Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
L'Ange à l'épée

Carolyn Janice CHERRYH

Titre original : Angel with the Sword, 1985
Première parution : États-Unis, New York : DAW Books, septembre 1985
Traduction de Daniel LEMOINE
Illustration de Florence MAGNIN

OPTA (Paris, France), coll. Club du livre d'anticipation n° 125
Dépôt légal : avril 1987, Achevé d'imprimer : 23 mars 1987
Première édition
Roman, 416 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-7201-0298-9
Format : 13,5 x x 20,2 cm
Genre : Science-Fiction

Ce roman est suivi d'une série (Merovingen Nights) de 7 anthologies (non traduites en français) avec des nouvelles de C. J. Cherryh, Mercedes Lackey, Chris et Janet Morris, Leslie Fish, Robert Asprin, Lynn Abbey, Nancy Asire, Roberta Rogow et Bradley H. Sinor.
Tirage limité à 1500 exemplaires numérotés de 1 à 1500 et à 30 exemplaires hors-commerce de collaborateurs marqués H.C.



Quatrième de couverture
     Imaginez une fantastique Cité de Canaux. Une sorte de Venise alternative, peut-être ou alors une ville plus indicible encore. Et dans cette ville, une jeune fille de 17 ans, Altaïr Jones, qui conduit son esquif dans les venelles d'eau morte de la sombre Basse-Ville... Altaïr Jones qui sera entrainée dans une série de complots et de machinations le jour même où elle sauvera de la noyade un inconnu que les sbires ont jeté dans l'un des canaux... Et la vie d'Altaïr Jones ne vaudra plus très cher et il lui faudra entrer dans les labyrinthes du mystère, échapper à des pièges sans nombre, faire les rencontres les plus angoissantes, afin de trouver la clé de l'énigme.
 
