Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Né avec les morts

Robert SILVERBERG


Traduction de Jean-Pierre PUGI
Illustration de Michelle BLESSEMAILLE

GALLIMARD (Paris, France), coll. Folio SF n° 250
Dépôt légal : juin 2006
432 pages, catégorie / prix : F10
ISBN : 2-07-030588-0   
Genre : Science-Fiction

Trois des textes réunis ici sont présentés dans des versions révisées par l'auteur : "Partir" (révisé en 1999), "Thomas le proclamateur" (2000) et "Né avec les morts" (2000).



    Quatrième de couverture    
     « Près de deux ans et demi s'étaient écoulés depuis que Jorge Klein avait vu Sybille pour la dernière fois : depuis le 13 octobre 1990, le samedi après-midi où l'on avait procédé à ses funérailles. Sans doute n'entendrait-il plus jamais parler d'elle. En ce temps-là, les morts restaient entre eux derrière les murs des ghettos dans lesquels ils s'enfermaient ; il était rare qu'ils sortent des Villes Froides ou que l'un d'entre eux tente d'établir indirectement un contact avec le monde des vivants. »
     Jusqu'au jour où Jorge, inconsolable, apprend que sa défunte épouse est dans un avion en direction de Zanzibar...

     Robert Silverberg a réuni dans ce recueil quatre de ses meilleures novellas : La Vallée hors du temps, Partir, Thomas le Proclamateur et Né avec les morts.

     Né en 1936, Robert Silverberg a écrit, parmi une œuvre pléthorique, quelques-uns des plus grands chefs-d'œuvre de la science-fiction : Les monades urbaines, L'oreille interne, Les ailes de la nuit ou L'homme dans le labyrinthe appartiennent incontestablement au panthéon du genre.

    Sommaire    
1 - Introduction, pages 11 à 13, Introduction, trad. Jean-Pierre PUGI
2 - La Vallée hors du temps (Valley Beyond Time), pages 15 à 94, trad. Jean-Pierre PUGI
3 - Partir (Going), pages 95 à 187, trad. Jacques CHAMBON rév. Jean-Pierre PUGI
4 - Thomas le proclamateur (Thomas the Proclaimer), pages 189 à 285, trad. Claire FARGEOT rév. Jean-Pierre PUGI
5 - Né avec les morts (Born with the Dead), pages 287 à 415, trad. Alain DORÉMIEUX rév. Jean-Pierre PUGI

    Prix obtenus    
Né avec les morts : Nebula, novella / Court roman, 1974, Locus, novella / Court roman, 1975
 
    Critiques    
     Quatre longues nouvelles, de 74 à 120 pages, datant l'une de 1957, les autres de la première moitié des années 1970, composent ce recueil. La préface de Silverberg, par ailleurs bien agréable pour un ego français ou francophone, rappelle l'importance de la novella pour la SF, et pour la littérature en général : or, si l'on en a toujours publié, pour preuve trois de ces textes édités naguère chez Denoël et J'ai Lu, le format a parfois pâti des réticences des éditeurs, ou des lecteurs. Mais on semble le rencontrer plus souvent depuis quelques années. On ne peut que s'en réjouir. Et dans le cas présent, féliciter Folio SF.

     Outre leur longueur, et leur auteur tout de même, et son talent, ces textes, très différents, ont pour point commun de tous parler d'une façon ou d'une autre de la mort et de l'au-delà : un petit groupe d'humains et d'extraterrestres se retrouve soudain enfermé dans une vallée où la mort n'existe pas, paradis ou enfer privé ; on suit pas à pas le chemin d'un artiste, à travers ses souvenirs, vers une euthanasie sereinement acceptée, dans un monde où l'espérance de vie a beaucoup augmenté ; la société humaine a été durement bouleversée par l'évidence d'un miracle, façon Josué arrêtant le soleil ; enfin, on ressuscite les morts, mais ceux-ci existent ensuite à l'écart des vivants, ne se sentant rien en commun même avec ceux dont ils ont partagé la vie...

     À chaque fois pourtant, rien de métaphysique dans le point de vue adopté. On est face à une pure SF, celle qui développe de façon purement logique, rationnelle, un point de départ qui lui, l'est ou ne l'est pas. En même temps, démentant les reproches souvent faits au genre, