Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Le Cycle du Guerrier de Mars

Michael MOORCOCK


Cycle : Le Guerrier de Mars (omnibus)


Illustration de Hervé BROUANT

FRANCE LOISIRS (Paris, France)
Dépôt légal : avril 2011
Recueil de romans, 688 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 978-2-298-04388-4   
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
LE CYCLE
DU GUERRIER DE MARS

     Lorsque le transmetteur de matière qu'il a conçu connaît un dysfonctionnement, le physicien Michael Kane se retrouve projeté sur Mars, des millions d'années dans le passé.
     En ce temps-là, l'homme règne sur la planète. Mais c'est un monde barbare ravagé par la guerre. Par amour pour la princesse Shizala, Michael Kane et son épée affronteront de multiples dangers : l'offensive des Géants Bleus, des dictateurs sanguinaires, des monstres redoutables, l'épidémie de Peste Verte...

     Cette trilogie échevelée est suivie de deux romans : Sojan et La Sorcière perdue.

     Maître incontesté de l'héroïc fantasy, le Britannique Michael Moorcock est l'auteur de nombreux romans fantastiques et de science-fiction. Il nous entraîne ici dans un univers baroque et débridé, plein de couleurs, de bruit et de fureur.

    Sommaire    
1 - Avant-propos, pages I à IX, Introduction
2 - La Cité de la bête (Warriors of Mars / The City of the Beast), pages 9 à 185, Roman, trad. J.-F. AMSEL & Christophe WALL-ROMANA
3 - Le Seigneur des araignées (Blades of Mars / Lord of the Spiders), pages 187 à 352, Roman, trad. J.-F. AMSEL & Christophe WALL-ROMANA
4 - Les Maîtres de la fosse (Barbarians of Mars / Masters of the Pit), pages 353 à 505, Roman, trad. Christophe WALL-ROMANA
5 - Sojan et ses amis, pages 507 à 508, Préface
6 - Sojan (Sojan the Swordsman), pages 509 à 632, Nouvelle, trad. Patrick DUSOULIER
7 - La Sorcière perdue (Lost Sorceress of the Silent Citadel), pages 633 à 679, Roman, trad. J.-F. AMSEL
 
    Critiques des autres éditions ou de la série    

 
Edition OMNIBUS, Omnibus (2008)


     En introduction au « Cycle du guerrier de Mars », Moorcock explique qu'il a appris le métier en se mettant dans les pas de Burroughs, dont il est redevable pour la simplicité et l'efficacité de sa technique d'écriture — on sent aussi ici, et très clairement, l'influence de la grande Leigh Brackett. Hommage avoué ou facilité de godelureau pressé de se faire un nom ? Peu importe. On sait que tout un pan de l'œuvre moorcockienne répond à des impératifs alimentaires : ses premiers textes récitent avec sérieux et application, sans prétention aucune, les leçons apprises dans l'ombre du créateur de Tarzan. Cette édition omnibus contient trois romans, un fix-up et une nouvelle, le tout relatant les héroïques aventures de Michael Kane, Sojan et consorts.

     Michael Kane est la tête d'affiche du « Cycle du guerrier de Mars ». Il a inventé un transmetteur de matière. Au cours d'un essai, l'appareil se dérègle et le physicien se retrouve projeté sur la planète Mars, plusieurs millions d'années dans le passé. Il y découvre un monde barbare et coloré et s'éprend de Shizala, princesse de Varnal, dont la principale vocation (semble-t-il) est d'attirer toutes sortes de dangers pour éprouver le courage de son amant. Dans un troublant mimétisme, les deux premiers romans (La Cité de la bête et Le Seigneur des araignées) racontent peu ou prou la même histoire. 1/ Shizala est dans le pétrin, Kane sort sa grosse épée pour l'en sortir. 2/ De retour sur Terre et donc loin de Shizala, Kane construit un nouveau transmetteur et traverse le temps et l'espace pour rejoindre sa fiancée aux seins bronzés. Dans Les Maîtres de la fosse (troisième et dernier volet), on frôle l'originalité : Kane, marié et devenu prince de Varnal, doit chercher un remède à une épidémie qui décime son peuple d'adoption. Au fil du cycle, les obstacles et le danger vont crescendo. Géants bleus, monstres aux pieds velus, princes vicieux de cités pourries par le lucre, animaux transgéniques (si, si), guerriers fous, conquérants démoniaques, tous les clichés y passent, ad nauseam. De l'aveu de l'auteur, il ne faut pas chercher autre chose dans ces romans que l'évasion, le délassement. Il est vrai que tout concourt à une lecture facile et rapide, voire distraite : on peut sauter allégrement quelques pages sans perdre le fil. Le fond et la forme sont en parfaite adéquation. Voici des histoires pleines de situations et d'images exotiques, mais clairement identifiables. Des histoires à la cérébralité proche du néant et débarrassées de toutes scories psychologisantes, au bénéfice de l'action pure. Bien qu'il soit physicien, Kane se sert en effet moins de son intellect que de son épée !

     Les gourmands, les sadiques pourront remettre le couvert en lisant les quelques nouvelles consacrées au mercenaire Sojan, dont je ne vous dirai rien, n'ayant pas eu l'appétit (ou la perversion) nécessaire. Œuvre mineure, de jeunesse et alimentaire, ce recueil satisfera les aficionados de Moorcock, ceux qui cherchent un passe-temps pour la plage ou qui veulent rigoler un bon coup. Vous, je ne sais pas, mais moi je suis repu pour un bon moment. Burp.

Sam LERMITE
Première parution : 1/7/2008
dans Bifrost 51
Mise en ligne le : 21/9/2010




 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 68910 livres, 76159 photos de couvertures, 63952 quatrièmes.
8350 critiques, 36504 intervenant·e·s, 1475 photographies, 3709 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.