Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Terre brûlée

John CHRISTOPHER

Titre original : No Blade of Grass (aux USA) / The Death of Grass (en GB), 1956
Première parution : Michael Joseph, 1956
Traduction de Alain DORÉMIEUX
Illustration de Pierre FAUCHEUX

LIVRE DE POCHE (Paris, France), coll. SF (1ère série, 1977-1981) n° 7045
Dépôt légal : 3ème trimestre 1979
Roman, 320 pages, catégorie / prix : 3
ISBN : 2-253-02244-6
Format : 11,0 x 16,5 cm
Genre : Science-Fiction


Autres éditions
   in Catastrophes, OMNIBUS, 2005
   in Terre brûlée / L'hiver éternel, OPTA, 1975

Quatrième de couverture
     Nous redoutons la guerre nucléaire, bactériologique, climatique.
     Nous faisons bien souvent le cauchemar de l'holocauste final.
     Mais cela peut commencer par un simple fait divers.
     Quelques lignes anodines concernant un parasite végétal.
     Une autre manière d'en finir plus insidieuse, plus douce.
     La mort de l'herbe, la disparition des céréales, la famine.
     L'écroulement de toute une civilisation rassasiée jusqu'alors.
     Terre brûlée est la simple et atroce odyssée des derniers survivants de l'Europe en l'An 1 de la nouvelle barbarie.

    
Critiques
 
     Le roman combine deux thèmes : celui de la catastrophe, qu'affectionnent les auteurs anglais depuis Wells et que Ballard a porté ultérieurement à la perfection onirique, et un autre plus lié à l'actualité de la guerre froide, celui de la survie. Comment survivre quand la panique va s'installer ? Ward Moore avait publié sur ce thème 3 novelettes dans Fiction, la première s'intitulait l'Aube des Nouveaux Jours (Fiction 23). Un individu et sa famille tentent par leur prévoyance personnelle d'échapper au sort commun, par le retour à un gîte champêtre protégé (un abri catastrophe). Ici, ce n'est pas la guerre, c'est la famine, amenée par un virus mutant qui s'attaque aux graminées (céréales et herbages) mais le résultat est le même pour le groupe en exode (cf Ravage de Barjavel). Dans une belle prose, que Dorémieux a fort bien rendue, on assiste à la lente montée des périls : analyse lucide de l'égoïsme de chacun, de l'impéritie des gouvernants, de leur lâcheté, de leurs complicités. L'exode, en revanche, c'est du déjà vu, et la transformation du brave ingénieur en « féodal » ou en capo mafioso laisse à désirer, malgré tout.
     Intéressant.

Roger BOZZETTO
Première parution : 1/11/1979 dans Fiction 305
Mise en ligne le : 1/9/2009

Cité dans les pages thématiques suivantes
Ecologie

Cité dans les listes thématiques des oeuvres suivantes
Les Thèmes - Ecologie
Cité dans les Conseils de lecture / Bibliothèque idéale des oeuvres suivantes
Lorris Murail : Les Maîtres de la science-fiction (liste parue en 1993)
Stan Barets : Le Science-Fictionnaire - 2 (liste parue en 1994)
Association Infini : Infini (1 - liste primaire) (liste parue en 1998)

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 74742 livres, 83794 photos de couvertures, 70420 quatrièmes.
8538 critiques, 40593 intervenant·e·s, 1575 photographies, 3739 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.