Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Les Dangers de fumer au lit

Mariana ENRIQUEZ

Titre original : Los peligros de fumar en la cama, 2009
Première parution : Emecé, 2009
Traduction de Anne PLANTAGENET

Le SOUS-SOL (Paris, France)
Date de parution : 13 janvier 2023
Dépôt légal : janvier 2023
Première édition
Recueil de nouvelles, 240 pages, catégorie / prix : 21 €
ISBN : 978-2-36468-518-5
Format : 14,0 x 20,5 cm
Genre : Imaginaire

Couverture : Vincent Van Gogh, crâne avec cigarette allumée.



Quatrième de couverture

“Le monde magnifique et horrible de Mariana Enriquez, tel qu’on l’entrevoit dans Les Dangers de fumer au lit, avec ses adolescents détraqués, ses fantômes, les miséreux tristes et furieux de l’Argentine moderne, est la découverte la plus excitante que j’ai faite en littérature depuis longtemps.”
Kazuo Ishiguro, Prix Nobel de littérature

Peuplées d’adolescentes rebelles, d’étranges sorcières, de fantômes à la dérive et de femmes affamées, les douze histoires qui composent ce recueil manient avec brio les codes de l’horreur, tout en apportant au genre une voix radicalement moderne et poétique. Si elle fait preuve d’une grande tendresse envers ses personnages, souvent féminins, des êtres qui souffrent, qui ont peur, qui sont opprimés, Mariana Enriquez scrute les abîmes les plus profonds de l’âme humaine, explorant de son écriture à l’extraordinaire pouvoir évocateur les voies les plus souterraines de la sexualité, du fanatisme, des obsessions.

Sommaire
Afficher les différentes éditions des textes
1 - L'Exhumation d'Angelita (El desentierro de la angelita), pages 11 à 22, nouvelle, trad. Anne PLANTAGENET
2 - La Vierge des tufières (La Virgen de la tosquera), pages 23 à 39, nouvelle, trad. Anne PLANTAGENET
3 - Le Caddie (El carrito), pages 41 à 53, nouvelle, trad. Anne PLANTAGENET
4 - Le Puits (El aljibe), pages 55 à 76, nouvelle, trad. Anne PLANTAGENET
5 - Rambla triste (Rambla triste), pages 77 à 99, nouvelle, trad. Anne PLANTAGENET
6 - Le Mirador (El mirador), pages 101 à 115, nouvelle, trad. Anne PLANTAGENET
7 - Où es-tu mon cœur (Donde estás corazón), pages 117 à 130, nouvelle, trad. Anne PLANTAGENET
8 - Viande (Carne), pages 131 à 143, nouvelle, trad. Anne PLANTAGENET
9 - Ni anniversaires ni baptèmes (Ni cumpleaños ni bautismos), pages 145 à 158, nouvelle, trad. Anne PLANTAGENET
10 - Les Petits revenants (Chicos que faltan), pages 159 à 214, nouvelle, trad. Anne PLANTAGENET
11 - Las dangers de fumer au lit (Los peligros de fumar en la cama), pages 215 à 222, nouvelle, trad. Anne PLANTAGENET
12 - Quand on parlait avec les morts (Cuando hablábamos con los muertos), pages 223 à 237, nouvelle, trad. Anne PLANTAGENET
Critiques

Troisième ouvrage publié en France de Mariana Enriquez, après l’excellent recueil Ce que nous avons perdu dans le feu (2017) et surtout le roman Notre Part de nuit (2021) qui lui valut quelques prix et une reconnaissance large ici, Les Dangers de fumer au lit est un recueil plus ancien de nouvelles de l’autrice, puisqu’il est paru en 2009 en version originale. Pour autant, aucun doute, on reconnait bien à travers ces douze textes la patte de l’autrice argentine.

Jouant tour à tour avec la peur, la terreur, la sorcellerie ou le bizarre, Enriquez nous décrit un monde de gens pauvres ou marginaux aux prises avec l’incompréhensible ou l’effroyable. Elle ne livre pas toujours toutes les clefs de ses textes, laissant le lecteur ou la lectrice combler les trous, comme dans le texte le plus long du recueil, les petits revenants, où des enfants et adolescents kidnappés réapparaissent mystérieusement le même jour, parfois plusieurs années après leur enlèvement, et sans avoir vieilli. Plutôt que de nous délivrer une explication, l’autrice préfère se pencher sur le comportement des familles de ces enfants, sur leur réaction face à l’inimaginable, livrant ainsi une mini-étude de la population de Buenos Aires. Enriquez explore aussi plus particulièrement les esprits des jeunes filles, que ce soit celles prenant un peu trop à la lettre les paroles d’une chanson (Viande), celles jalouses d’une femme plus vieille (la Vierge des tufières) ou celles jouant avec une table de ouija (Quand on parlait avec les morts).

Si ces textes n’ont pas encore la force de ceux de Ce que nous avons perdu dans le feu, Les Dangers de fumer au lit est un recueil impressionnant. Sa diversité, sa maîtrise de la narration, son économie de mots pour incarner les personnages sont déjà présents dans ces textes et en font une lecture obligatoire pour tout amateur de fantastique.

 

René-Marc DOLHEN
Première parution : 31/1/2023 nooSFere

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 79155 livres, 91947 photos de couvertures, 75147 quatrièmes.
9025 critiques, 43022 intervenant·e·s, 1660 photographies, 3772 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2023. Tous droits réservés.