Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Tanith Lee

Tanith LEE

Textes réunis par Léa SILHOL


Traduction de Léa SILHOL & Estelle VALLS DE GOMIS
Illustration de John KAIINE
Illustrations intérieures de John KAIINE

OXYMORE , coll. Emblèmes n° SP1
Dépôt légal : juillet 2004
224 pages, catégorie / prix : 15,00 €
ISBN : 2-913939-42-2   
Genre : Fantastique



    Quatrième de couverture    
     De vocation encyclopédique, la collection Emblèmes se dote aujourd'hui de numéros spéciaux, entièrement consacrés à l'œuvre des auteurs phares des littératures de l'Imaginaire, par le biais toujours de nouvelles, de bibliographies et textes d'analyse.
     Tanith Lee est à l'honneur de ce premier opus, dirigé par Léa Silhol, spécialiste de son oeuvre en francophonie.

     À travers neuf nouvelles et trois poèmes, tous inédits en français et, pour cinq d'entre eux, présentés ici en première publication mondiale, retrouvez tout le talent de la conteuse incomparable de La Terre Plate et d'Uasti.
     Textes de Fantastique, SF ou Fantasy, de vampires ou d'immortels, de reines cloîtrées ou de voyageurs au long cours, et au travers desquels l'on retrouve les univers bien connus du Seigneur Azhrarn (Le Dit de la Terre Plate) des Scaratha, ancêtres des Scarabae (L'Opéra de Sang) et de sa Paris parallèle (Paradys).

     Les textes ici réunis sont présentés pour certains en version bilingues. Ils sont accompagnés d'articles d'analyse, interviews et bibliographie par les meilleurs spécialistes de Lee, et illustrés par John Kaiine, compagnon de l'auteure.

    Sommaire    
1 - Léa SILHOL, Thanksgiving, pages 7 à 8, Introduction
2 - Léa SILHOL, Les Maîtres de Cérémonie, pages 11 à 12, Dictionnaire d'auteurs
3 - La Reine Blanche (La Reine Blanche), pages 15 à 24, trad. Estelle VALLS DE GOMIS
4 - En Forêt Noire (En Forêt Noire), pages 25 à 44, trad. Estelle VALLS DE GOMIS
5 - Crânes de Poupées (Doll Skulls), pages 45 à 65, trad. Estelle VALLS DE GOMIS
6 - L'Échiquier de Sang (Blood Chess), pages 66 à 76, trad. Estelle VALLS DE GOMIS
7 - L'Homme qui vola la Lune (The Man Who Stole the Moon), pages 77 à 103, trad. Estelle VALLS DE GOMIS
8 - La Rose du Diable (The Devil's Rose), pages 104 à 128, trad. Estelle VALLS DE GOMIS
9 - Ce soir je peux dormir tranquillement (Tonight I Can Sleep Quietly), pages 129 à 134, trad. Estelle VALLS DE GOMIS
10 - Tonight I can sleep quietly (Tonight I Can Sleep Quietly), pages 135 à 139
11 - Je t'apporte l'éternité (I Bring You Forever), pages 140 à 158, trad. Estelle VALLS DE GOMIS
12 - Medra (Medra), pages 159 à 174, trad. Estelle VALLS DE GOMIS
13 - Arbres (The Trees), pages 175 à 175, Poésie, trad. Léa SILHOL
14 - À un poète, de sa Maîtresse (To A Poet, From His Mistress), pages 176 à 176, Poésie, trad. Léa SILHOL
15 - To a poet, from his Mistress (To A Poet, From His Mistress), pages 177 à 177, Poésie
16 - Deux Demoiselles (Two Maidens), pages 178 à 178, Poésie, trad. Léa SILHOL
17 - Two Maidens (Two Maidens), pages 179 à 179, Poésie
18 - Estelle VALLS DE GOMIS, Adam & Tanith, pages 183 à 190, Article
19 - Léa SILHOL, Conteuse de la Tribu, pages 191 à 197, Article
20 - Léa SILHOL, Entretien avec la Maîtresse des Arcanes, pages 199 à 210, entretien avec Tanith LEE
21 - Léa SILHOL, Tanith Lee : une bibliographie française, pages 211 à 217, Bibliographie
 
    Critiques    
     La parution en France d'un nouveau livre de Tanith Lee est un évènement suffisamment rare pour qu'on le salue. La « Princesse Royale de la Fantasy », auteure de dizaines de romans, de centaines de nouvelles et d'épisodes de séries télé, lauréate du British Fantasy et à deux reprises du World Fantasy, est en effet curieusement peu traduite en français. Heureusement, les éditions de l'Oxymore semblent décidées à réparer ce dommage et après Écrits avec du Sang, recueil de nouvelles sur le thème du vampire publié en 2002, puis Aradia, roman publié en deux volumes en 2003, elles font paraître un Emblèmes Spécial Tanith Lee, présenté par Léa Silhol. Ce très bel ouvrage est illustré par John Kaiine, le compagnon de Tanith Lee.

