Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Planète impopulaire

Evelyn E. SMITH

Titre original : Unpopular Panet, 1975
Première parution : États-Unis, New York : Dell, janvier 1975
Traduction de Jacques POLANIS
Illustration de René BRANTONNE
Illustrations intérieures de René BRANTONNE

OPTA (Paris, France), coll. Club du livre d'anticipation n° 68
Dépôt légal : 2ème trimestre 1978, Achevé d'imprimer : 12 juin 1978
Première édition
Roman, 576 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-7201-0103-6
Format : 13,5 x 20,3 cm
Genre : Science-Fiction

Tirage limité à 3000 exemplaires numérotés de 1 à 3000 et à 100 exemplaires hors-commerce de collaborateurs marqués H.C.



Quatrième de couverture
La geste autographe de Nicholas Piggott, mufle interplanétaire et objet sexuel galactique. Obscur troubadour dans un monde entièrement mécanisé et régi par les ordinateurs tout puissants, Nicholas Piggott est sauvé in extremis des machinations de l'infâme Carmichael par un Dragon Bleu, produit de son imagination les soirs d'éthylisme.
A la fois naïf et cynique, couard et téméraire, Nicholas Piggott est-il un héros de légende ou une marionnette aux pattes des Dragons BLeus ?
Critiques
 
     POUR QUI SONNE LE CLA

     (J'étais tenté d'écrire « Pour qui chante... » mais je préfère sacrifier une nouvelle fois aux « mauvais » jeux de mots, laissant mes détracteurs éventuels me trouver de meilleures formules).
     Evelyn E. Smith, écrivain, novelliste, romancière et responsable, après maints écrits dans Fiction, Galaxie et autres anthologies du type « Histoires à rebours », d'un énorme pavé de 570 pages sous couverture frappée du sceau du météore (illustrations de Brantonne), vient donc enfin de prendre place sur le rayonnage du parfait petit amateur de science-fiction ne lisant que le français. C'est tardif pour ce qu'il est convenu d'appeler un vieux routier du genre. C'est surprenant en tout cas pour un lecteur habitué aux vieux space-opera ou aguerri aux nouveaux méandres d'une écriture moins traditionnelle utilisée à des fins revendicatrices. En fait, la question qui pourrait être posée serait la suivante : à qui s'adresse Planète Impopulaire et quel but poursuivait Evelyn Smith en rédigeant les mémoires de Nicholas Piggott ?
     Il n'est assurément nul besoin de se livrer à un décompte pour constater un véritable festival-répertoire des poncifs en vigueur dans le domaine que fréquente l'auteur. Tout l'art de celui-ci consiste donc à les amener progressivement sur le devant de la scène sans avoir tellement l'air de vouloir y toucher et avec une technique corrosive qui laisse à penser que bien hardi serait le confrère d'Evelyn qui se risquerait à jongler désormais avec l'espace, les extra-terrestres et les conquistadors spatiaux. Néanmoins, limiter à cela un si copieux récit, où les aventures se succèdent selon un style narratif le plus souvent chronologique, serait enlever à l'écrivain une verve desservie toutefois par une écriture au classicisme encombrant. C'est que la satire qui pétille tout au long des dix-sept chapitres, eux-mêmes décomposés en diverses parties, n'épargne guère le pauvre spécimen humain qu'est le héros Nicholas Piggott. Et à travers lui une société humaine soumise aux caprices de quelques dirigeants, eux-mêmes assujettis aux exigences d'ordinateurs qui n'ont pas, semble-t-il, en mémoire la connaissance du monde sub-terrien et des Mésitérits anges gardiens de Nicholas le chantre, le cancre, le futur souverain de Paradis, planète située à plusieurs mois de la Terre, escales comprises.
     Roman déroutant à n'en pas douter. Roman peut-être un peu glacé, comme la jaquette dont se recouvre désormais chaque volume du CLA. Roman à nombreux tiroirs où explosent les pièges grinçants des rires enchâssés de Evelyn Smith, auteur différent de la science-fiction, écrivain à la fantasy anti-héroïque qui étonnera autant les aficionados des « maîtres » de l'âge d'or que les inconditionnels de l'introspection ou de la démolition-fiction. Voilà peut-être un pont entre deux conceptions ou entre deux époques.

Jean-Pierre FONTANA (site web)
Première parution : 1/12/1978 dans Fiction 296
Mise en ligne le : 14/3/2010

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 77057 livres, 88021 photos de couvertures, 72935 quatrièmes.
8563 critiques, 41945 intervenant·e·s, 1601 photographies, 3748 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2022. Tous droits réservés.