Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Kadath, le guide de la cité inconnue

David CAMUS & Mélanie FAZI & Raphaël GRANIER de CASSAGNAC & Laurent POUJOIS

Première parution : Saint-Laurent d'Oingt, France : Mnémos, 2010

Illustration de Nicolas FRUCTUS
Illustrations intérieures de Nicolas FRUCTUS

MNÉMOS (Saint-Laurent d'Oingt, France), coll. Ourobores
Dépôt légal : novembre 2010
Première édition
Guide, 160 pages, catégorie / prix : 36 €
ISBN : 978-2-35408-096-9
Format : 24,6 x 30,8 cm
Genre : Fantastique


Autres éditions

Sous le titre Kadath, quatre quêtes oniriques de la cité inconnue   MNÉMOS, 2016
        sous le titre Kadath, le guide de la cité inconnue, 2016

Pas de texte sur la quatrième de couverture.
Critiques

            Se réapproprier l'univers d'un auteur n'est déjà pas un exercice facile à la base, mais quand cela demande de faire vivre un monde onirique qui se forme avec ses visiteurs, il y aurait de quoi faire peur à n'importe qui. Ou, au contraire, de quoi nourrir les idées les plus folles et de s'offrir un terrain de jeu aux possibilités infinies et grisantes. C'est certainement ce qui a donné envie à David Camus, Mélanie Fazi, Raphaël Granier de Cassagnac, Laurent Poujois et Nicolas Fructus de reprendre l'exploration des contrées de Kadath, cette Cité que l'on ne peut visiter qu'en rêvant.

            S'inspirant de « The Dream-Quest of Unknown Kadath » (c'est-à-dire, d'« À la recherche de Kadath », dans Démons et merveilles paru chez 10/18 et publié également sous le titre de « La Quête onirique de Kadath l'inconnue » en tant qu'histoire indépendante chez J'ai Lu, ou encore dans le recueil Les Contrées du rêve, dans une nouvelle traduction, chez Mnémos), ce Guide de la Cité Inconnue n'a pas pour projet d'écrire « à la manière de », afin de continuer à faire vivre Kadath, mais bien de revisiter ce mythe à travers divers récits agrémentés de nombreuses illustrations et cartes qui nous donneront l'illusion d'une réalité presque tangible.

            Ainsi, vous trouverez dans ce guide les récits de quatre rêveurs : « Le Témoignage de l'Innommé », l'Innommé en question étant celui qui nous propose ce livre au départ ; « L'Inédit de Carter », mettant en scène un personnage nommé HPL, dont l'identité ne fera mystère pour personne ; « L'Évangile selon Aliénor », qui nous raconte l'histoire d'une religieuse courageuse ayant vécu l'impensable ; et « Le Kitab du Saigneur », qui nous fait redécouvrir un personnage ancien que les familiers de Lovecraft reconnaîtront bien vite. Ne nous leurrons pas : pris individuellement, ces quatre récits n'auraient pas forcément été considérés comme convaincants. Mais entremêlés comme ils le sont ici, abordant des thématiques croisées s'amplifiant et se dessinant plus précisément au contact les uns des autres, ils finissent par séduire et même, emporter le lecteur.

            Il ne faut cependant pas oublier de mentionner un cinquième rêveur, Nicolas Fructus, qui offre à ces récits un écrin à la fois sombre et délicat leur permettant de réellement nous transporter en ces contrées oniriques et inconnues. L'illustrateur a saupoudré ces histoires d'une magie qui fait tenir le tout et qui permet à Kadath de prendre vie. C'est d'ailleurs dommage que l'on soit quelques fois tirés de l'illusion du « guide illustré au charme suranné » par quelques pixels indésirables un peu trop marqués. Un peu plus de précision dans la reproduction des illustrations aurait été appréciée. Mais c'est là pinailler, sans doute, quand le résultat global reste plus que satisfaisant.

            Une question se pose alors : l'objet est beau et arrive à convaincre, mais à qui s'adresse-t-il ? On pourrait le croire de prime abord fait pour le fanatique de Lovecraft qui sera invité à explorer plus en profondeur des terres qu'il connaissait déjà, quitte à pouvoir exploiter ce matériel à loisir dans des jeux de rôles favorisés par quelques éléments glissés ici et là au sein du guide. Et pourtant, le tout n'est pas inaccessible au néophyte. Au contraire, les auteurs-rêveurs ont eu la délicatesse de situer, l'air de rien, leurs références aux écrits lovecraftiens, permettant ainsi aux curieux de savoir de quel côté creuser pour découvrir le monde derrière l'allusion faite à l'un de ses éléments. Cette volonté d'inclure tous les lecteurs dans cette expérience est des plus appréciables.

