Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Galaxies nouvelle série n° 29/71

REVUE


Cycle : Revues - Galaxies nouvelle série  vol. 29/71 


Illustration de Yves KRIEF

GALAXIES - ASSOCIATION D'AIDE AUX AUTEURS , coll. Galaxies nouvelle série (revue) n° 29/71
Dépôt légal : mai 2014
Première édition
Revue, 192 pages, catégorie / prix : 11 €
ISBN : 978-2-91459-053-2   
Genre : Imaginaire

Numéro conjoint Galaxies / Mercury.



    Quatrième de couverture    
Pas de texte sur la quatrième de couverture.

    Sommaire    
1 - Pierre GÉVART, Éditorial, pages 2 à 2, éditorial
2 - Sofia SAMATAR, Les Histoires de selkies sont pour les losers (Selkie Stories Are for Losers), pages 5 à 12, nouvelle, trad. Bernard SIGAUD
3 - Serena GENTILHOMME, Orcus, pages 13 à 21, nouvelle
4 - Julie SUBIRANA, Les Bains de Baracci, pages 22 à 34, nouvelle
5 - Ketty STEWARD, Équation remarquable, pages 35 à 45, nouvelle
6 - Pierre-Jean BROUILLAUD, Entre chien et loup, pages 46 à 53, nouvelle
7 - Jean-Pierre ANDREVON, Dominique Douay, Commis de l'État, et à l'écriture, pages 55 à 61, article
8 - Sylvie LAINÉ, About Dominique, pages 62 à 65, article
9 - Lucie CHENU, Le Temps d'un souvenir..., pages 66 à 67, article
10 - Michel JEURY, Dominique Douay dans la vie des gens, pages 68 à 69, article
11 - Jean-Pierre ANDREVON, Entretien sur le pouce avec Dominique Douay, pages 70 à 79, entretien avec Dominique DOUAY
12 - Jean-Pierre ANDREVON, Bibliographie, pages 80 à 82, bibliographie
13 - Dominique DOUAY, La Course du Marque-Page dans les Lignes du Livre, pages 83 à 102, nouvelle
14 - Jean-Pierre ANDREVON & Dominique DOUAY, Qui m'appelle ?, pages 103 à 136, nouvelle
15 - Jean-Pierre FONTANA, Pour servir à une Histoire du Fandom Français - Troisième partie : Des années 90 à 2010, pages 139 à 148, article
16 - Franck JAMMES, L'Étoffe des super-héros, pages 150 à 163, critique(s)
17 - Elian KRAWIEK, Marvel s'expose !, pages 164 à 165, article
18 - Jean-Pierre FONTANA, L'Écran du Souvenir #4, pages 166 à 169, chronique
19 - Jean-Pierre ANDREVON, Six mois de cinéma F et SF, pages 170 à 190, critique(s)
 
    Critiques    

            Derrière une couverture cauchemardesque signée Yves Krief (un truc à dégueuler son cocktail bière-pizza matinal et un bout d’estomac avec, celui d’en haut à droite, qui ne sert pas à grand-chose), se cache, mais pas assez bien, un énième Galaxies NS/ Lunatique, heu… non, le premier Galaxies NS/Mercury (cantonnais ?). On passera pudiquement sur les raisons qui ont obligé l’équipe à sauter de Lunatique en Mercury, comme d’autres voguent de Charybde en Scylla… Dans la foulée, on passera aussi les cinq nouvelles qui ouvrent la revue, hop !, ça, c’est fait, pour se rendre directement au « dossier Dominique Douay » : une bonne occasion de découvrir un des grands noms de la SF française, un écrivain pour le moins doué (L’Impasse-temps) qui s’était fait discret ces dernières années et revient doucement aux affaires.

            On regrettera toutefois la volonté de Jean-Pierre Andrevon de rééditer, dans ledit dossier, sa pénible collaboration avec Douay, « Qui m’appelle ? », trente-trois pages ( !) d’une autre époque. Dispensable, pour le moins.

            Faute de mieux, ce Galaxies NS/ Mercury permet de (re-)découvrir, Dominique Douay. Mais on ne pourra s’empêcher de refermer la revue en se disant que l’auteur lyonnais, qui a récemment entamé son come-back, méritait mieux.

            Le niveau remonte d’un poil (de méduse) avec le « spécial Némo » qui célèbre la convention française de science-fiction de 2014 ayant eu lieu à Amiens, une des deux villes de Jules Verne (l’autre étant Nantes, comme il se doit). Au sommaire, plusieurs nouvelles (toutes ou presque hommages à Jules Verne) : de Philippe Curval, Jean-Pierre Laigle, Pierre Gévart, Jean-Pierre Fontana, Gulzar Joby, Vincent Jounieaux, Laurent Whale, Timothée Rey, Bruno Pochesci, Florence Cochet et Patrice Lajoye (la plus étrange de toutes, il s’agit de photocopies d’un document annoté). Suivent des articles divers dans la droite lignée des nouvelles qui précèdent : sur Verne, Robida, Nemo… On regretta que ni les nouvelles ni les articles ne soient d’une grande ambition ; l’ensemble a des allures de club de province où les dentistes, sous-préfets et notaires locaux se racontent, autour de l’ambre d’un cognac, de petites histoires sans conséquence. Le moins qu’on puisse dire, c’est que ces gens ont l’air très heureux entre eux… Refermons la porte sans faire de bruit, il ne faudrait pas les déranger.


Thomas DAY
Première parution : 1/10/2014 dans Bifrost 76
Mise en ligne le : 21/4/2020


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 70964 livres, 81406 photos de couvertures, 66160 quatrièmes.
8471 critiques, 38117 intervenant·e·s, 1488 photographies, 3725 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.