Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
La Théorie du bouclier

Pierre GRIMBERT


Cycle : Le Prophétionnel vol. 1 


Illustration de Alexandre GUILLAUME

OCTOBRE , coll. Croix des fées n° (15)
Dépôt légal : novembre 2006
Roman, 272 pages, catégorie / prix : 18 €
ISBN : 2-915621-15-2   
Genre : Fantasy



    Quatrième de couverture    
     Pierre Grimbert
     Né en 1970, il a étudié à Lille et Bordeaux, exercé les métiers de bibliothécaire, infographiste et scénariste. En 1998, le formidable succès du Secret de Ji le décide à se consacrer pleinement à l'écriture. Public et critique s'accordent alors à lui reconnaître un style fluide et vivant, n'ayant rien à envier aux maîtres anglo-saxons. En une décennie et avec une vingtaine de romans à son actif, Pierre Grimbert est devenu l'auteur incontournable de la fantasy francophone.

     Le royaume connaît une paix et un bonheur inégalés depuis des siècles, et il semble que cela doive durer encore de nombreuses années...
     C'est une véritable catastrophe ! Pour le bon chevalier Ulser de BriseCamail, en tout cas. Sa seule chance d'épouser la belle Migrene est d'accomplir un exploit ; mais les grands de ce monde n'ont aucune quête à lui confier ! Depuis la mort du dernier nécromancien, même les dragons évitent de dire un mot plus haut que l'autre. Les Horckques regardent pousser les patates, et les dieux chaotiques-mauvais se tapent une sieste récupératrice...
     Malgré tout décidé à agir, Ulser va demander conseil à une sorcière aux pouvoirs aussi grands que ses appétits politiquement incorrects. Il y aurait bien quelque chose à faire, oui... Un exploit formidable, peut-être... mais peut-on vraiment sauver le monde, quand celui-ci n'est pas en danger ?

     La Théorie du bouclier : Après le succès des cycles le Secret de Ji, la Malerune et les Enfants de Ji, Pierre Grimbert approfondit l'une des caractéristiques de son style si attachant : l'humour. Dans le Prophétionnel, l'auteur joue avec les codes de la fantasy pour animer une galerie de personnages plaisants, archétypes décalés ou pris à contre-emploi. Les héros malgré eux n'ont pas un instant pour souffler, jetés qu'ils sont dans des situations effarantes, si ce n'est invraisemblables... et dont ils se sortent par des moyens inattendus. Mais s'il s'amuse à parodier son genre de prédilection, il n'en oublie pas pour autant de raconter une véritable histoire, dans un nouvel univers totalement original. Amis de Yan, Ariale ou Cael, venez à la rencontre du chevalier Ulser !
 
    Critiques    
     Rares sont les auteurs de fantasy qui choisissent de pratiquer l'humour. Je ne parle pas d'auteurs qui se livrent à quelques traits d'humour volontaires ...ou non d'ailleurs, mais de ceux qui, délibérément, en font une partie intégrante du roman, presque un élément de l'intrigue. C'est un exercice si difficile ! Aussi, quand un romancier annonce son intention de publier un tel livre, on ne peut qu'être attentif. Les occasions de sourire, voire de rire ne sont plus si fréquentes !

     Le Prophétionnel : déjà le titre est séduisant et accrocheur, car ce jeu de mot est si évident qu'on se dit : « Mais pourquoi ne pas y avoir pensé plus tôt ? » L'idée de base, le prétexte, sont relativement simples. Toutefois, n'est-ce pas avec les éléments les plus simples qu'on fait les meilleures choses ? Ainsi, Ulser de Brisecamail est amoureux de la belle Migrene d'Efralgant. Seulement, pour l'épouser, il lui faut accomplir un haut fait. Mais comment le réaliser dans un pays en paix, débarrassé de tout danger ? De plus, un concurrent est sur les rangs ...qui se dit vainqueur d'un dragon, lui ! Voilà pourquoi, depuis deux mois, Ulser déambule dans le pays, à la recherche d'une quête. Il arrive chez Mercédès, une sorcière. Celle-ci, après de longues recherches dans ses grimoires, lui révèle que la prochaine prophétie à accomplir, celle du Barde Nécromant, aura lieu dans ...treize ans. Et que d'ici là, il ne faut rien tenter, cela sèmerait une telle pagaille que.... Mais Ulser veut sa quête ...quelles qu'en soit les conséquences. Mercédès veut bien l'aider, s'il récupère, chez son ex-mari, la clé de la ceinture de chasteté, clé qu'il a emportée en partant... Parce qu'il est un benêt, Ulser déclanche une catastrophe chez Roméo, l'ex-mari, en libérant le diablotin, un de ces petits êtres qui exaucent tous les souhaits et sans qui il n'y a plus de magie possible ! Il faut donc accomplir la quête avant la date.

     Usant d'une intrigue décalée, dans tous les sens du terme, Pierre Grimbert concocte une aventure attractive et captivante. Il compose un groupe de personnages aux profils qui autorisent des situations et des réflexions cocasses. Outre un chevalier simplet et deux sorciers antagonistes, il intègre une amazone, véritable machine guerrière à la plastique sans défauts, mais ignorant tout de la vie et de sa transmission, et un voleur raté à la chance phénoménale L'intrigue est bien troussée, car les membres du groupe ont des réactions tellement inattendues que tout est possible. Le suspense perdure et la tension se maintient tout au long du récit.

     L'auteur, même s'il œuvre dans une veine différente, continue d'être aussi créatif et imaginatif. Il organise une suite de situations peu banales avec des objets peu usuels en fantasy, comme l'élixir caméléonien, l'œil de Varana ou les voyages à travers les amoncellements granitiques du style Stonehenge. Il illustre son récit de nombre d'images percutantes comme : « ...quelqu'un dont la notion du rangement se limitait aux lois de l'équilibre. »

     Mais derrière le parti pris de l'humour, Pierre Grimbert se livre à nombre de réflexions pertinentes et égratigne au passage quelques comportements sociaux scandaleux. Ainsi, il épingle les individus qui, tout en sachant pertinemment les problèmes engendrés et les conséquences néfastes pour les autres, continuent à vouloir égoïstement mettre en œuvre leurs projets ou actions.

     Pierre Grimbert, qui s'est fait connaître dans un registre plus classique et plus grave, se révèle dans ce genre, un excellent auteur plein d'humour et de fantaisie.

     On quitte à regrets les personnages du Prophétionnel. La fin ouverte sur une partie non accomplie de la mission laisse présager d'une suite, qu'on appelle par ailleurs de tous nos vœux.

Serge PERRAUD
Première parution : 2/2/2007 nooSFere


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 67313 livres, 68747 photos de couvertures, 62236 quatrièmes.
8099 critiques, 35841 intervenant·e·s, 1468 photographies, 3695 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.