Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Comment écrire de la Fantasy et de la Science-fiction

Orson Scott CARD

Titre original : How to Write Science Fiction & Fantasy, 1990

Traduction de Karim CHERGUI

BRAGELONNE (Paris, France), coll. Essais n° (3)
Dépôt légal : octobre 2018
224 pages, catégorie / prix : 14,90 €
ISBN : 979-10-281-0280-7   
Genre : Imaginaire

Photographie de couverture : © Shutterstock.



    Quatrième de couverture    

Vous voulez écrire un roman, des nouvelles ? Vous ne savez pas comment vous y prendre ? Voilà le guide qu'il vous faut !

Lorsqu’on est amateur de science-fiction et de fantasy, on a naturellement des histoires et des mondes plein la tête, que l’on a très envie de raconter. Dans cet ouvrage, le célèbre écrivain Orson Scott Card partage son savoir et son expérience dans ces genres. Vous apprendrez, entre autres :
? ce que sont (et ne sont pas) la SF et la fantasy, selon quels critères, et si votre récit y appartient,
? comment construire, peupler et dramatiser un univers crédible et attirant que vos lecteurs auront envie d’explorer,
? comment utiliser les quatre grands types d’histoire (milieu, idée, personnage et événement) pour structurer un récit captivant,
? quel est le marché de l’édition et comment se faire publier…
 

Les connaissances et les compétences que vous obtiendrez grâce à cet ouvrage vous aideront à guider efficacement le lecteur dans votre imaginaire. Autant de clés utiles pour un scénariste, un auteur de fantasy, de SF ou même d’un autre genre littéraire.

Orson Scott Card, né et vivant aux Etats-Unis, est l'un des auteurs de science-fiction (la série Ender), de fantasy (Les Chroniques d'Alvin le faiseur) et de romans historiques les plus connus, lus et estimés dans le monde. Il a remporté le prix Hugo et le prix Nébula deux années consécutives, pour la série Le Stratégie Ender et sa suite, La Voix des morts, exploit sans précédent.

Ce guide ainsi que Personnages et point de vue (Bragelonne) seront d'une aide précieuse à tous les écrivains débutants... et les autres !


    Prix obtenus    
Hugo, non fiction / Article scientifique, 1991
 
    Critiques des autres éditions ou de la série    

 
Edition BRAGELONNE, Essais (2006)


     Les ouvrages didactiques sur l'art d'écrire des fictions ont toujours existé, mais sont-ils aussi utiles qu'un guide du jardinage ou de la plomberie ? Il est à remarquer que ces derniers s'adressent à des néophytes qui ne cherchent pas à faire carrière, ce qui n'est pas le cas des premiers. L'accroche de la couverture est sans ambiguïté à ce sujet : Devenez les auteurs de demain ! Ceci dit, ces ouvrages n'apprennent jamais à écrire ou à développer un style quelconque — si cela s'apprend, cela ne s'enseigne pas — , mais donnent des recettes pour raconter une histoire, c'est-à-dire bâtir une intrigue, camper des personnages, installer une ambiance, gérer un suspense, etc.

     Nul doute qu'un auteur aussi bardé de prix qu'Orson Scott Card sait ce qu'écrire une histoire veut dire, et que les conseils qu'il dispense sont considérés comme valables : il parle d'expérience. Se proposant de traiter des récits de fantasy et de science-fiction, Card commence par les distinguer : las, ce n'est pas la partie la plus inspirée du bouquin, c'est même la plus discutable.

     La création de mondes, partie qui traite aussi de l'origine des idées, prouve cette fois que Card ne connaît rien à la S-F : c'est du métal et du plastique, il faut des boulons, dit-il en substance, ce n'est qu'un cadre dans lequel raconter des histoires sans rapport avec celui-ci. Dans cette section, l'auteur règle des problèmes de voyages spatiaux et temporels, de choix de noms d'extraterrestres dans une optique strictement utilitaire : ne pas s'embarrasser de détails ni embrouiller le lecteur par une complexité souvent factice. Cette énumération d'évidences n'est pas forcément inutile, d'abord parce qu'on rencontre effectivement les fautes qu'elle tente de prévenir — des schmeerps qui ne se distinguent d'un lapin normal que par le nom, et des histoires qui changent d'intrigue en cours de route — , ensuite parce que ces évidences rappellent des notions essentielles renvoyant au contrat de lecture implicite passé entre l'auteur et son lecteur. Au détour d'une phrase, il est bon de rappeler qu'on ne peut concevoir un monde imaginaire que si on a compris un tant soit peu celui dans lequel on vit. De même, dans la troisième partie, consacrée à la construction de l'intrigue, la nécessité de déterminer ce qui structure le récit, du personnage, de l'événement, de l'idée ou du milieu, est un rappel important.

