Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Le Livre d'Or de la science-fiction : Robert Heinlein

Robert A. HEINLEIN

Textes réunis par Demètre IOAKIMIDIS



Illustration de Marcel LAVERDET

POCKET (Paris, France), coll. Le Livre d'or de la science-fiction n° 5102
Dépôt légal : 1er trimestre 1981
354 pages, catégorie / prix : 4
ISBN : 2-266-00985-0   
Genre : Science-Fiction


Autres éditions
Sous le titre Longue vie   POCKET, 1989

    Quatrième de couverture    
En 1975, un prix Nebula spécial, le premier du genre, est venu couronner le « Grand Maître ». Pour les écrivains américains de science-fiction, il ne pouvait s'agir que de Robert Heinlein. C'est lui qui, en 1939, a inventé l'art de jouer avec la science, de l'utiliser sans trop la montrer, de conter avec naturel sans renoncer à justifier les mondes qu'il invente : sur ce point, ses contemporains et ses successeurs lui doivent tout, ce qui lui vaut d'être l'auteur le plus primé du genre. A l'exemple des romanciers réalistes, et notamment de Sinclair Lewis, il a construit un univers à venir cohérent où il situe beaucoup de ses grands récits, réunis dans une monumentale Histoire du futur. Tour à tour militariste ou hippie, capable de vibrer avec les adolescents ou de douter avec les vieillards, il ne se confond avec aucun des masques qu'il lui a plu de revêtir : c'est avant tout un homme libre.

    Sommaire    
1 - Demètre IOAKIMIDIS, Un juvénile patriarche, pages 7 à 31, Préface
2 - Un self made man (By His Bootstraps), pages 33 à 94, trad. Jean-Pierre PUGI
3 - Sous le poids des responsabilités (Sky Lift), pages 95 à 115, trad. Jean-Pierre PUGI
4 - L'Année du grand fiasco (The Year of the Jackpot), pages 116 à 155, trad. Luce TERRIER
5 - De l'eau pour laver (Water Is for Washing), pages 156 à 171, trad. Chantal JAYAT
6 - Les Autres (They), pages 172 à 190, trad. Chantal JAYAT
7 - La Maison biscornue ("—And He Built a Crooked House"), pages 191 à 214, trad. Alain DORÉMIEUX
8 - L'Étrange profession de Mr Jonathan Hoag (The Unpleasant Profession of Jonathan Hoag), pages 215 à 347, Roman, trad. Jean-Pierre PUGI
9 - ANONYME, Bibliographie de R. A. Heinlein, pages 349 à 353, Bibliographie

    Cité dans les Conseils de lecture / Bibliothèque idéale des oeuvres suivantes :    
 
Jacques Goimard & Claude Aziza : Encyclopédie de poche de la SF (liste parue en 1986)

 
    Critiques des autres éditions ou de la série    

 
Edition POCKET, Le Grand Temple de la S-F (2010)


     Au sommaire de ce volume du « Livre d'Or », hormis les traditionnelles préface — signée Demètre Ioakimidis — et bibliographie complète jusqu'en 1980, six nouvelles et un roman publiés entre 1942 et 1953. Les textes ont ceci de particulier qu'aucun n'appartient à l' « Histoire du futur » concoctée par l'auteur qui rassemble pourtant une grande partie de sa production de nouvelles et novellae. Cela permet à Heinlein de traiter des thèmes qui ne rentraient pas dans ce canevas global : paradoxes temporels, fin du monde, savant fou... Mais avec toujours ce souci de la logique interne de l'intrigue, qui lui fait suivre son raisonnement jusqu'au bout : en atteste notamment le premier texte, « Un self made man », récit virtuose d'un voyageur temporel confronté à ses autres moi, qu'ils viennent du passé ou du futur, et qui tente en vain de lutter contre son destin. C'est aussi le cas de « La Maison biscornue », où un architecte farfelu conçoit une habitation à quatre dimensions qui fonctionne tellement bien qu'il finit par s'y perdre. Ces deux textes illustrent à merveille le style Heinlein : on prend une idée de base, qu'on analyse dans toutes ses implications pour parcourir toutes les pistes possibles. En parlant d'alternative, le protagoniste de « Sous le poids des responsabilités » n'en a aucune : astronaute en mission de secours urgente, il voyage le plus rapidement possible vers la seule issue inéluctable. Ce texte montre un Heinlein également très à l'aise dans la description psychologique : les souffrances du personnage deviennent celles du lecteur. Sans renoncer à la crédibilité scientifique, il sait la reléguer au second plan pour ajouter ce qu'il faut de force dramatique à son récit. Heinlein est aussi efficace dans sa présentation de la paranoïa du protagoniste de « Les Autres »... à moins qu'il n'ait raison ?

     « L'Année du grand fiasco » et « De l'eau pour laver » se rapprochent en ce sens qu'elles traitent de la même thématique : la fin du monde. Sauf que dans un cas, elle survient réellement, alors que dans l'autre on y échappe. Avec des traitements inversés : plutôt humoristique pour le premier (du moins au début), et tragique pour le second.

     Le recueil se termine par un court roman ou, au choix, une longue novella — qui aurait sans doute gagné à adopter une forme plus courte — , « L'étrange profession de Jonathan Hoag », enquête policière mâtinée de fantastique qui finit dans la science-fiction... et un retournement final quant au véritable métier de Hoag (si vous l'aviez deviné auparavant, chapeau !). A noter que cette étrange profession est en cours d'adaptation à Hollywood.

     Au final, ce recueil montre tout à la fois la rigueur de la construction des intrigues par Heinlein, son questionnement permanent sur la nature et le devenir de l'être humain, et sa grande liberté tant dans le choix de ses thématiques que dans celui de ses traitements. Toutes ces caractéristiques qui font de Robert Heinlein un écrivain majeur de la S-F.

Bruno PARA (lui écrire)
Première parution : 1/1/2010
dans Bifrost 57
Mise en ligne le : 24/7/2011




 

Dans la nooSFere : 62397 livres, 58355 photos de couvertures, 56875 quatrièmes.
7958 critiques, 34216 intervenant·e·s, 1309 photographies, 3653 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.