Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Dimension Sexe

ANTHOLOGIE

Textes réunis par Thomas RIQUET


Illustration de Mike HOFFMAN

BLACK COAT PRESS (Tarzana, États-Unis), coll. Rivière Blanche - Fusée n° 44
Dépôt légal : février 2016
Première édition
Anthologie, 224 pages, catégorie / prix : 17 €
ISBN : 978-1-61227-480-5
Format : 12,7 x 20,4 cm
Genre : Imaginaire

Après chaque texte figure une micro-nouvelle, sans titre, signée Jacques Fuentealba.



Quatrième de couverture
     Quelle idée folle qu'une anthologie mélangeant imaginaire et sexe ? Eh bien, oui, l'idée est folle, mais tellement nécessaire alors que les littératures de l'imaginaire éludent bien souvent soigneusement le sexe. Entrez au coeur de cette anthologie assemblée avec soin où soldats spatiaux, centaures, triplés, démons, monstres spatiaux, prêtres, etc., s'entremêlent pour vous proposer, à travers onze textes, un apercu de l'Imaginaire dans ce qu'il a de plus sexy, voire carrément sexuel.
 
     Thomas Riquet dirige le site Mythologica, dédié aux cultures de l'Imaginaire, et compte à son actif quelques centaines de chroniques. Spécialiste des littératures SFFF et sortant d'un cursus dans l'édition, il a dirigé la collection Reflets d'Ailleurs des éditions Asgard avant de fonder les éditions Mythologica en 2013.
Sommaire
Afficher les différentes éditions des textes
1 - Thomas RIQUET, Préface, pages 5 à 7, préface
2 - Pénélope LABRUYÈRE, Esclave, pages 9 à 16, nouvelle
3 - Magali COUZIGOU, Chatons à vendre, pages 18 à 26, nouvelle
4 - Élodie MESTE, Pour toujours, deux sans moi, pages 28 à 48, nouvelle
5 - Guillaume LEMAÎTRE, Palingénésie, pages 50 à 61, nouvelle
6 - Steve DI GIORGIO, Belle, allons voir si la Rose..., pages 63 à 88, nouvelle
7 - Pénélope LABRUYÈRE, L'Appel, pages 90 à 103, nouvelle
8 - Jean-Pierre ANDREVON, Quel Bordel !, pages 105 à 123, nouvelle
9 - Fabien CLAVEL, L'Oeuvre de chair, pages 125 à 147, nouvelle
10 - Chris DUPARC, Les Coucous, pages 149 à 175, nouvelle
11 - Christian VILÀ, La Nuit éternelle, pages 177 à 203, nouvelle
12 - Feldrik RIVAT, Les Voiles de Déméter, pages 205 à 215, nouvelle
13 - Jacques FUENTEALBA, L'Auteur des micro-nouvelles, pages 217 à 217, biographie
Critiques

    Les miliciens du bonpenser auront beau bramer leur désapprobation moralisatrice, une anthologie mêlant imaginaire et érotisme reste à l’esprit ce qu’une boîte de chocolats est aux papilles. Sept ans après Chasseurs de fantasmes (Griffe d’encre) et 69, l’anthologie SFQ (ActuSF), voici venir Dimension sexe aux éditions Rivière Blanche (les esprits mal tournés détecteront d’eux-mêmes tout le potentiel calembouristique d’une pareille association de mots). Ouvrons donc cette boîte de chocolats dont la décoration, certes affriolante, n’évoque malheureusement ni fusée, ni chimère ?

    Commençons par l’anecdotique : on oubliera facilement la nouvelle d’Élodie Meste , « Pour toujours, deux sans moi », pas déplaisante mais un peu brouillonne et pleurnicharde ; même sort pour « Les Voiles de Déméter » de Feldrik Rivat, dont les bonnes idées interstellaires s’effacent derrière une réalisation un peu faible. Le goût épouvantable de « Belle, allons voir si la rose » de Steve di Giorgio sera, lui, difficile à oublier. Si on pardonne la panne (subite ?) du correcteur orthographique [non… ce n’est JAMAIS la faute de l’auteur, ah ah ah !], on peut difficilement prendre la répétition (à chaque page, pour tout dire) du substantif « mouille » pour autre chose qu’une insulte à Ronsard et Apulée [rappel : dans exercice de style il y a… STYLE – même si cela peut paraître péremptoire à certains…].

    Passé le moins bon arrive le meilleur : les bonnes surprises, donc. Magali Couzigou contourne habilement la zoophilie sans s’y fourvoyer avec « Chatons à vendre » ; Guillaume Lemaître transcrit avec brio son imaginaire sexuel débordant avec « Palingenèse » ; Chris Duparc livre avec « Les Coucous » une très bonne nouvelle SF où la libido joue un rôle inattendu dans un conflit cosmique ; de même, Fabien Clavel glace le sang du lecteur avec « L’Œuvre de chair », où une religion impose à ses adeptes les pires horreurs génitales.

    Piliers de l’anthologie, délicieux comme les deux vieux du Muppet Show, Christian Vilà et Jean-Pierre Andrevon sont tous les deux de la fête : le premier atténue la noirceur de « La Nuit éternelle » à grands coups de sa merveilleuse gouaille provocatrice tandis que le second déploie dans « Quel bordel ! » mille et une trouvailles absolument hilarantes qui décoinceront les plus grippé(e)s d’entre nous.

    Mais le statut de friandise suprême revient sans aucun doute à Pénélope Labruyère, dont les deux bijoux finement taillés sèment trouble et émotions mêlées : « Esclave » et « L’Appel », dont on ne dévoilera rien pour ne pas les gâcher. Deux grands moments qui font écho.

    Entrecoupée des micros-nouvelles souvent amusantes de Jacques Fuentealba, Dimension sexe mérite donc qu’on s’y attarde quelques petits coups, voire plus si affinités.

Grégory DRAKE
Première parution : 1/7/2016 dans Bifrost 83
Mise en ligne le : 1/1/2023

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 79115 livres, 91861 photos de couvertures, 75103 quatrièmes.
9023 critiques, 43018 intervenant·e·s, 1660 photographies, 3772 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2023. Tous droits réservés.