     Une nouvelle réussite, pleine et entière, de C.J. Cherryh.
Sommaire
Afficher les différentes éditions des textes
1 - Daniel WALTHER, Deux mots si vous permettez..., pages 7 à 7, préface
2 - L'Union, l'Alliance et Merovin : Résumé de l'histoire de Merovin (Of Union, Alliance, and Merovin: A Concise History of Merovin, 1985) , pages 354 à 359, article, trad. Daniel LEMOINE
3 - Chronologie (Chronology, 1985) , pages 360 à 363, article, trad. Daniel LEMOINE
4 - Religions de Merovin (Religions of Merovin, 1985) , pages 364 à 367, article, trad. Daniel LEMOINE
5 - Saisons et temps (Seasons and Time, 1985) , pages 367 à 370, article, trad. Daniel LEMOINE
6 - L'Ange de Merovingen (The Angel of Merovingen, 1985) , pages 370 à 371, article, trad. Daniel LEMOINE
7 - Nettoyage et Ré-établissement (The Scouring and Re-establishment, 1985) , pages 372 à 374, article, trad. Daniel LEMOINE
8 - Le Tremblement de terre (The Earthquake, 1985) , pages 374 à 377, article, trad. Daniel LEMOINE
9 - Noms Meroviniens (Merovan Names, 1985) , pages 377 à 380, article, trad. Daniel LEMOINE
10 - Merovin et l'argent (Merovin and Money, 1985) , pages 380 à 383, article, trad. Daniel LEMOINE
11 - Industrie et Commerce (Manufacturing and Trade, 1985) , pages 383 à 385, article, trad. Daniel LEMOINE
12 - Vêtements et mode (Clothing and Fashion, 1985) , pages 385 à 392, article, trad. Daniel LEMOINE
13 - Uniformes et bas-noirs (Uniforms and Blacklegs, 1985) , pages 392 à 393, article, trad. Daniel LEMOINE
14 - Armes (Weaponry, 1985) , pages 393 à 395, article, trad. Daniel LEMOINE
15 - Gouvernement (Government, 1985) , pages 395 à 397, article, trad. Daniel LEMOINE
16 - Bateaux Meroviniens (Merovan Boats, 1985) , pages 397 à 400, article, trad. Daniel LEMOINE
17 - Argot des bateliers (Canaler's Slang, 1985) , pages 400 à 402, article, trad. Daniel LEMOINE
18 - Faune marine merovinienne (Merovan Sea Life, 1985) , pages 402 à 404, article, trad. Daniel LEMOINE
19 - Musique merovinienne (Merovingain Music, 1985) , pages 404 à 405, article, trad. Daniel LEMOINE
20 - Index des îles et immeubles de Merovingen (Index of Isles and Buildings by Regions, 1985) , pages 406 à 408, index, trad. Daniel LEMOINE
21 - Pat TOBIN, Cartes (Maps, 1985) , pages 409 à 414, carte
Critiques
     C'est parce qu'elle a sauvé d'une noyade certaine un mystérieux jeune homme que les Bas-noirs avaient jeté dans un canal du Vieux Det, qu'Altaïr Jones, un rat-d'eau de la Ville-Basse, déclenche une formidable cascade d'événements au cœur de la Cité de Merovingen.
     Si Altaïr regrette son geste salvateur, c'est parce que la coutume des bateliers est la discrétion, mais c'est aussi pour peu de temps car de l'indifférence et de la méfiance qu'elle éprouve initialement pour le bel étranger qu'elle a recueilli, elle passera ensuite à l'amour et à la volonté de lier son sort à celui du garçon qu'elle sauvera encore à plusieurs reprises en risquant sa propre vie. Celui-ci est non seulement étranger au petit peuple de la Ville-Basse, mais encore il est étranger à la ville elle-même puisqu'il vient de la Cité adverse de Nev Hettek. Son nom, Mondragon, doit aussi rester secret et quand Altaïr entreprend de le suivre au cœur de la Ville-Haute, elle a définitivement lié son sort à celui de l'inconnu et à tous les périls qu'il encourt.
     En choisissant une jeune fille de dix sept ans pour héroïne, C. J. Cherryh continue son exploration de la psychologie féminine « catastrophique » dans un monde presque médiéval, issu d'un conflit larvé entre les hommes et les Sharrh, extra-terrestres que ce premier volume d'un nouveau cycle ne nous permet pas encore de connaître.
     C'est qu'Altaïr Jones est de la race des Signy Mallory (La Forteresse des Etoiles — Opta), ou des Pyanfar Chanur (Chanur — J'Ai Lu), femmes-clés au cœur d'événements qui les dépassent mais qui n'ont pas peur d'en accepter toutes les conséquences, mêmes si elles doivent secouer ou remettre en cause toute la société dont elles sont issues.
     L'histoire de Merovin, sur laquelle se déroulent les aventures d'Altaïr Jones, est l'histoire d'une erreur, nous explique C. J. Cherryh. Une partie des habitants de la planète colonisée sauvagement a refusé de s'en aller. Sur les ruines laissées par les forces de l'Union venues évacuer de force les colons hors-la-loi, les survivants ont édifié une nouvelle civilisation influencée par six religions qui sont nées à la fois de l'héritage du passé et des craintes religieuses issues du conflit entre l'Union et les Sharrh. C'est donc dans ce contexte obscurantiste où le pouvoir politique se confond souvent avec le pouvoir religieux que prend place un mystérieux complot dans lequel Mondragon est impliqué.
     En situant le cadre de son nouveau roman dans une ville envahie par les eaux, en proie à certaines périodes de son histoire à d'importantes inondations, C. J. Cherryh renouvelle incontestablement ses sources d'inspiration et montre une fois de plus qu'elle sait changer de registre, ce qu'elle a déjà fait à plusieurs reprises dans des œuvres telles que La Pierre de Rêve (J'Ai Lu) ou Les Flots sans Rivage, Port-Eternité et Le Voyageur de la Nuit, tous trois dans la collection Galaxie-Bis.
     Cependant ce nouveau roman est à signaler spécialement parce qu'il marque une étape dans l'œuvre de C.J. Cherryh. On savait déjà qu'elle élaborait avec soin le cadre de ses œuvres en en poussant l'étude préliminaire par un souci de description jusque dans les moindres détails. Ainsi bon nombre de ses précédants romans comprenaient des index ou appendices concernant les termes de langages employés par ses personnages au cours de l'action ou certains us et coutumes des peuples des mondes se trouvant au centre de ses intrigues. Cette fois, elle fournit en une cinquantaine de pages tout un ensemble de rubriques qui attestent bien de son effort pour étudier sérieusement les fondements .sociaux, politiques et économiques de ses superbes histoires.
     Parmi ces rubriques l'une d'entre elles fournit une Chronologie qui démontre que l'auteur construit elle aussi une véritable Histoire du Futur qui va des années 2600 à 3253 (année de la mort de la mère Altaïr), reliant différents cycles déjà traduits dans notre langue et intégrant dans l'ordre : le Cycle des Marchands de L'Espace (le premier roman du Cycle contient déjà une histoire des relations de la Terre et de ses colonies qui va de 2005 à 2352) : Forteresse des Etoiles (CLA et Galaxie-Bis, Opta), L'opéra de l'Espace (J'Ai Lu), Les Oubliés de Gehenna (CLA, Opta), la Trilogie du Soleil Mort (Kesrith, Shon'Jir, Kutath) et (peut-être) Frères de la Terre (CLA et Galaxie-Bis).
     A lire impérativement car C. J. Cherryh reste l'un des plus brillants auteurs qui possède de la science-fiction actuelle.

Charles MOREAU
Première parution : 1/6/1987 dans Fiction 387
Mise en ligne le : 19/1/2003

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 73309 livres, 80468 photos de couvertures, 68735 quatrièmes.
8518 critiques, 39518 intervenant·e·s, 1513 photographies, 3732 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.