Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Dédale - 2

ANTHOLOGIE

Textes réunis par Henry-Luc PLANCHAT




MARABOUT - GÉRARD , coll. Bibliothèque Marabout - Science fiction n° 559
Dépôt légal : 1976
Anthologie, 256 pages, catégorie / prix : 3
ISBN : néant   
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
Qu'est-ce qui fait écrire
les auteurs de science-fiction ?
Pourquoi disent-ils leur hargne
et leur grogne ?
Quels rêves,
quels désirs les animent ?
Où vont leurs espérances ?
Dix écrivains français ici s'interrogent.
Dix coups qu'ils portent
contre la sacro-sainte banalité du monde.
Dix coups qui résonnent haut et fort.
Dix manières de changer le présent.
A grand renfort de délire,
de violence et de sexe.
Sans ménager quoi que ce soit.
Comme si l'avenir de l'humanité
était à ce prix...

    Sommaire    
1 - Henry-Luc PLANCHAT, Entrée, pages 9 à 12, Introduction
2 - Michel JEURY, Les Chiens de l'espace, pages 15 à 28, Nouvelle
3 - Daniel WALTHER, Une chasse à l'Ugu-Dugu dans les marais de Kwân, pages 29 à 54, Nouvelle
4 - Michel CALONNE, Crocs de la terre, pages 55 à 73, Nouvelle
5 - Jacques BARBÉRI, La Ballade du chevalier errrant, pages 75 à 135, Nouvelle
6 - René DURAND, Les Centaures de Catalun, pages 137 à 144, Nouvelle
7 - Katia ALEXANDRE, Une histoire pour tante Anabelle, pages 145 à 163, Nouvelle
8 - Maxime BENOIT-JEANNIN, Les Irradiés, pages 165 à 186, Nouvelle
9 - Marianne LECONTE, Le Noyau d'amour, pages 187 à 206, Nouvelle
10 - Bernard FISCHBACH, L'Étrange contre-performance du champion de spermjet, pages 207 à 226, Nouvelle
11 - Jean-Pol LASELLE, Le Temps des cicatrices, pages 227 à 248, Nouvelle
 
    Critiques    
 
     Alors que Dédale 1 partait dans tous les sens, avec les surprises bonnes ou mauvaises que cela comportait, le 2 est plus homogène, comme si l'anthologue avait affirmé son emprise sur le matériau choisi. Il en résulte une uniformité assez lassante où toutes les plumes ou presque semblent avoir trempé dans le même encrier. Les auteurs réunis sous la houlette de Planchat ont voulu faire la révolution par le style et par la thématique (ce qui est louable), mais le manque de métier a fait achopper plus d'un projet. On en reste à la bluette (Katia Alexandre), à la fresque sociale inaboutie (Fischbach, Laselle), à l'évocation poétique (Calone), à l'humour épais et potache qui se voudrait surréaliste — mais c'est sans espoir (Barbéri). Pour la politique, on en reste à des notations désormais traditionnelles, où le summum de l'audace et de l'engagement est de doter un président du futur des traits de Giscard d'Estaing (deux textes !). L'auteur de prestige (Jeury) et la débutante (Lecomte) se rejoignent dans l'anodin, et seuls se détachent du lot un Daniel Walther égal à lui-même (Une chasse à l'ugu-dugu..., beau texte moite et introspectif), René Durand avec une brève histoire mythologique au futur (Les centaures de Catalun) et Maxime Benoît-Jeanin avec une efficace mouture post-atomique nantie d'une réflexion au second degré (Les irradiés).

Jean-Pierre ANDREVON (lui écrire)
Première parution : 1/5/1976 dans Fiction 269
Mise en ligne le : 1/1/2014


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 68206 livres, 72296 photos de couvertures, 63169 quatrièmes.
8211 critiques, 36365 intervenant·e·s, 1472 photographies, 3700 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.