Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Le Fenris

Brian STABLEFORD

Titre original : The Fenris Device, 1974
Première parution : DAW Books, collection DAW Collectors n° 130, décembre 1974
Cycle : Grainger des étoiles  vol. 5 

Traduction de Daniel LEMOINE
Illustration de Alain Stéphane DROUET

OPTA , coll. Galaxie-bis n° 70
Dépôt légal : 1er trimestre 1981
Première édition
Roman, 224 pages
ISBN : 2-7201-0129-X
Format : 11,0 x 18,0 cm
Genre : Science-Fiction


Autres éditions
   in Grainger des étoiles - intégrale 2, CRITIC, 2019
   EONS, 2005

Quatrième de couverture
Le 5ème voyage de Grainger-des-Etoiles !
L'avant-dernier volet d'une épopée fantastique !

Dans tous les sytèmes solaires, il existe des planètes du type jovien/saturnien : de monstrueux géants de gaz, balayés par des tempêtes impitoyables qui les rendent impropres à l'exploration.
Sur un de ces mondes de cauchemar gît la carcasse d'un vaisseau de guerre, vestige de la première nation galactique partie à l'assaut des étoiles. A bord de cette épave se trouve une arme légendaire...
Grainger a reçu l'ordre de se rendre dans cet enfer où aucun homme ne s'est aventuré.
Critiques
 
     Voici le cinquième volume (après Le courant d'Alcyon, Rhapsodie noire. Terre promise et Un petit coin de Paradis, précédemment parus dans la même collection) d'une série qui possède plusieurs particularités originales : elle est tout d'abord passée complètement inaperçue, et ensuite elle s'achève avec son sixième volume, contrairement à la série Dumarest d'Edwin C. Tubb ou à la saga de Gor publiée au CLA. Oui, il arrive qu'un auteur n'exploite pas un personnage jusqu'à ce que les lecteurs en aient marre ! Pourtant, six volumes, ça commence à vous avoir des allures de saga interminable, surtout que le héros, Grainger, s'y prête tout-â-fait : c'est un pilote de l'espace doté d'une petite particularité (il vit en symbiose avec ce qu'il appelle « le vent », une entité parasite aux motivations assez floues... mais cela va peut-être s'éclaircir) qui lui permet de se tirer de bien des faux-pas.
     Tenez, par exemple : Grainger est le seul pilote dans l'univers capable de se poser sur Mormyr, une planète qui ressemble à s'y méprendre à l'Enfer. Mais il s'y refuse. Alors un maniaque se prétendant télépathe le force à accomplir cet acte forcené, afin de s'emparer d'un vaisseau extraterrestre échoué là, qui contient une arme épouvantable dont le nom évoque le Loup de la légende nordique qui doit bouffer la Lune pendant le Ragnarok (l'Apocalypse, si vous voulez). Mais tout se complique avec l'arrivée des Gallacéens, auxquels le vaisseau appartient et qu'ils veulent récupérer.
     Un seul mot pour qualifier ce roman : haletant. Ce à quoi j'ajouterai qu'il s'agit du meilleur volume de toute la série. Du space-opera musclé et intelligent, comme on n'a guère l'habitude d'en lire.

Jean-Pierre VERNAY
Première parution : 1/4/1981 dans Fiction 317
Mise en ligne le : 29/11/2007

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 73625 livres, 80833 photos de couvertures, 69118 quatrièmes.
8520 critiques, 39653 intervenant·e·s, 1516 photographies, 3734 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.