Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Port éternité

Carolyn Janice CHERRYH

Titre original : Port Eternity, 1982$
Première parution : DAW, 1982

Traduction de Bernard BLANC & Dominique BROTOT
Illustration de Éric SEIGAUD

OPTA (Paris, France), coll. Galaxie-bis n° 117
Dépôt légal : mai 1985, Achevé d'imprimer : mai 1985
Roman, 256 pages, catégorie / prix : 39 FF
ISBN : 2-7201-0221-0
Format : 11,0 x 17,8 cm  
Genre : Science-Fiction

Mordret (dans le texte) est bien appelé Modred dans la 4ème de couverture.



    Quatrième de couverture    
Ils avaient nom Lancelot, Percival, Gauwain, Modred...
Mais il ne s'agissait pas de personnages légendaires.
Ils étaient des clones... des serviteurs obéissants, toujours prêts à se plier aux fantaisies de leur richissime maîtresse, Lady Dela Kirn. Ils travaillaient à bord de la DEMOISELLE, un anachronisme baroque de vaisseau spatial et vivaient dans une sorte de rêve sans rien savoir de leurs origines... Jusqu'au moment où la DEMOISELLE fut aspirée dans un notule temporel...
 
Une aventure où le romantisme se mêle aux ingrédients les plus sophistiqués du space-opéra moderne, un récit impeccable comme seule Lady Carolyn sait les dire !
 
Le 10ème roman de C.J. CHERRYH publié par les éditions OPTA ! Une fête de l'imaginaire !

    Cité dans les listes thématiques des oeuvres suivantes :     
 
    Critiques    
     La Vierge d'Astolat est un luxueux vaisseau de croisière appartenant à Dame Dela, une femme de 70 ans ayant subi de nombreuses réjuv, qu'accompagnent des clones à sa dévotion, dont les psy-grammes reproduisent certains héros de la geste arthurienne : Lance (lot), Percival, Gauvain, Mordred, et aussi Elaine, narratrice du récit. Au cours d'un voyage stellaire, la Vierge, tombe en panne dans un univers intérieur et s'ancre à une sorte de roue gigantesque où sont agglomérées les épaves de plusieurs autres vaisseaux. Ce piège galactique est habité par une entité menaçante, qui cherche à entrer dans la Vierge...
     Un postulat très archétype : mais le roman date de 1978, donc des débuts de la carrière de Dame Carolyn. Qui le traite selon deux axes principaux : la progressive prise de conscience (ou plutôt prise d'autonomie) des clones qui, parce qu'ils ont engrammé la bande de programmation qui les a modelés à l'image des héros arthuriens, acquièrent une personnalité double, et presque schizophrénique ; la lutte contre l'entité (la Bête), qui a pour elle l'éternité, et finira par coloniser la Vierge et ses occupants. Ces deux lignes de récits se mêlent, naturellement, jusqu'à fusionner à la fin du livre ( mais non sans mal : car l'auteur est plus à l'aise dans l'introspection permanente à laquelle se livre
     Carolyn Cherryh vise, c'est net, le mythique. C'est-à-dire qu'elle s'efforce de plier sa s-f au moule assez informel de la légende. Des épigraphes des Idylles au Roi, de Tennyson (un poète anglais victorien très académique que beaucoup d'écrivains de s-f semblent bien aimer, on se demande pourquoi !) donnent la clé (ou l'amorce) de chaque chapitre ; et la menace est assimilée au dragon (la Bête), avant d'apparaître comme un dieu (ou un enchanteur) plutôt abâtardi, du genre de celui qu'avait créé Farmer pour sa Planète du dieu. La fin du récit vise à l'harmonie dans cette éternité factice, où les héros de s-f ont rejoint la légende qui, par programmation préalable, les avait en quelque sorte suscités : ils vivent dans une tour, ils surplombent l'eau, et quand un son d'airain traverse les airs, ils repartent au combat immémorial.
     Voilà donc un roman un peu longuet, un peu bavard, mais qui ne manque pas de charme. Même s'il est difficile d'en tirer une morale, il se laisse lire avec un petit plaisir vaporeux.


Jean-Pierre ANDREVON (lui écrire)
Première parution : 1/8/1985 dans Fiction 365
Mise en ligne le : 15/4/2005


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 68130 livres, 71597 photos de couvertures, 63092 quatrièmes.
8160 critiques, 36321 intervenant·e·s, 1472 photographies, 3700 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.