B et pour d'obscurs groupes industriels gothiques, lorsqu'il ne sillonne pas l'Europe à moto.
 
    Critiques    
     Ce court roman tient davantage du western, ponctué de détonations et d'explosions, que de la science-fiction à laquelle il n'emprunte que son décor.

     Il pourrait rappeler certains films d'action, tels que New York 1997, mais malheureusement les personnages n'ont pas de présence (et la plupart sont de toute façon si rapidement éliminés qu'ils ne font que de la figuration), le scénario est quasi inexistant (une vague course-poursuite après un "masque maltais" censé renfermer on ne sait trop quoi d'important), et l'humour qui aurait pu faire passer la pilule est pratiquement absent.
     L'auteur s'essaye à décrire une société ségrégationniste, mais ceci ne dépasse guère le niveau d'une caricature, et n'est de toute façon qu'un prétexte destiné à justifier ce monde d'ultra-violence.
     Le style, rapide, haché, lapidaire, n'est pas vraiment désagréable, mais encore faudrait-il, pour l'apprécier à sa juste valeur, qu'il y ait une histoire à raconter...

     Bref, pas grand chose à dire de positif sur ces 190 pages qui paradoxalement paraissent bien longues.

Pascal PATOZ (lui écrire)
nooSFere


     La couverture ne ment pas  : motos, flingues, biceps et cris. On est dans la série B pure et dure. Et les États-Unis balkanisés, avec État central fantomatique intriguant pour se reconstituer et principautés féodales déplaisantes, sont surtout un décor. Bref, on pourrait craindre le pire, et invoquer la fort oubliable série « Jake Strait  » au Fleuve. On aurait tort. Si les ambitions sont limitées, l'intrigue est efficacement menée, avec interférences massives entre un agent secret, des mercenaires et une famille de notables locaux auprès desquels les personnages de Dallas sont une congrégation d'enfants de chœur. Et s'il est facile de décrire des massacres pour qu'ensuite le héros exprime sa nausée devant tant de morts inutiles, le discours global n'est pas antipathique, avec en particulier un antiracisme sans scoutisme ni inversions systématiques (« la connerie n'appartient à personne  »). Avec aussi des accents libéraux-libertaires, ou liberal à l'américaine, comme la constatation désabusée selon laquelle « on n'a jamais mieux asservi qu'au nom de la liberté  », ou l'espoir que se foutre du pouvoir soit « encore la meilleure condition préalable pour pouvoir l'exercer  ». On peut faire la fine bouche, mais, dans sa catégorie, c'est sans doute ce qui peut se faire de mieux. Et pourquoi les amateurs de romans d'action seraient-ils condamnés à des randasseries nauséeuses ? On ne peut que leur conseiller Eris.

Éric VIAL (lui écrire)
Première parution : 1/6/1999 dans Galaxies 13
Mise en ligne le : 15/12/2000


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 67644 livres, 69820 photos de couvertures, 62587 quatrièmes.
8101 critiques, 36057 intervenant·e·s, 1468 photographies, 3698 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.