Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Les Joueurs de Titan

Philip K. DICK

Titre original : The Game-Players of Titan, 1963
Première parution : New York, USA : Ace, 1963
Traduction de Maxime BARRIÈRE
Traduction révisée par Julie PUJOS

J'AI LU (Paris, France), coll. Science-Fiction (2007 - ) n° 10818
Date de parution : 16 novembre 2022

Réédition
Roman, 256 pages, catégorie / prix : 7,90 €
ISBN : 978-2-290-36536-6
Format : 11,0 x 17,8 cm
Genre : Science-Fiction


Autres éditions
   in Substance rêve, FRANCE LOISIRS, 2000
   in Romans 1960 - 1963, J'AI LU, 2012
   J'AI LU, 2014
   LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES / ÉDITIONS DU MASQUE, 1978
   in Substance rêve, OMNIBUS, 2000
   in Substance rêve, 2002
   in Substance rêve, 2004
   POCKET, 1990
   PRESSES DE LA CITÉ, 1985
   in Substance rêve, 1993

Ressources externes sur cette œuvre : quarante-deux.org

Critiques des autres éditions ou de la série
Edition LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES / ÉDITIONS DU MASQUE, Le Masque Science-Fiction (1978)

 
     PLAY IT AGAIN...

     Un Dick inédit en français. Ecrit après Loterie solaire et Le maître du haut château et avant Le dieu venu du Centaure, Les clans de la Lune Alphane, Simulacres et Ubik, cet ouvrage — mal traduit, hélas — n'est pas un impérissable chef-d'œuvre. Mais il permet de saisir une étape de la maturation d'un écrivain et pose un jalon dans sa conception du monde. Dick, on ne le sait que trop (on ne voit même plus que ça, ce qui est injuste. On n'arrive plus à l'oublier en le lisant, car on le sait par avance, c'est un lieu commun de la critique et comme tous les lieux communs, il se transforme en œillère, empêchant un plaisir naïf) Dick donc est obsédé par la Réalité. Ce ne lui est pas propre. Toutes les religions, toutes les philosophies se sont confrontées à cet impensable. Dans notre domaine, c'est aux hypothèses « solaristiques » de Lem que l'on s'est arrêté. Dans les domaines mystiques, la solution c'est Dieu, à la fois ultime réalité et au-delà en deçà de ce que nous nommons le réel : on reconnaît au passage les idées de Platon et on salue les stalactites de sa Caverne. Les matérialistes, après Feurbach, ont harponné le miroir de l'idéologie. Pour les poètes, le seul animal réel est le Snark, cher à Lewis Caroll — ou encore la Licorne, à cause des Demoiselles. On en était là quand, sous l'influence de la démocratisation chimique, de nouvelles drogues « mystiques » sont nées, amenant le LSD à parité avec le Zen : dans les deux cas, vision, véritable « porte de la perception ». Comme le disait Huxley : Dieu est dans le pied de la chaise. Réhabilitation de l'extase, du contact. Le renouveau du mysticisme, appuyé à la fois sur les nouvelles drogues occidentales et sur la connaissance des traditions orientales a créé une « nouvelle culture » qui a déjà ses traditions (Beat Génération) ses idoles (Burroughs). Une vie autre, une littérature différente : une « nouvelle réalité ». En SF, Dick a été l'un des premiers à thématiser ce nouvel univers, aux rapports a-logiques, a-causaux, a-chronologiques et a-spatiaux : les principes de la contradiction n'y jouent pas : ce qui lie des événements, c'est leur nécessité interne qui est de l'ordre du désir. Mais le désir des autres vous asservit, on rentre dans le monde de la manipulation, du simulacre : le désir de l'autre s'impose et vous ronge, vous détruit. Voir Substance mort. Se mêlent là-dedans des intuitions sur le rôle de l'Etat, des Multinationales, etc. Dans ce roman, Dick n'explore pas toutes les possibilités que sa nouvelle donne. Il ne retient que la nécessité du Jeu, (comme dans Loterie Solaire, mais il s'agit ici d'autre chose que d'une fable politique) et le désir du Pouvoir (mais ce n'est pas encore exacerbé comme dans le Dieu venu du Centaure). Certes, on commence à ne plus savoir qui est qui, la stabilité du monde se laisse entamer : on ne sait pas si ce qu'on voit sur une carte est bien ce qui y figure, mais les grandes plongées du délire sont encore à venir. Reste une sorte de thriller, bien mené mais assez touffu (traducteur ?), qui se lit vite et laisse percevoir un trouble mal défini. Parfait pour entraîner un néophyte vers les plages ahurissantes du Dick futur, agréable et frémissant d'un vertige encore contenu. La couverture de Chris Foss est bien belle.

     P.S. Pour ceux qu'une filiation Van Vogt — Dick fascine : ici la carte n'est pas le Territoire. Elle est une autre carte, il n'y a pas de Territoire. Seul subsiste le réseau interpersonnel du Jeu, ou subjectif du fantasme.

Roger BOZZETTO
Première parution : 1/10/1978
dans Fiction 294
Mise en ligne le : 1/5/2010

Cité dans les listes thématiques des oeuvres suivantes
Stups & Fiction - Drogues
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 78571 livres, 90773 photos de couvertures, 74535 quatrièmes.
8860 critiques, 42709 intervenant·e·s, 1657 photographies, 3770 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2022. Tous droits réservés.