Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Matriarchie, suivi de La fourmilière

Robert BLOCH


Traduction de Christian MEISTERMANN
Illustration de (non mentionné)

MARABOUT - GÉRARD , coll. Bibliothèque Marabout - Science fiction n° 566
Dépôt légal : 1975
Recueil de romans, 256 pages, catégorie / prix : 3
ISBN : néant
Format : 11,5 x 18,0 cm  
Genre : Science-Fiction

Pas d'AI ni de DL identifiables comme tels, date tirée du "1975" en dernière page et du © 1975, date cohérente avec les caractéristiques du livre et les autres titres listés au catalogue.
Notez que cette date est par contre incohérente avec l'ordre de la collection, les #559 & 560 étant par exemple datés de 1976.


Autres éditions

Sous le titre La Fourmilière / Matriarchie   NOUVELLES ÉDITIONS OSWALD (NéO), 1983

    Quatrième de couverture    
     Etre ou ne pas être. Qui donc avait dit cela, et pourquoi Dale Barton ne pouvait-il penser à autre chose ?
     Etre ou ne pas être. Il ne se souvenait de rien, ne reconnaissait rien autour de lui. Il devait s'être passé quelque chose. Etait-il amnésique ou bien carrément fou ?
     Etre ou ne pas être. Lorsque l'on a dormi sans vieillir pendant près de 160 ans, comment ne pas perdre la raison en ouvrant les yeux sur un monde où la femme a pris une place... pour le moins surprenante ?

    Sommaire    
1 - Matriarchie (Ladies' Day), pages 5 à 98, nouvelle
2 - La Fourmilière (This Crowded Earth), pages 99 à 246, nouvelle
 
    Critiques    
 
     Sur la montée du féminisme et la croissance démographique, deux courtes extrapolations — trop courtes ; car en une centaine de pages l'auteur n'a pas le temps de nous intéresser vraiment aux personnages ni de nous montrer, des sociétés futures qu'ils affrontent, plus que des vignettes, certaines fort angoissantes d'ailleurs : réveil de Dale Barton qui a largement battu le record de Rip van Winkle et s'interroge (à la van Vogt) sur son identité, dépression nerveuse de Harry Collins dans l'enfer de Chigagee et son traitement dans un paradis trop vert et trop voluptueux pour ne pas cacher quelque effroyable piège. Sympathiques et stimulants aussi, les retournements qui révèlent soudain que l'adversaire lutte aussi pour l'Humanité. Mais, faute d'avoir développé suffisamment pour donner chair et vie à ses idées, Bloch tombe souvent dans le didactisme, voire dans le simplisme. Sur le premier sujet par exemple, Robert Merle est infiniment plus prenant dans Les hommes protégés — cocorico ! Et, dans la seconde novelette, le remède à la surpopulation est loin d'être le plus crédible, et les géniales solutions du héros sont à la portée du premier minus venu (pas Minus au sens du livre !)
 

George W. BARLOW
Première parution : 1/5/1976 dans Fiction 269
Mise en ligne le : 1/1/2014


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 69451 livres, 77801 photos de couvertures, 64547 quatrièmes.
8384 critiques, 36831 intervenant·e·s, 1476 photographies, 3710 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.