Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Les Jeux étranges du soleil et de la lune

Lisa GOLDSTEIN

Titre original : Strange Devices of the Sun and Moon, 1993

Traduction de Monique LEBAILLY

RIVAGES (Paris, France), coll. Fantasy n° (6)
Dépôt légal : octobre 1995
304 pages, catégorie / prix : 135 FF
ISBN : 2-8693-0979-1   
Genre : Fantasy



    Quatrième de couverture    
     Londres, 1540, sous le règne de la terrible Elisabeth Ie. Cité magnifique et violente, grouillante d'espions et d'intrigants, d'alchimistes et de dramaturges, de spadassins et de sorcières. La peste y rôde, la gloire y attend les audacieux.
     Une série d'événements étranges vient relier la vie d'une femme en apparence ordinaire, modeste libraire dans la cour de la cathédrale Saint-Paul, et celle du grand écrivain Christopher Marlowe, auteur d'une pièce brillante sur la damnation de Faust. Tandis que s'active dans l'ombre un mystérieux groupe d'adeptes de la magie noire, Londres va devenir la scène d'une confrontation soudaine entre les forces de la féerie et celles du pouvoir royal. Tandis qu'Oriana, la reine des Fées, et son peuple fabuleux franchissent les frontières du réel et envahissent la cité à la recherche du Roi Arthur réincarné, la reine Elisabeth se lance à la recherche de son fils disparu.
     Marlowe devra jouer les agents secrets dans les coulisses du palais tandis qu'Alice se retrouve projetée au centre de cet affrontement titanesque. Le ciel de Londres s'embrase et des créatures de légende y entament une folle sarabande...
     Choisissant pour cadre une époque troublée et fascinante, Lisa Goldstein nous livre l'un des épisodes les plus singuliers et enchanteurs de la fantasy moderne. Ses Jeux étranges du Soleil et de la Lune constituent une aventure délicieuse peuplée de créatures bizarres et de personnages authentiques. Des faits historiques obscurs y trouvent un éclairage inédit grâce aux jeux de la féerie. C'est l'un des romans d'histoire alternative les plus originaux de cette décennie.

    Cité dans les Conseils de lecture / Bibliothèque idéale des oeuvres suivantes :    
 
André-François Ruaud : Cartographie du merveilleux (liste parue en 2001)

 
    Critiques    
     Londres, à l'époque élisabéthaine (nous sommes en 1590) : dans le quartier des libraires agglutiné derrière la cathédrale Saint-Paul se croise toute un petit monde de poètes et dramaturges — Christopher Marlowe, Thomas Nashe (qui a écrit le poème d'où provient le titre du roman), Robert Greene, Gabriel Harvey... Shakespeare est évoqué, bien qu'il n'ait pas encore percé. Londres est en proie à la peste, des agitateurs catholiques en veulent à la bien-aimée reine Elizabeth. Et une guerre ne va pas tarder, peu visible et de moindre importance pour les humains : une guerre entre les deux factions du Peuple Fabuleux.
     Lisa Goldstein parle de reine des elfes, de sorcières, d'ondins, de dragons et de farfadets (en fait, de brownies, mais la traduction est insuffisamment précise sur ce point) sans jamais sombrer dans les clichés de la fantasy commerciale. L'imagerie est pourtant connue — c'est celle qu'utilisera Shakespeare, justement, dans Le songe d'une nuit d'été : la reine ne s'appelle pas Titania, mais elle est belle, son amant s'appelle Puck, elle s'oppose au roi. Plutôt que leur point de vue , c'est celui d'une femme humaine qui est choisi, : une simple libraire, Alice Wood, la cinquantaine, entraînée dans un maelström à cause de son fils disparu Arthur. Ce fils que tout le monde recherche l'amènera à prendre un parti dans cette guerre étrange. D'autres humains choisiront l'autre camp pour des raisons diverses : l'appât du pouvoir, l'ignorance, les manoeuvres politiques. Ont-ils tort et Alice a-t-elle raison ? Elle l'ignore et en est consciente.
     C'est une des grandes forces de ce roman que de ne pas prendre parti. Les torts sont dans les deux camps, aider l'un contre l'autre parait vain, comme devrait paraître vaine toute guerre. Les préoccupations d'Alice sont plus terre à terre : sa solitude de veuve, sa place en tant que femme dans la confrérie des libraires, son amitié avec une femme que l'on dit sorcière, avec un des membres du petit peuple. Son ancrage dans la réalité souligne l'évidence que le Peuple Fabuleux n'appartient plus à ce monde.
     L'écriture est toujours légère, l'intrigue virevolte entre les complots politiques ou occultes à la cour, les pamphlets entre poètes, les espions, les alchimistes et les libraires, dans la vie desquels le merveilleux vient s'insérer sans éblouir. Une légère nostalgie se mêle à l'évocation de ce peuple qui va quitter un monde ne lui appartenant plus. Heureusement qu'il reste les poètes... On s'attache aux personnages, sympathiques ou non, mais jamais manichéens. Un roman pas si court que cela, mais qui le paraît tant il est dense et sa lecture agréable. Un représentant élégant de la fantasy historique, comme on aimerait en lire plus souvent en France.