     La quatrième partie se penche, très succinctement, sur des problèmes de narration propres aux littératures de l'imaginaire, comme l'exposition, la suggestion et la difficulté d'user de métaphores dans des textes où elles sont prises au sens littéral. La dernière, enfin, donne des conseils de placement des manuscrits, parfois peu adaptés à la France.

     L'auteur ne puise pas que dans ses propres écrits pour donner des exemples. Il aborde chaque point de façon très claire, volontairement simplifiée, mais parfois simpliste. L'ensemble tire en longueur : si on trouve quelques judicieux conseils ou quelques remarques frappées au coin du bon sens (encore fallait-il les dire !), il est dommage qu'ils soient éparpillés dans un verbiage de peu d'intérêt, un point que Card a justement omis d'aborder ici.

     Bref, l'ouvrage n'est pas entièrement inutile, peut-être même aidera-t-il quelque débutant, mais on sent bien que l'auteur ne s'est pas investi dans sa rédaction pour en faire l'indispensable guide qu'il aurait pu devenir. Dommage.

Claude ECKEN (lui écrire)
Première parution : 1/10/2006
dans Bifrost 44
Mise en ligne le : 14/3/2008


 

Edition BRAGELONNE, Essais (2007)


     En France, prendre des cours d'écriture n'est pas la coutume : on a du talent ou on en a pas. C'est du moins ce que pensent beaucoup de Français pour qui l'Art, avec un grand « A », est un don inné qui n'a nul besoin de se développer. Aux États-Unis, on apprend à écrire, on travaille son écriture, en un mot, on cultive son don, de la même manière qu'un musicien fait des gammes. Orson Scott Card, l'un des plus grands auteurs de SF du monde anglophone, enseigne l'écriture depuis longtemps et Comment écrire de la fantasy et de la SF n'est pas le premier essai qu'il consacre au sujet. Il est seulement plus particulièrement axé, comme son titre l'indique, sur les genres de l'imaginaire. Mais ceci est loin d'être réducteur, au contraire ! Le livre insiste en effet sur les éléments qui font la particularité de ces littératures : la création de mondes et leur description, les personnages extraordinaires — elfes, extraterrestres, etc. — et leur introduction dans le récit, sans description lourde s'ils sont banals pour les protagonistes, etc. Notons que le fantastique n'est pas abordé, ou très peu.

     Certaines ficelles proposées par Card ne sont pas applicables en France : celles, en l'occurrence, qui concernent le monde de l'édition. Le marché, le public, la vente, sont trop différents entre les USA et la France pour qu'on puisse appliquer telles quelles ces recettes. C'est pourquoi les éditions Bragelonne ont pris la précaution d'adapter ou de supprimer certains passages, avec l'autorisation de l'auteur, et d'inclure un grand nombre de notes de bas de pages très utiles.

     Les apprentis auteurs découvrent ainsi que pour bien écrire il faut savoir utiliser un certain nombre de règles, quitte à choisir ensuite de les transgresser. Pour les lecteurs de SF qui n'écrivent pas, une explication de texte fournie par un monument comme l'auteur de La Stratégie Ender reste fort intéressante. N'est-ce pas passionnant de se dire « bon sang ! mais c'est bien sûr : c'est pour ça que j'aime la SF ! » ?

Lucie CHENU
Première parution : 1/5/2007
dans Galaxies 42
Mise en ligne le : 27/2/2009




 

Dans la nooSFere : 62617 livres, 58848 photos de couvertures, 57106 quatrièmes.
7958 critiques, 34352 intervenant·e·s, 1334 photographies, 3656 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.