Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Éclipse ou le printemps de Terre XII

Dominique DOUAY

Première parution : Paris, France : OPTA, 1975

Illustration de Jean-Chrétien FAVREAU

OPTA (Paris, France), coll. Nébula n° 4
Dépôt légal : 3ème trimestre 1975, Achevé d'imprimer : 2 juillet 1975
Première édition
Roman, 256 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-7201-0024-2
Format : 13,5 x 18,9 cm
Genre : Science-Fiction



Quatrième de couverture
Mars II : siège de l'état-major suprême. Un planétoïde artificiel gravitant autour d'une minuscule étoile. De là partent les ordres qui décident du sort de l'humanité.
La guerre. Menée par les stratèges de Mars II. Dix-huit ans de combats : dix-huit années qui ont permis à l'état-major militaire d'asseoir sa dictature, d'élaborer un sytème capable de durer des siècles. Un système fondé sur une extrême centralisation de l'information et de la décision : ceux en qui l'humanité morcelée croit voir ses gouvernants ne sont en fait que des pantins manipulés par Mars II.
Un rêve de paranoïaque.
Mais, au terme de ces dix-huit années, l'impossible. La fin du rêve :
L'ECLIPSE !
L'effacement soudain de Mars II, de l'état-major au grand complet. La fin de l'état de guerre. La disparition de la dictature militaire.
L'eclipse du pouvoir.
Et les pantins de Mars II, ceux qui jusqu'ici ont obéi sans broncher aux ordres de l'état-major, relèvent la tête et voient que la puissance est à portée de la main.
En Europe-Ouest (Terre XII selon la nomenclature militaire), l'une des vingt-cinq mégapoles, la course au pouvoir commence...
 
DOMINIQUE DOUAY, né en 1944, a publié depuis 1973 un dizaine de nouvelles dans Fiction, Galaxie, Horizons du Fantastique, Dédale, Univers et Les soleils noirs d'Arcadie. L'une d'elles, Thomas (parue dans Fiction), lui a valu le prix de la meilleure nouvelle de l'année en 1975. Avec Eclipse, son premier roman, il a écrit une politique-fiction au sens élargi du terme, qui dépeint la lutte pour la conquête du pouvoir dans une dictature d'un lointain futur.
Critiques
 
     Passé une introduction (elle n'est d'ailleurs qu'un prétexte) bien tirée par les cheveux — l'explosion d'une nova détruit la forteresse stellaire qui tenait sous sa coupe une Terre pourtant lointaine — le roman développe en de multiples lignes de récit les troubles résultants de la course au Pouvoir des diverses factions politiques, militaires, révolutionnaires qui se heurtent sur notre planète en un futur qu'on devine assez proche, malgré ce que prétend le prière d'insérer. Pas de lyrisme, peu de psychologie, mais un sec et rigoureux exposé de politique-fiction sans schématisme ni triomphalisme. Une réussite certaine (qu'on pourra peut-être trouver un peu trop cérébrale), venant à point pour confirmer le talent solide de l'auteur-français-qui-monte, et pour qui 1975 aura été l'année de consécration.

Jean-Pierre ANDREVON (lui écrire) (site web)
Première parution : 1/11/1975 dans Fiction 263
Mise en ligne le : 17/12/2014

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 77961 livres, 89470 photos de couvertures, 73909 quatrièmes.
8687 critiques, 42388 intervenant·e·s, 1628 photographies, 3751 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2022. Tous droits réservés.