Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Le Carrousel des maléfices

Jean RAY

Première parution : Verviers, Belgique : Marabout, Marabout Géant n° G197, 1964

Illustration de (non mentionné)

MARABOUT - GÉRARD (Verviers, Belgique), coll. Bibliothèque Marabout - Fantastique n° 197

Retirage
Recueil de nouvelles, 320 pages, catégorie / prix : 2
ISBN : néant
Format : 11,5 x 18,0 cm
Genre : Fantastique

Sans date. Réédition de 1973.



Quatrième de couverture
A l'image de ces carrousels tourbillonnants, de ces rudes chevaux de bois bridés de pourpre et d'or, refuge de rêves éphémères, tels ces manèges qui brinquebalent et cliquettent dans le halo venteux des Flandres, Jean Ray dispose une ronde fantastique de sortilèges, une sarabande nourrie de mystère et d'épouvante, une succession de rythmes effrénés, de tumultes et de fureurs où se distinguent, de loin en loin, les falotes lueurs de songes enfouis et les plaisirs badins de l'enfance.
Sommaire
Afficher les différentes éditions des textes
1 - Mathématiques supérieures, pages 5 à 9, nouvelle
2 - La Tête de monsieur Ramberger, pages 11 à 34, nouvelle
3 - Bonjour, Mr. Jones !, pages 35 à 41, nouvelle
4 - Drôle d'histoire…, pages 43 à 46, nouvelle
5 - Histoires drôles, pages 43 à 52, recueil de nouvelles
6 - Soirée de gala, pages 46 à 48, nouvelle
7 - L'Armoire magique (Merry-fair), pages 48 à 50, nouvelle
8 - La Tête parlante (Merry-fair), pages 50 à 51, nouvelle
9 - Merry-go-round (Merry-fair), pages 51 à 51, nouvelle
10 - Le Toboggan (Merry-fair), pages 52 à 52, nouvelle
11 - Têtes-de-Lune, pages 53 à 68, nouvelle
12 - Le Banc et la porte (De bank en de deur, 1959), pages 69 à 73, nouvelle
13 - Croquemitaine n'est plus... (De Boeman is dod, 1948), pages 75 à 109, nouvelle
14 - Puzzle, pages 111 à 116, nouvelle
15 - L'Envoyée du retour, pages 117 à 121, nouvelle
16 - L'Ombre, pages 123 à 125, nouvelle
17 - La Sotie de l'araignée, pages 123 à 131, recueil de nouvelles
18 - La Mouche, pages 125 à 126, nouvelle
19 - Le Crabe, pages 126 à 128, nouvelle
20 - La Fileuse, pages 128 à 129, nouvelle
21 - Le Monstre, pages 129 à 130, nouvelle
22 - Les Évadées, pages 130 à 131, nouvelle
23 - Le Beau dimanche, pages 133 à 145, nouvelle
24 - Le "Tessaract", pages 147 à 163, nouvelle
25 - La Sorcière, pages 165 à 181, nouvelle
26 - Les Gens célèbres de Tudor street (Beroemde lui in Tudor Street, 1953), pages 183 à 191, nouvelle
27 - Trois petites vieilles sur un banc (Drie oudevrouwtjes op een bank, 1956), pages 193 à 198, nouvelle
28 - La Conjuration du lundi, pages 199 à 212, nouvelle
29 - Un tour de cochon, pages 213 à 222, nouvelle
30 - Smith..., comme tout le monde..., pages 223 à 230, nouvelle
31 - Le Formidable secret du Pôle, pages 231 à 311, roman
32 - Au tréfonds du mystère, pages 233 à 268, extrait de roman
33 - Le Royaume perdu, pages 269 à 311, extrait de roman
Critiques des autres éditions ou de la série
Edition LABOR, Espace Nord (2017)

    Ce recueil rassemble nombre de thèmes chers à l’auteur, traités à travers certains de ses meilleurs textes. L’hyper-géométrie sert de toile de fond à « Mathématiques supérieures », « Le Tessaract » et « Smith contre tout le monde ». Un fantastique de facture classique anime « Bonjour M. Jones  ! » et « La Sorcière ». Le sordide quotidien s’illustre dans « Le Banc et la porte ». La tête autonome permet différentes variations, comme autant d’exercices de style dans « La Tête de Monsieur Ramberger », ou la tête vivante dans « Histoires drôles », florilège d’historiettes au comique absurde et grinçant. « La Sotie de l’araignée » revient à l’animal cher à Jean Ray depuis Les Contes du whisky (le nectar écossais laissant place pour ce recueil à la chartreuse verte, évoquée plusieurs fois). « Croquemitaine n’est plus », récit au ton flamand qui évoque le peintre James Ensor, est un bel exemple de la manière dont Jean Ray recyclait ses lectures (ici empruntées au Magasin pittoresque).

    On retiendra surtout deux nouvelles, « Trois petites vieilles sur un banc », réinterprétation des trois Moires au fil d’un récit terrifiant, et surtout « Tête-de-Lune », probablement l’un des plus beaux textes de Jean Ray, illustration au vitriol de ce que Hegel appelait « le dimanche de la vie », soit l’idéal bourgeois du paradis, fait d’un plantureux déjeuner familial, suivi d’une promenade digestive. Sur le même thème, en mode comique, l’auteur propose également « Le Beau dimanche ».

    Dans sa première édition, le recueil est complété par Le formidable secret du pôle, court roman pour la jeunesse signé à l’origine John Flanders. L’intrigue convoque Thulé et l’Atlantide et se place sous les auspices de Jules Verne et de Ridder Haggard, ce dernier donnant son nom à l’un des personnages. Un roman dispensable, qui ne sera d’ailleurs pas repris dans l’édition Alma en 2018.

Xavier MAUMÉJEAN
Première parution : 1/7/2017
Bifrost 87
Mise en ligne le : 12/1/2023

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 79648 livres, 92565 photos de couvertures, 75666 quatrièmes.
9080 critiques, 43269 intervenant·e·s, 1660 photographies, 3783 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2023. Tous droits réservés.