Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
La Ville du ciel

Curt SIODMAK

Titre original : City in the sky, 1974

Traduction de Georges H. GALLET
Illustration de Atelier Pascal VERCKEN

ALBIN MICHEL (Paris, France), coll. Super fiction n° 11
Dépôt légal : 1er trimestre 1976
Roman, 256 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-226-00249-9
Format : 11,0 x 18,0 cm  
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     La Ville du Ciel est un satellite colossal, construit en coopé­ration par toutes les nations de la Terre. Prévue pour être une sorte d'oasis politique et un centre de recherches, elle est devenue un fantastique lieu de plaisir pour les ultra-riches.
     Son prototype en réduction tourne également autour de la Terre. Il a été transformé en satellite-prison où les condamnés politiques sont exilés à vie... Quand Pierre Bardou y est amené, il a déjà dans l'esprit un plan audacieux. Sous sa conduite, les détenus du SP attaqueront la Ville du Ciel et y prendront pied. Ils en feront leur otage pour contraindre les gouvernements de la Terre à reconsidérer leur sort inhumain. Mais quelques pri­sonniers, poussés au bord de la démence par leur longue détention, refuseront d'écouter les appels de Bardou à la patience et à la modération. Ils menacent de détruire la VDC et ses 3 000 occupants, si leurs exigences ne sont pas acceptées...

     Curt Siodmak est, depuis plus de trente ans, un écrivain bien connu pour ses nombreux « thrillers » policiers, ses scénarios de films, mais un peu moins, en France, pour ses romans de science-fiction. Dont pourtant Le Cerveau du Nabab. Siodmak est considéré comme un maître du suspense, parfois proche de l'horreur, et La Ville du Ciel est, selon le critique américain Harry Harrison, « son meilleur roman à ce jour... il ferait un film formidable ».
     Quand Curt Siodmak ne voyage pas quelque part autour du monde, il habite Three Rivers, une toute petite ville de Californie.
 
    Critiques    
 
     Dans le scénario comme dans ses développements, des traces sérieuses de Clarke (celui de îles de l'espace) et d'Henlein (celui de Révolte sur la Lune). Scénario : des prisonniers politiques (extrême-droite et extrême-gauche tactiquement mêlées) exilés à vie à bord d'un satellite-prison s'en évadent, et investissent la « ville du ciel », luxueuse station orbitale pour riches touristes et hommes politiques ou d'affaires en quête d'extra-territorialité. Développements : soin apporté à la vraisemblance technologique (prospective à court terme) et au dessin des nombreux personnages qui tissent l'intrigue, bien situés, et sans schématisme, psychologiquement et socialement. Un gros défaut : ce n'est pas précisément original pour un roman publié aux USA en 1974. De grandes qualités : c'est bien construit, vif et sans bavure, et le suspens vous talonne jusqu'à la dernière page. Les auteurs de roman noir réussissent souvent leurs incursions dans la SF (John Mc Donald, Walter Tewis). Curt Siodmak, dont on cite souvent le surestimé Cerveau du Nabab (qui empruntait déjà quelque peu au genre) ne dément pas cette constante.

Jean-Pierre ANDREVON (lui écrire)
Première parution : 1/10/1976 dans Fiction 273
Mise en ligne le : 11/11/2013


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 67229 livres, 68626 photos de couvertures, 62148 quatrièmes.
8091 critiques, 35812 intervenant·e·s, 1468 photographies, 3695 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.