Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Faire le mur

Philip GOY



Illustration de Stéphane DUMONT & Philip GOY

DENOËL (Paris, France), coll. Présence du futur n° 307
Dépôt légal : 4ème trimestre 1980, Achevé d'imprimer : octobre 1980
Roman, 322 pages, catégorie / prix : 4
ISBN : néant
Format : 11,0 x 18,0 cm  
Genre : Science-Fiction

Sous-titre : "Roman-photo d'univers parallèle".



    Quatrième de couverture    
LES ASIATIQUES IRONT PLUS LOIN
L'HOMME NOUVEAU, C'EST LA FEMME
DANS LES PAYS SOCIALISTES, LE DOLLAR EST AU-DESSUS DE TOUT
ROUGE VEUT DIRE BEAU
L'HOMME NOUVEAU, C'EST L'EUNUQUE
LA DOUCHE EST UNE NEVROSE OBSESSIONELLE COLLECTIVE
QUI MANGE SA MERDE SE NOURRIT DE SAGESSE
QUAND LE SOCIALISME EST DEJA LA ? QUE REVER DE MIEUX ?
IL EST INTERDIT DE REVER
L'ARGENT DANS LE SOCIALISME, C'EST LE VER DANS LE FRUIT
PRENEZ VOS DESIRS POUR DES REALITES
L'INDIVIDU NE COMPTE PAS. SEULES COMPTENT LES MASSES
LA VIGILANCE REVOLUTIONNAIRE DE CHACUN FAIT BEAUCOUP MIEUX QUE LA POLICE D'AUTREFOIS
DANS LE BONHEUR SOCIALISTE IL EST INTERDIT D'ETRE SEUL
LE SOCIALISME N'EST PAS LA PRODUCTION
C'EST MEME LE CONTRAIRE
L'ART EST UNE INSULTE AUX PAUVRES
L'HOMME NOUVEAU, C'EST LE SINGE

 


    Sommaire    
1 - Postface, pages 305 à 307, Postface
2 - Passé, Fiction, Présent, pages 308 à 313, Notes
 
    Critiques    
 
     Le précédent livre de Goy paru chez Denoël s'intitulait Vers la révolution. Bon alors, maintenant, ça y est, on est en pleine révolution, ou plutôt en pleines révolutions, ou encore en pleine (r) évolution.
     Supposons que le Mur (celui de Berlin) soit une porte sur cet univers parallèle bizarre du socialisme occidental ; supposons également qu'un avion des lignes régulières polonaises prenne la place des engins sophistiqués qui permettent d'habitude le « passage » dans une autre réalité. Mais après tout, pourquoi supposer ? Connaissez-vous réellement des gens en qui vous ayez confiance qui aient mis les pieds en RDA ou en URSS ? Cet univers n'est-il pas fictif, créé pour nous duper ?
     Et pourquoi ce roman construit comme un album de photos ne comporte-t-il aucun cliché ? Sinon parce qu'il est impossible de photographier ce qui n'existe pas...
     Et pourquoi Philip Goy s'est-il lui-même pris en photo pour la couverture, avec des boucles d'oreille, lui qui d'ordinaire n'en porte pas ?
     N'espérez pas trouver de réponses dans le livre, farfelu mais drôle, et qui présente des doctrines socialistes dans un langage digne du van Vogt des grandes années, quand il décrivait sans rire ses théories démentes.
     Alors ce n'est pas un roman de SF ? A vrai dire, je n'en sais rien, mais ce qui est sûr, c'est que Goy manie assez bien sa plume pour, tel Midas, transformer en SF tout ce qu'elle touche.

Jean-Pierre VERNAY
Première parution : 1/1/1981 dans Fiction 315
Mise en ligne le : 15/5/2008


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 68910 livres, 76159 photos de couvertures, 63952 quatrièmes.
8350 critiques, 36504 intervenant·e·s, 1475 photographies, 3709 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.