Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Heureux les humbles / Le moindre des fléaux

Cyril M. KORNBLUTH & Frederik POHL



Illustration de ELRIK

DENOËL (Paris, France), coll. Etoile Double n° 7
Dépôt légal : octobre 1984
Première édition
Anthologie, 160 pages, catégorie / prix : 19 FF
ISBN : 2-207-34007-4
Format : 11,0 x 18,0 cm  
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     HEUREUX LES HUMBLES
     Camarades, la consommation n'est pas un droit, c'est un devoir civique.
     Ils formaient un joli couple, mais ils ne venaient pas du même monde.
     — Tu n'es pas heureuse ? À cause de tout ça.
     Morey, d'un geste vague, impliquait les vingt-six pièces de leur demeure, leurs cinq voitures, les neuf robots...
     — Chéri, j'ai essayé. Je t'aime, Morey, mais je crois que je deviens folle de vivre ainsi. J'en ai assez d'être pauvre !
     Heureux les humbles, car ils hériteront de le terre.
     Heureux Morey, héritier de plus de biens matériels qu'il n'en pourra jamais consommer.

     LE MOINDRE DES FLEAUX
     Et si les autres avaient gagné ?
     Quand il se réveilla, il se sentait malade et un peu ivre. Il regarda autour de lui. Les indices d'un incroyable carnage pullulaient dans toute la demeure. Royland s'avança en chancelant jusqu'au charnier, fouillant à pleins bras parmi les ossements entassés. Quelque chose de tranchant, aussi acéré qu'une lame de rasoir, le coupa. C'était un fragment de sabre long d'une quinzaine de centimères. La courbure de l'arme ne laissait aucune place au doute : un sabre de samouraï.
     Ainsi, la guerre était finie...

    Sommaire    
1 - Frederik POHL, Heureux les humbles (The Midas plague), pages 7 à 80, nouvelle, trad. Michel DEMUTH
2 - Cyril M. KORNBLUTH, Le Moindre des fléaux (Two Dooms), pages 85 à 152, nouvelle, trad. Michel DEUTSCH

    Adaptations (cinéma, télévision, BD, théâtre, radio, jeu vidéo, ....)    
Out of the Unknown ( episode : The Midas Plague ) , 1965, Peter Sasdy (d'après le texte : Heureux les humbles), (Episode Série TV)
 
    Critiques    
     Pohl s'offre (et nous offre) une nouvelle-canular, sur le principe du monde à l'envers : dans l'avenir, être pauvre, c'est être contraint à consommer énormément, et tous cherchent à monter dans l'échelle sociale pour pouvoir enfin vivre plus simplement. C'est drôle, mais une telle pochade ne méritait sans doute pas soixante-douze pages. On finit par s'ennuyer.
     Kornbluth, lui, décrit les U.S.A. partagés entre l'Allemagne et le Japon. Il se démarque de Dick, parce qu'il se méfie des mysticismes de tous poils, plaide pour la raison et se souvient que l'orient n'est pas exclusivement peuplé de bonzes et de gourous. On peut lui reprocher quelques incohérences — le jet qui remplace les wagons à bestiaux des camps de la mort n'est guère crédible ; on peut aussi lui reprocher la faiblesse de l'argument qu'il utilise pour justifier le bombardement d'Hiroshima. Ce n'est sans doute pas cela qui a déterminé l'issue de la guerre. Cependant la polarisation sur cet événement a tellement contribué à faire oublier des broutilles comme Coventry ou Dresde qu'un peu d'iconoclasme peut être salutaire. Tant pis pour les bonnes âmes. Et puis si l'auteur n'écrit pas une farce, il n'en manifeste pas moins un solide humour... Bref, son texte justifie amplement l'achat du volume, bien qu'il soit paru dans Fiction en 1963.


Éric VIAL (lui écrire)
Première parution : 1/1/1985 dans Fiction 358
Mise en ligne le : 16/9/2003


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 70419 livres, 80395 photos de couvertures, 65574 quatrièmes.
8455 critiques, 37636 intervenant·e·s, 1487 photographies, 3722 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.