Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Les Voyageurs sans mémoire

Francis VALÉRY


Illustration de Guy BIDEL

ENCRAGE (Amiens, France), coll. Lettres Science-Fiction n° 6
Dépôt légal : mars 1997, Achevé d'imprimer : mars 1997
Première édition
Nouvelle, 192 pages, catégorie / prix : 75 FF
ISBN : 2-911576-05-5
Format : 12,9 x 19,9 cm
Genre : Science-Fiction

Roman/recueil, sous-titré "Chroniques du Futur". Les cinq premières nouvelles furent publiées dans le précédent roman/recueil "Altneuland !".



Quatrième de couverture
     Un message en provenance d'une proche étoile nous confirme que nous ne sommes pas seuls dans l'univers. Pour rencontrer nos amis lointains, Grand Israël prépare le projet Altneuland ; car au-delà de la prouesse technique, l'humanité a besoin de nouveaux horizons, d'une autre Amérique. Mais sommes-nous prêts a rencontrer les mystérieux voyageurs sans mémoire ?
 
     Francis Valéry, directeur de collection, traducteur, a publié de nombreuse nouvelles en anthologies, dont BumpieTM et Voyageurs sans mémoire, tous deux récompensés par le Prix Rosny Aîné. Mais il est surtout connu pour ses guides du téléfan, notamment ceux qu'il a consacré à la série Aux Frontières du réel (X-Files). Ce présent ouvrage, très original dans le paysage SF francophone, qui n'est pas sans rappeler certains livres d'Arthur C. Clarke est une bonne occasion de découvrir son talent d'écrivain.
Sommaire
Afficher les différentes éditions des textes
1 - Dominique WARFA, L'Homme qui aime les cactus, pages 7 à 16, préface
2 - Amériques, pages 19 à 36, nouvelle
3 - Bereshit, pages 39 à 47, nouvelle
4 - Mihrab, pages 51 à 63, nouvelle
5 - Elohim, pages 67 à 94, nouvelle
6 - Game over, pages 97 à 118, nouvelle
7 - La Dernière mission de Lise Reinhardt, pages 121 à 138, nouvelle
8 - Nouveau monde, pages 141 à 145, nouvelle
9 - Eux qui rêvaient dans les ténèbres, pages 149 à 153, nouvelle
10 - Les Voyageurs sans mémoire, pages 157 à 164, nouvelle
11 - Suraa-Kerta, pages 167 à 181, nouvelle
12 - Repères bibliographiques, pages 183 à 186, bibliographie
13 - Chroniques du futur, pages 187 à 190, article
Critiques
     « Des jours durant, un souffle glacial avait balayé les lointains canyons, arrachant des débris rocheux de toutes tailles, les projetant contre les génératrices arc-boutées sur les parois. Le vent s'était engouffré dans la gueule avide des capteurs avant de s'émietter en échardes sanglantes contre les pales de métal. Sur le muret délimitant les bassins d'algues pourpres, l'Être des Sables s'avança... »

     En 2033, un message séquentiel codé en provenance du système de Proxima Centauri est capté par la Terre, induisant de fait une réalité désormais incontournable : l'Homme n'est pas seul dans l'Univers ! La nouvelle fait l'effet d'une bombe. Sous la houlette de Grand Israël le projet Altneuland est lancé ; les meilleurs scientifiques du monde se regroupent. Objectif : organiser un vol habité à destination du Centaure. Et voici la conquête spatiale relancée, un nouveau départ pour l'Humanité, une nouvelle histoire, une histoire du futur...

     Les Voyageurs sans mémoire se présente comme un recueil de dix nouvelles écrites à des dates parfois très espacées (huit années entre « Eux qui rêvaient dans tes ténèbres » et « La dernière mission de Lise Reinhardt ») et s'inscrivant dans une trame commune figurant une histoire du futur développée sur plus de quatre siècles (de 2030 à 2489). Les cinq premières nouilles ici présentées (« Amériques », « Bereshit », « Mihrab », « Elohim » et « Game Over ») sont plus directement liées puisqu'elles traitent toutes du projet Altneuland (elles furent d'ailleurs regroupées sous ce titre dans un ouvrage publié aux Éditions de l'Hydre en 1995), les cinq dernières nous plongeant dans les brumes d'un futur beaucoup plus lointain. Précisons enfin que de tous les textes proposés, un seul est inédit (« La dernière mission de Lise Reinhardt »).

     Lire Les Voyageurs sans mémoire, c'est pénétrer de plein pied dans un univers riche d'une profonde sensibilité, s'abîmer dans les personnalités de protagonistes fondamentalement humains, se laisser prendre au jeu d'une immense trame futuriste dont on nous livre les clefs, ça et là, de façon parcellaire, autant d'instantanés à prendre pour ce qu'ils sont : une invite à la découverte, découverte du cosmos, de l'autre, des autres, de soi surtout. Aussi, qui chercherait ici les grands développements d'une fresque épique serait déçu. Les événements, s'ils s'inscrivent bien dans une logique temporelle respectée, se préoccupent nullement de linéarité. Car le propos de l'auteur est ailleurs. Tout est vécu de l'intérieur, passé au tamis de l'émotivité des personnages, à la manière d'un film d'Altman où chaque scène, chaque intervenant, aussi indépendant, unique soit-il, prend place dans un ensemble le dépassant de beaucoup. Et l'écriture élaborée de nous conforter dans cette impression d'intériorité, parfois précieuse, curieusement (paradoxalement ?) minimaliste : on est ici surpris, là dérouté, à l'occasion rebuté même, mais au final séduit.

     Comme l'affirme Dominique Warfa dans la préface au présent ouvrage : « Francis Valéry est un être pluriel et complexe, qui crée une œuvre plurielle et complexe ». En voici encore, avec ce recueil-mosaïque, un bien bel exemple.

ORG
Première parution : 1/5/1997 dans Bifrost 5
Mise en ligne le : 1/11/2003

Prix obtenus par des textes au sommaire
Les Voyageurs sans mémoire : Rosny aîné nouvelle / Short story, 1990

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 77347 livres, 88392 photos de couvertures, 73260 quatrièmes.
8579 critiques, 42069 intervenant·e·s, 1604 photographies, 3748 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2022. Tous droits réservés.