Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Prisons d'eau et de bois

Robin HOBB

Titre original : (The) Mad Ship, 1999
Première parution : Voyager, 1999 (en un seul volume)

Cycle : Les Aventuriers de la mer  vol. 5 

Cycle : Le Royaume des Anciens  vol. B-5 

Traduction de Véronique DAVID-MARESCOT
Illustration de Gilles FRANCESCANO

FRANCE LOISIRS (Paris, France), coll. Piment
Dépôt légal : octobre 2005, Achevé d'imprimer : octobre 2005
Réédition
Roman, 368 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-7441-8734-8
Format : 11,0 x 18,0 cm  
Genre : Fantasy


Autres éditions
   FRANCE LOISIRS, 2007
   J'AI LU, 2006, 2006, 2007
   PYGMALION, 2005, 2006
   in L'Arche des ombres - 2, 2007

    Quatrième de couverture    
La Vivacia, le navire en bois-sorcier, a été capturé par les pirates et nul n'a de nouvelles des hommes du clan Vestrit. Pourtant le pire est à venir ! Pour sauver son navire bien-aimé, Althea accepte de réarmer Parangon, le navire fou.
Sur La Vivacia, le capitaine Kennit poursuit ses agissements de forban et peut être satisfait. Car il s'achemine vers la réalisation de son rêve : devenir le Roi des Pirates et s'assurer à jamais le contrôle du bateau magique...
 
Née en Californie en 1952, Robin Hobb est devenue l'un des maîtres de la fantasy. Elle vit aujourd'hui à Tacoma, dans l'Etat de Washington, avec son mari et ses quatre enfants. Ses deux séries, L'Assassin royal et Les Aventuriers de la mer, font désormais l'unanimité de la critique.

    Cité dans les Conseils de lecture / Bibliothèque idéale des oeuvres suivantes :    
 
Jean-Pierre Fontana : Sondage Fontana - Fantasy (liste parue en 2002)  pour la série : Le Royaume des Anciens

 
    Critiques des autres éditions ou de la série    

 
Edition PYGMALION, (2005)


     Tandis que Sérille fait voile vers Terrilville en compagnie du Gouverneur et de son escorte chalcédienne, et que Brashen rentre, porteur de mauvaises nouvelles concernant la vivenef Vivacia, Althea lutte aux côtés des Tenira contre les taxes abusives réclamées aux Marchands. Pendant ce temps, Kennit, le pirate, continue à séduire Vivacia, et la persuade de s'adonner à la piraterie, au grand dam de Hiémain.

     Des personnages hauts en couleur pour vivre une aventure passionnante, voilà ce qui constitue pour une bonne part Les Aventuriers de la Mer, la série de Robin Hobb que les éditions Pygmalion publient par petits bouts, Prisons d'eau et de bois constituant le second tiers du second volume original (Mad Ship). Cependant, si Les Aventuriers de la Mer sont tellement prenants, tellement efficaces, ça n'est pas seulement parce qu'il y est question de pirates et d'esclaves, de serpents de mer et de secrets oubliés. Le point fort du talent de Robin Hobb réside plus particulièrement dans les peintures des personnages. D'un chapitre à l'autre, le lecteur est convié à rencontrer les multiples protagonistes de cette histoire et, bien que la narration soit toujours faite à la troisième personne, à se plonger dans leur esprit, qu'il soit question d'hommes ou de femmes, d'adultes ou d'enfant, de nobles ou d'esclaves, sans oublier les vivenefs et l'amulette construites dans le mystérieux « bois sorcier », les Serpents et les dragons. Mieux encore, plusieurs paragraphes peuvent, tour à tour, présenter un même individu vu par différentes personnes. Ainsi, les multiples points de vue sur Kennit ou Malta amènent en beauté, mais toujours avec justesse, des changements radicaux dans leurs caractères.

     N'allez pas croire, toutefois, que ce livre est une étude psychologique : c'est avant tout un roman passionnant qui se dévore d'une traite, surtout quand on a longtemps attendu sa parution. Enfin... un tiers de roman, et un tout petit morceau de l'illustration de couverture que Stephen Youll a réalisée pour Mad Ship !

     Après le dernier tiers de Mad Ship, il restera un volume de la trilogie à traduire : Ship of Destiny. Il faut souhaiter que les éditions Pygmalion les publient rapidement et, surtout, sans découpage excessif. On sait depuis Harry Potter que les lecteurs français sont capables d'avaler de gros pavés, quand ils sont d'aussi bonne qualité que ceux-ci, et aussi bien traduits.

Lucie CHENU
Première parution : 1/7/2005
dans Faeries 18
Mise en ligne le : 7/8/2006




 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 70931 livres, 81311 photos de couvertures, 66126 quatrièmes.
8470 critiques, 38100 intervenant·e·s, 1487 photographies, 3724 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.