Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
L'Échange

Alan BRENNERT

Titre original : Time and Chance, 1990

Traduction de Philippe R. HUPP
Illustration de EIKASIA

GALLIMARD (Paris, France), coll. Folio SF n° 121
Dépôt légal : décembre 2002
Roman, 480 pages, catégorie / prix : F8
ISBN : 2-07-041973-8   
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     N'avez-vous jamais rêvé de changer de vie ? Ne vous êtes-vous jamais dit qu'un jour vous aviez pris une mauvaise décision, une décision aux conséquences radicales pour votre existence entière ? Richard Cochrane avait un rêve : quitter Appleton, sa petite ville natale et faire carrière sur la scène de Broadway. Un rêve qu'il a concrétisé mais, chaque fois que le rideau tombe sur un spectacle, il remâche l'échec de sa vie privée. Dans une autre réalité, Rick Cochrane, lui, n'a jamais quitté Appleton. Employé dans une compagnie d'assurances, il a deux beaux enfants, une épouse adorable, mais il étouffe, rongé par le regret d'avoir renoncé à sa passion du théâtre. Deux vies séparées par le temps et le hasard et qui pourtant, un soir de pluie, vont se rejoindre. L'occasion unique pour Richard et Rick d'échanger leurs rôles, d'explorer les voies qu'ils n'ont pas prises, de découvrir que dans un monde ou un autre, le prix du bonheur reste le même.

     Né en 1954, Alan Brennert s'est fait connaître comme scénariste pour la télévision et les comics avant de s'imposer comme l'une des voix les plus originales du fantastique anglo — saxon contemporain.

    Cité dans les Conseils de lecture / Bibliothèque idéale des oeuvres suivantes :    
 
Denis Guiot, Stéphane Nicot & Alain Laurie : Dictionnaire de la science-fiction (liste parue en 1998)

 
    Critiques des autres éditions ou de la série    

 
Edition DENOËL, Présences (1992)


     A la croisée des parallèles
     L'échange, de l'Américain Alan Brennert, narre la rencontre miraculeuse de deux mondes parallèles. Un prodige qui s'organise autour d'un habitant commun aux deux univers, Richard (Rick) Cochrane.
     Dans la première réalité que dévoile le roman, Richard Cochrane est un acteur de théâtre de génie, adulé par le public et la critique. Mais c'est aussi un homme désemparé. Les ovations de Broadway, la richesse et les plaisirs mondains n'ont pas comblé sa solitude. Aucune des brillantes compagnes qui se sont succédées dans sa vie amoureuse ne lui a permis de réaliser son rêve secret : fonder un paisible foyer. La vedette au faîte de sa gloire ne peut s'empêcher d'envier l'existence monotone d'un petit fonctionnaire, bien au chaud dans ses habitudes et sa famille...
     Or il se trouve, dans une Amérique à peine divergente, un modeste agent d'assurance du nom de Rick Cochrane. Ce nouvel héros a vécu la même enfance que son homologue acteur. Leur âge, leurs gènes et leur sourire sont identiques. Et tous deux traversent une pénible crise existensielle. Mais quant à lui, Rick n'est pas affecté par l'absence d'une famille, puisque marié et père de deux enfants. Son problème tient à son métier de gratte-papier, qu'il exerce avec un ennui grandissant. Comment s'enthousiasmer pour ces tâches répétitives, effectuées sous les ordres de bureaucrates obtus, alors que l'on se sait un tempérament d'artiste ? Car Rick — au contraire de Richard — a interrompu à grand regret sa carrière de comédien.
     C'est ici qu'Alan Brennert se prend pour Dieu. Il n'est qu'un moyen, décide-t-il, de guérir la frustration des deux Cochrane, si complémentaires l'un de l'autre : rapprocher leurs réalités respectives pour qu'ils échangent leurs destinées. Une gageure qui n'effraie pas le romancier-démiurge, puisque, dès le premier chapitre, il ouvre des brèches entre les deux univers.
     Les héros bien sûr ne comprennent pas ce qui leur arrive. Richard croit entendre des voix enfantines et le crépitement de machines à écrire alors que Rick perçoit l'écho de tirades shakespeariennes. Ce qu'ils prennent pour des hallucinations auditives annonce en réalité l'interpénétration de leurs univers, rendus contigus et peu à peu perméables l'un à l'autre. Par bribes, à commencer par quelques sons, leur contenu s'épanche dans le monde d'à côté. Et les destinées de Richard et de Rick en viennent à fusionner. Les doubles se rencontrent, comparent leurs espoirs et leurs déceptions ...et décident d'intervertir leurs rôles.
     Voici donc l'acteur dans la peau de l'assureur, et le petit employé sur les planches de Broadway. Richard gagne une épouse adorable et deux enfants. Rick se retrouve courtisé par les plus célèbres metteurs en scène de New York.
     Assouvir les vieux rêves, compenser les échecs, corriger les erreurs passées : la recette paraît simple. Mais en offrant à ses protagonistes de réviser leur destin, Alan Brennert ne cède pas au goût facile des symétries. Richard/Rick Cochrane « refait sa vie » à ses risques et périls, et ses aventures rebondissent à souhait. Leur narration est servie par un réalisme et une finesse d'analyse qui rendent l'impossible plus familier que le quotidien. Autre écueil évité : l'abondance des quiproquos aurait pu transformer le roman en vaudeville. L'humour de l'auteur porte heureusement beaucoup plus haut, piégeant le lecteur dans une fable vertigineuse.

François ROUILLER
Première parution : 18/11/1992
24 heures
Mise en ligne le : 5/11/2000




 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 68995 livres, 76564 photos de couvertures, 64049 quatrièmes.
8383 critiques, 36574 intervenant·e·s, 1476 photographies, 3709 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.