Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Droit de vie et de mort

Robert SILVERBERG

Titre original : Master of Life and Death, 1957
Première parution : États-Unis, New York : Ace Books, 1957 (publié avec The Secret Visitors de James White dans la collection Ace Double)

Traduction de Michel LODIGIANI
Illustration de Peter ELSON

FLEUVE NOIR / FLEUVE Éditions (Paris, France), coll. Les Best-sellers n° 18
Dépôt légal : novembre 1984, Achevé d'imprimer : septembre 1984
Roman, 256 pages, catégorie / prix : 1
ISBN : 2-265-02843-6
Format : 10,9 x 17,4 cm   
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     Ecrit en 1956/1957 par un Silverberg de 20 ans, ce roman est un ouvrage de jeunesse qui n'a peut-être pas l'ampleur et l'ambition de certaines œuvres plus récen­tes du même auteur, déjà traduites ou non en langue française.
     Mais on y découvre une vitalité, une joie juvénile de jongler avec les grands thèmes de la S.-F., qui préfigu­rent ses ouvrages ultérieurs, ainsi qu'une générosité dans le jaillissement des idées, une spontanéité qui manquent, très souvent, aux œuvres plus « accomplies. »
     Un texte qui marque une étape importante dans l'évolution de Robert Silverberg, et que la collection « Best-Sellers de la S.-F. américaine et soviétique » se devait de révéler à ses nombreux admirateurs.
 
    Critiques    
     Où comment Roy Walton, n° 2 du Département (mondial) du Contrôle Démographique (euthanasie, déplacements de population, mais aussi terraformation de Venus et voyages interstellaires) devient n° 1, à un moment crucial, et déjoue les pièges qui lui sont tendus. Tout va bien : le pouvoir absolu ne le corrompt pas, les extraterrestres d'une planète gazeuse se portent bien sur notre boule de cailloux, le libre jeu boursier permet au bien de triompher du mal. C'est naïf comme pouvait l'être un Américain de vingt ans à la fin des années cinquante. Cela dit, on peut s'amuser à retrouver les éléments qui annoncent (déjà) les œuvres majeures de Silverberg. On peut aussi lire ce roman sans loupe à la main, pour le plaisir tout simplement, parce que. malgré tout, c'est bien agréable.


Éric VIAL (lui écrire)
Première parution : 1/12/1984 dans Fiction 357
Mise en ligne le : 4/6/2003


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 68146 livres, 71862 photos de couvertures, 63108 quatrièmes.
8186 critiques, 36346 intervenant·e·s, 1472 photographies, 3700 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.