Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Nexus

Ramez NAAM

Titre original : Nexus, 2012

Cycle : Nexus 5 vol.

Traduction de Jean-Daniel BRÈQUE

POCKET (Paris, France), coll. Science-Fiction / Fantasy n° 7202
Dépôt légal : février 2016
600 pages, catégorie / prix : 9,10 €
ISBN : 978-2-266-26004-6
Format : 10,7 x 17,7 cm  
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     Un groupe de chercheurs a mis au point une drogue capable de relier les cerveaux. Communication instantanée, intelligence démultipliée, expériences collectives : d’après Kade, brillant neurobiologiste, l’homme est sur le seuil d’une évolution majeure.

     Mais il a ses détracteurs, dont l’ERD, l’agence américaine contre les risques émergents. Contraint à collaborer avec le gouvernement, il est envoyé à Shanghai espionner sa consoeur, le professeur Su-Yong Shu.

     Leurs découvertes conjuguées pourraient aboutir à la post-humanité. Espionnage, trahisons, manipulations, Kade est au centre d’enjeux stratégiques colossaux...

     « Le roman qui ose regarder le futur droit dans les yeux. » Alastair Reynolds

     « Voilà un livre qui, outre le plaisir de la lecture, vous donne l’impression d’en sortir plus intelligent – ce qui est loin d’être négligeable. » L’Écran fantastique

     Cet ouvrage a reçu le prix Bob Morane 2015

    Prix obtenus    
Bob Morane, roman étranger, 2015
 
    Critiques des autres éditions ou de la série    

 
Edition PRESSES DE LA CITÉ, (2014)


     Dans les États-Unis de 2040, des lois d’exception ont interdit toute recherche pouvant conduire à la création d’humains augmentés et ont créé l’ERD, la direction des risques émergents, une agence gouvernementale omnipotente chargée de ce sujet.

     Kade, un jeune étudiant biologiste et informaticien, a fait évoluer une drogue prohibée, le Nexus 3, vers le Nexus 5, qui connecte des cerveaux entre eux pour partager pensées et émotions. Cette drogue permet tout simplement l’installation dans le cortex d’un mini système d’exploitation informatique, contrôlant le corps et l’esprit, agissant à la fois comme multiplicateur des capacités mentales, comme couche réseau de connexion à d'autres cerveaux et comme pare-feu de protection. Lors d’une soirée de partage de Nexus, un agent infiltré de l’ERD conduit à la capture de Kade et de ses amis. L’ERD fait chanter Kade : s’il ne les aide pas à espionner Su-Yong Shu, la spécialiste chinoise du domaine, il finira sa vie en prison ainsi que ses compagnons. Il est alors envoyé en Thaïlande pour assister à un séminaire international pendant lequel il devra se faire embaucher par Su-Yong Shu.


     Ramez Naam, à côté de sa carrière d’informaticien, est avant tout un chantre du transhumanisme. Avant Nexus, il a écrit More than human, un panorama de la recherche scientifique actuelle et à venir d’amélioration du corps et de l’esprit ; il donne aussi des conférences sur ces sujets.

     Nexus est une extension romanesque de son œuvre de futurologue : si l’introduction avec sa scène de sexe folklorique qui tourne mal parait plutôt légère, l’écrivain retrouve vite son sérieux pour mêler à une intrigue de thriller politique ses préoccupations éthiques et techniques. Le futur américain que propose Naam est glaçant : les lois bloquant toute recherche sur l’augmentation du corps humain rappellent les débats autour de l’utilisation des cellules souches et les restrictions imposées sur le sujet par  George W. Bush suite aux pressions de son entourage le plus conservateur. Ramez Naam, à travers son personnage principal, se prononce clairement contre les entraves à la recherche.

     Mais pour autant l’auteur n’oublie pas qu’il écrit un roman et mène celui-ci à bon rythme : alternant les rencontres et dialogues fourmillant d’idées avec des scènes d’actions impressionnantes, il ne laisse pas au lecteur le temps de s’ennuyer et ne tombe jamais dans la lourdeur didactique qu’un récit aussi pointu techniquement pourrait entrainer. Saluons au passage l’excellente traduction de Jean-Daniel Brèque qui a dû beaucoup se documenter pour rendre tous ces concepts en Français.

     Plus qu’un simple technothriller, Nexus est un roman intelligent et rythmé mêlant science et réflexion tout en se mettant à portée des lecteurs. Une excellente surprise !
 

René-Marc DOLHEN
Première parution : 3/11/2014
nooSFere




 
retour en haut de page
Dans la nooSFere : 65115 livres, 63755 photos de couvertures, 59833 quatrièmes.
8086 critiques, 35699 intervenant·e·s, 1419 photographies, 3684 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.