     Contrairement au premier recueil, Léa Silhol a cette fois choisi de proposer au lecteur un panel de nouvelles présentant les différentes facettes de Tanith Lee, les divers mondes qu'elle a créés et les nombreux aspects de son écriture. Car, dans un style inimitable, Tanith Lee écrit aussi bien de la science-fiction — comme dans Ce soir je peux dormir tranquillement, dont c'est ici la première publication mondiale, accompagnée de la version originale, ou Medra, un très beau texte sur les choix douloureux qui engagent une vie entière — que du fantastique — comme en témoignent En Forêt Noire, nouvelle gothique elle aussi en première publication mondiale, et L'Échiquier de sang, nouvelle vampirique à rapprocher de son cycle L'Opéra de Sang — et bien sûr de la Fantasy. La beauté de l'écriture de Tanith Lee se passe aussi fort bien de surnaturel. La Rose du Diable en est un exemple : c'est l'histoire d'un jeune homme qui, au cours d'un arrêt de train prolongé à cause de la neige, vivra une aventure peu ordinaire. Cette nouvelle à la chute surprenante rappelle Aradia par certains aspects, comme la poésie mêlée au réalisme, le froid mordant, la passion soigneusement cachée derrière les apparences.

     Parmi les textes proposés, il en est quelques-uns que les lecteurs familiers de Tanith Lee noteront avec un plaisir particulier, par exemple, L'Homme qui vola la Lune et Crânes de Poupées. Le premier est un conte de la Terre Plate où un voleur de génie se trouve emprisonné par la faute de la jalousie d'une femme. Un texte humoristique qui permet à la plume de son auteure de faire danser au gré de sa fantaisie les marionnettes de ses personnages. Le second texte, à l'inverse, bouleverse l'âme : dans la ville de Paradys — la Paris parallèle de Tanith Lee — alors que tout le monde s'apprête à fêter le changement de siècle, une femme vieillie par les épreuves souhaite plus que tout rendre sa fille heureuse. On ne peut que penser à Andersen en lisant cette histoire belle et émouvante.

     Les textes de Tanith Lee, pour la plupart, surprennent par leur écriture à la fois simple et élaborée, qui va droit au cœur, et par leur dénouement imprévisible. Outre les neuf nouvelles, dont deux totalement inédites, cet Emblèmes d'exception propose trois poèmes (deux d'entre eux sont aussi présentés en version originale) qui offrent au lecteur francophone un aspect moins connu du talent de Tanith Lee, ainsi que deux articles pointant des aspects particuliers de l'œuvre de l'auteure. Estelle Valls de Gomis — qui a eu la difficile tâche de traduire son écriture si originale — s'est intéressée aux figures masculines chez Tanith Lee, tandis que Léa Silhol nous parle de la Conteuse de la tribu. Lee s'est en effet souvent plu à réécrire les Contes de Fées, parfois même plusieurs fois, donnant aux personnages une profondeur, loin de tout manichéisme, que leur avait ôtée les versions « pour enfants ». Le seul regret qu'on puisse avoir en lisant cet article est que nombre des textes cités n'ont jamais été traduits en français : espérons que les éditions de l'Oxymore pallieront ce manque !

     Enfin, précédant la bibliographie exhaustive en français, vient un Entretien avec la Maîtresse des Arcanes, propos recueillis par Léa Silhol dont la connaissance de l'œuvre de Lee, alliée à la double expérience de l'écrivaine et de l'anthologiste, ont inspiré des questions très intéressantes et suscité des réponses passionnantes.

     Ce numéro d'Emblèmes est, de plus, proposé de manière facultative avec un livret Companion qui contient la version originale d'un poème et de l'interview, ainsi que la traduction en anglais de l'article d'Estelle Valls de Gomis.

Lucie CHENU
Première parution : 1/10/2004 dans Faeries 16
Mise en ligne le : 1/10/2004


 

Dans la nooSFere : 62649 livres, 58907 photos de couvertures, 57139 quatrièmes.
7958 critiques, 34382 intervenant·e·s, 1334 photographies, 3656 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.