            Kadath : le Guide de la Cité Inconnue constitue donc aussi bien un bon moyen de découvrir l'univers de Lovecraft sans être dépassé par son style plutôt singulier, qu'un complément appréciable pour les amateurs qui pourront poursuivre leur expérience lovecraftienne dans les méandres kadathiens tels que proposés par cinq rêveurs les invitant à se joindre à eux.

Sophie CORRADINI
Première parution : 1/1/2014 dans Bifrost 73
Mise en ligne le : 10/11/2022


     Si j'avais eu l'occasion de feuilleter Kadath, je ne me serais pas proposée pour le chroniquer : un livre imprimé en petits caractères sur fond gris et marbré, les dits-caractères eux-mêmes noirs, sépia, ou encore gris clair, un tel livre n'est pas fait pour mes yeux. De plus, le texte est un puzzle composé de quatre récits de voyages vers Kadath, puzzle censé pouvoir être lu et assemblé de différentes manières : on peut lire les extraits les uns après les autres, tels qu'ils sont présentés, ou bien lire l'intégralité de chaque récit en se reportant à à la page indiquée pour la suite — ce qui donne un peu l'impression d'un « Livre dont vous êtes le héros ». C'est un pari osé que celui-là. À moins d'être bien accroché par l'histoire, on en est éjecté à chaque page. Et le moins qu'on puisse dire est que la présentation n'aide pas à s'accrocher à la lecture.

     Mais voilà, tout ce que je savais de ce livre était qu'il s'agissait d'une œuvre collective autour de la ville imaginée par H.P. Lovecraft, et que Mélanie Fazi en était l'un des auteurs. Et Lovecraft-Fazi, c'est un binôme que je ne pouvais pas ne pas lire. Cela m'a été une motivation assez forte pour que j'insiste et me replonge, page après page, dans ce Guide de la Cité inconnue. Jusqu'à atteindre, enfin, un plaisir de lecture que je croyais hors de ma portée.

     Au commencement, il y a Lovecraft et son « cycle du rêve » qui traite de Kadath, la cité imaginaire où l'on ne parvient qu'en rêve. Le principal texte de ce cycle, La Quête onirique de Kadath l'inconnue, a pour protagoniste Randolf Carter. De nombreux écrivains — et aussi des créateurs de jeux de rôle — se sont inspirés de Lovecraft, voire même, l'ont pastiché. L'originalité cet ouvrage est de se présenter comme un guide à travers quatre récits de Hauts Rêveurs et de nombreuses et splendides illustrations signées Nicolas Fructus — hélas pour beaucoup voilées de gris ! Pour les admirer, mieux vaut se rendre sur le site consacré au « livre-univers » : <http ://www.kadathguide.fr/>

     Heureusement, de la grisaille émergent les récits des rêveurs. L'Inédit de Carter, dont Carter est le narrateur, qui met en scène HPL cherchant désespérément à atteindre le Grand Château d'onyx où Nyarlathotep a promis de lui offrir une récompense ; Le Témoignage de l'Inommé dont le principal intérêt est de lier les histoires entre elles et de donner une cohérence à l'ensemble ; Le Kitab du Saigneur, qui voit la folie s'emparer d'un homme errant en compagnie d'un Hyperboréen à la peau tatouée de textes qu'il a pour tâche de compléter ; L'Évangile selon Aliénor qui raconte la vie d'une Haute Rêveuse fécondée par un dieu ; et puis une foule de notes de bas de page, notes de marge et autres paratextes souvent envahissants, parfois vraiment intéressants. Ces récits s'entremêlent plus ou moins bien, de façon hésitante, au début, jusqu'à enfin former une histoire passionnante au dénouement inattendu qui donne envie de retourner illico lire le début.

     Cependant, si les fans de Lovecraft y trouveront leur compte, ce livre s'adresse surtout aux amateurs de jeux de rôle, plutôt qu'à ceux de « littérature pure et dure ». En effet, il s'inspire en partie de l'Appel de Ctulhu et doit servir de guide à un nouveau jeu à paraître aux éditions Les Douze Singes, jeu qui se déroulera dans la cité de Kadath.

Lucie CHENU
Première parution : 1/6/2011 dans Galaxies nouvelle série 13
Mise en ligne le : 24/2/2013

Prix obtenus
Imaginales, Prix spécial, 2011


retour en haut de page

Dans la nooSFere : 78609 livres, 90582 photos de couvertures, 74574 quatrièmes.
8864 critiques, 42716 intervenant·e·s, 1658 photographies, 3770 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2022. Tous droits réservés.