Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
L'Honneur de Traquemort

Simon R. GREEN

Titre original : Deathstalker Hono(u)r, 1998
Première parution : Roc, 1998
Cycle : Traquemort  vol. 4 

Traduction de Arnaud MOUSNIER-LOMPRÉ
Illustration de Olivier VATINE

L'ATALANTE (Nantes, France), coll. La Dentelle du Cygne n° (124)
Dépôt légal : juin 2005
Première édition
Roman, 632 pages, catégorie / prix : 24 €
ISBN : 2-84172-307-0
Genre : Science-Fiction


Autres éditions

Sous le titre L'Honneur   MILADY, 2017

Quatrième de couverture
     Il est des héros pour qui jamais la lutte n'est finie...
     Si la rébellion a terrassé Lionnepierre et son Trône de fer, l'Empire, affaibli par la guerre civile, reste à reconstruire politiquement. C'est le temps des arrivistes, des manœuvres souterraines et des luttes d'influence.
     Très peu pour Owen Traquemort. À lui plutôt la traque des criminels de guerre enfuis, toujours accompagné d'Hazel d'Ark dont la réputation en terrorise plus d'un. C'est sur Virimonde qu'ils se rendent ainsi, la planète dévastée qu'Owen tenait autrefois en fief, à la poursuite du plus redoutable de leurs ennemis : le pervers Valentin Wolfe.
     Mais, tandis que les forces nouvelles issues de la révolution se mesurent sur Golgotha, les frontières impériales vont subir l'assaut des IA rebelles de Shub et des Hadéniens ressuscités, et la menace se précise de mystérieux extraterrestres tapis dans le Noirvide. Les quatre survivants du Labyrinthe de la folie, Owen, Hazel, Jack Hasard et Rubis Voyage, suffiront-ils à les contenir ?
     La saga Traquemort continue...
Critiques
     Owen Traquemort, ancien aristocrate, et ses amis sont venus à bout de l'Empire : la malfaisante Lionnepierre XIV a été renversée et le sort de millions d'habitants n'est plus entre les mains d'une oligarchie corrompue et cynique. Du moins en théorie... Car s'il a fallu trois volumes au Traquemort pour passer du statut de proscrit à celui de rebelle puis de sauveur de l'humanité, il en faudra plus d'un pour que l'Empire se réorganise. Les dirigeants d'hier sont devenus les rebelles d'aujourd'hui et entendent bien tirer profit de la nouvelle organisation. Les grandes Familles constituent une menace, mais elle a le mérite d'être connue. Les IA rebelles de Shub sont beaucoup plus dangereuses, surtout quand leur technologie s'allie à celle des Hadéniens, hommes améliorés et ennemis jurés de l'humanité — et très malheureusement à celle des Grendels, affreux extraterrestres qui ne savent que détruire, écorcher et saigner. Ces trois entités n'ont qu'un but : l'anéantissement de l'humanité. Elles vont profiter de la faiblesse de l'Empire après la guerre pour passer à l'action. Cependant les quatre héros survivants du Labyrinthe de la Folie sont de plus en plus résistants et de plus en plus spectaculaires. Fusionnant leurs esprits, ils multiplient leur force, peuvent se régénérer ou communiquer mentalement.

     Ce quatrième volume retrouve le niveau narratif des deux premiers, délaissant le saucissonnage en épisodes du troisième. Les chapitres de pure baston où les quatre héros interviennent pour sauver une planète attaquée croisent ceux se déroulant au Parlement, où complots et haines recuites font bouillir le sang des vaincus d'hier et des ambitieux d'aujourd'hui. Les personnages secondaires, qu'ils soient bons ou méchants, sont toujours aussi bons. On arracherait volontiers les yeux des méchants affreusement cruels et les gentils trimballent parfois un passé peu reluisant. Certains personnages sont même poussés jusqu'à la caricature, excellente car au service d'une parodie habile et divertissante de space opera. On ne se lasse pas des dialogues percutants entre les héros (qui fonctionnent par couple : Owen et Hazel d'Ark, Jack Hasard et Rubis Voyage) dans lesquels l'humour fuse, souvent au profit des personnages féminins. Elles sont toujours partantes pour une bonne mêlée, toujours prêtes à écrabouiller les ennemis de l'Empire nouveau, de préférence en faisant gicler beaucoup de sang. Même aux moments les plus dramatiques, Simon Green parvient à nous faire sourire car rien de tout cela n'est sérieux. Impossible de ne pas suivre l'ordre de parution. Si vous voulez donc passer un bon moment où héroïsme rime avec invraisemblable et gros méchants avec pas de problème, précipitez-vous sur le premier tome de la geste d'Owen Traquemort, qui en comptera cinq.

Sandrine BRUGOT MAILLARD
Première parution : 1/10/2005 dans Galaxies 38
Mise en ligne le : 4/2/2009

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 73278 livres, 80346 photos de couvertures, 68694 quatrièmes.
8516 critiques, 39495 intervenant·e·s, 1513 photographies, 3732 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.