Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
L'Aube du Magicien - volume 2

Joseph ALTAIRAC




L'OEIL DU SPHINX (ODS) , coll. Les Dossiers du réalisme fantastique n° 3
Dépôt légal : décembre 2016
Recueil d'articles, 426 pages, catégorie / prix : 30 €
ISBN : 979-10-91506-53-3
Format : 17,0 x 20,0 cm  



    Quatrième de couverture    
     Jacques Bergier était sans doute l’archétype même du savanturier.
     Du personnage, qu’il avait rencontré dès le début des années 1950, à l’époque de la Balance, la librairie de Valérie Schmidt, l’écrivain et critique Philippe Curval brosse cette chaleureuse description :
     « Devenu légendaire aujourd’hui, c’était en réalité un homme simple, charmant, caustique, conteur inépuisable à l'accent d’extraterrestre qui connaissait l’art subtil du récit, des fables fortéennes dont on ne savait jamais s’il les inventait pour le bonheur d’inventer ou s’il parlait vrai. Sa mémoire — je ne dirai pas encyclopédique, car cela me paraît restrictif — lui permettait de répondre à toutes questions à propos de la physique quantique, des armes secrètes, de la Science-Fiction, dont il était un lecteur boulimique et passionné depuis les années 1930. Par sa vision lyrique et totalitaire de la Science-Fiction, admirateur inconditionnel de H.P. Lovecraft, Abrahafln Merritt et Arthur Conan Doyle, il fut certainement l’un de ses meilleurs messagers, un excellent propagandiste.
     Sa générosité était inépuisable. Quand nous allions chez lui, une chambre d’hôtel près des Folies Bergère, il nous désignait un tas de livres empilés au centre de la pièce, qui formait comme une colline, et nous invitait à nous servir. Ce que nous faisions sans problème. Pour lui, un livre lu était mémorisé. S’il en avait besoin par la suite pour y rechercher un détail, il le rachetait. »
     L’esprit savanturier imprègne la correspondance échangée entre 1955 et 1965 par Jacques Bergier avec Pierre Versins, le futur auteur de l’Encyclopédie de l’utopie, des voyages extraordinaires et de la science fiction (1972), ouvrage clé s’il en fut dans la structuration de la savanture. Ses nombreuses chroniques dans Fiction témoignent de son insatiable curiosité et de son goût pour les approches transversales et déconcertantes. Dans les derniers textes de présentation rédigés pour la Bibliothèque Mondiale, à la fin des années 1950, on voit nettement poindre le très controversé Matin des magiciens (1960), écrit avec Louis Pauwels. Le cadre offert par la Bibliothèque Mondiale fait figure de laboratoire où se synthétise, comme par une alchimie revue et corrigée, le concept non moins discuté de « réalisme fantastique », à la définition et aux frontières incertaines. Avec ce deuxième volume de L’Aube du Magicien, composé de textes parfois malaisés d’accès, voire entièrement inédits — Jacques Bergier et Pierre Versins : une amitié savanturière (1955- 1965) — , et complété d’une étude érudite de Patrice et Victoriya Lajoye, Jacques Bergier et la SF soviétique en France, s’éclaire tout un pan de l’histoire de la Science-Fiction en particulier et des littératures de l’imaginaire en général, à travers l’un de ses acteurs les plus singuliers et les plus attachants.