Martine LONCAN
Première parution : 1/12/1999 Yellow Submarine 129
Mise en ligne le : 17/12/2002

 
    Critiques des autres éditions ou de la série    

 
Edition J'AI LU, Fantasy (1998 - 2000) (1998)


     Nous sommes à Londres, à la fin du XVIème siècle. Depuis la mort de son mari, emporté par la peste, Alice Wood est devenue la première femme membre de la Confrérie des Libraires-Editeurs. A ses difficultés à se faire accepter par ses pairs s'ajoutent bientôt d'autres problèmes, dont les conséquences pourraient s'avérer bien plus grave : son fils, qu'Alice n'a plus vu depuis des années, semble être lié à un complot visant à l'assassinat de la reine. A la cour d'Elizabeth, le célèbre dramaturge Christopher Marlowe mène lui aussi l'enquête. Mais derrière les intrigues politiques qu'il est chargé de mettre à jour se dissimule en réalité un événement bien plus fantastique : le retour du Peuple Fabuleux.

     Selon l'humeur ou la sensibilité de chacun, on pourra classer Les jeux étranges du Soleil et de la Lune parmi les oeuvres de fantasy, les romans historiques, voire dans la plus farfelue catégorie des « thrillers élisabéthains ». Fantasy bien sûr, car la magie occupe ici, comme dans la plupart des textes de Lisa Goldstein, une place prépondérante. La romancière insiste surtout sur les différences fondamentales existant entre humains et créatures magiques, sur l'étrangeté des uns aux yeux des autres, et au final sur l'impossibilité pour ces deux mondes de coexister. Le roman raconte donc le passage d'une période à une autre, métaphore transparente de l'évolution politique et sociale que connaît l'Angleterre sous le règne d'Elisabeth Première.

     L'intérêt de ce roman doit également beaucoup à son personnage principal, Christopher Marlowe, auteur de ce classique du théâtre anglais qu'est Le Docteur Faustus, dont la personnalité et la vie tumultueuse permettent à la romancière de dynamiser son récit. Le dramaturge évolue dans un univers de mensonges et de faux-semblants, sur lequel l'apparition du Peuple Fabuleux vient faire souffler un vent de paranoïa des plus réjouissants, et plonge le lecteur dans une ambiance que l'on s'attend plus volontiers à retrouver chez John Le Carré que dans un roman de fantasy. Parallèlement, lorsqu'elle s'intéresse à l'histoire d'Alice Wood, autre personnage en butte aux préjugés et aux interdits de son époque, Lisa Goldstein oeuvre dans un registre beaucoup plus intimiste, évitant avec aisance les écueils du mélodrame. On conseillera donc vivement à tous ceux qui avaient raté il y a trois ans la publication des Jeux étranges du Soleil et de la Lune chez Rivages de se précipiter sur cette réédition.

Philippe BOULIER
Première parution : 1/12/1998
dans Bifrost 11
Mise en ligne le : 1/11/2003




 

Dans la nooSFere : 61971 livres, 57476 photos de couvertures, 56365 quatrièmes.
7958 critiques, 33880 intervenant·e·s, 1281 photographies, 3652 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.