    Sommaire    
1 - L'Esprit du savanturier, pages 9 à 16, introduction
2 - Jacques BERGIER, « Science Fiction » et critique sociale, pages 18 à 21, article
3 - Bibliothèque Mondiale (2ème partie), pages 22 à 76, article
4 - Jacques BERGIER, Fiction (2e partie), pages 76 à 139, article
5 - Jacques BERGIER, Science-Fiction et satellites, pages 102 à 105, article
6 - Jacques BERGIER, Science-fiction russe, pages 109 à 111, article
7 - Jacques BERGIER, Le Mystérieux nombre 5, pages 123 à 124, article
8 - Jacques BERGIER, La Science à l'assaut des univers parallèles, pages 127 à 129, article
9 - Jacques BERGIER, La Tour Saint-Jacques, pages 140 à 143, article
10 - Jacques BERGIER, Arguments, pages 144 à 147, article
11 - Jacques BERGIER, H. P. Lovecraft ce grand génie venu d'ailleurs, pages 148 à 152, introduction
12 - Jacques BERGIER, Préfaces et contributions diverses, pages 148 à 266, article
13 - Jacques BERGIER, Préface à l'essai de Jacques Sternberg, Une Succursale du Fantastique nommée Science-Fiction (1958), pages 153 à 154, préface
14 - Jacques BERGIER, La Science-Fiction, pages 154 à 171, article
15 - Jacques BERGIER, Préface à Les Chefs-d'oeuvre de l'épouvante (1965), pages 171 à 180, préface
16 - Jacques BERGIER, Petite histoire des grands criminels, pages 180 à 193, préface
17 - Jacques BERGIER, Préface à Les Chefs-d'œuvre du Fantastique (1967), pages 193 à 199, préface
18 - Jacques BERGIER, Edgar Rice Burroughs, pages 199 à 207, article
19 - Jacques BERGIER, Préface à Elric le nécromancien de Michael Moorcock (1969), pages 207 à 211, préface
20 - Jacques BERGIER, Faire mouche..., pages 211 à 213, postface
21 - Jacques BERGIER, Introduction à Ceux de nulle part / Les Robinsons du cosmos de Francis Carsac (1970), pages 213 à 216, introduction
22 - Jacques BERGIER, Préface à Les Cavernes d'acier / Face aux feux du soleil d'Isaac Asimov (1970), pages 217 à 219, préface
23 - Jacques BERGIER, Historique et bilan de la science-fiction, pages 219 à 229, introduction
24 - Jacques BERGIER, Préface à La Nébuleuse d'Andromède d'Iven Efrémov (1970), pages 229 à 232, préface
25 - Jacques BERGIER, Préface à Apparition des surhommes de B.R. Bruss (1970), pages 232 à 235, préface
26 - Jacques BERGIER, Préface à Créateur d'étoiles d'Olaf Stapledon (1970), pages 235 à 240, préface
27 - Jacques BERGIER, Préface à La Fin d'Illa de José Moselli (1970), pages 241 à 243, préface
28 - Jacques BERGIER, Préface à Lutte avec la nuit de William Sloane (1970), pages 243 à 246, préface
29 - Jacques BERGIER, Préface à La Maison aux Mille Étages de Jan Weiss (1970), pages 246 à 249, préface
30 - Jacques BERGIER, Préface à Martiens, go home ! de Fredric Brown (1970), pages 249 à 251, préface
31 - Jacques BERGIER, Préface à Les Navigateurs de l'Infini de J.-H. Rosny aîné (1970), pages 251 à 254, préface
32 - Jacques BERGIER, Préface à Plus noir que vous ne pensez de Jack Williamson (1970), pages 255 à 258, préface
33 - Jacques BERGIER, Préface à Une porte sur l'été de Robert Anson Heinlein (1970), pages 258 à 261, préface
34 - Jacques BERGIER, Préface à Solaris de Stanislas Lem (1970), pages 261 à 263, préface
35 - Jacques BERGIER, Préface à La Ville du Gouffre d'Arthur Conan Doyle, pages 263 à 266, préface
36 - Jacques BERGIER & Pierre VERSINS, Jacques Bergier et Pierre Versins : une amitié savanturière. Correspondance (1955-1965), pages 268 à 402, courrier
37 - Patrice LAJOYE & Viktoriya LAJOYE, Jacques Bergier et la SF soviétique en France, pages 403 à 419, article
38 - Gil SARTÈNE, Réalisme fantastique ou fantastique idéalisme ? (à propos de "Planète"), pages 419 à 425, article

 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 69423 livres, 77771 photos de couvertures, 64519 quatrièmes.
8384 critiques, 36817 intervenant·e·s, 1476 photographies, 3710 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.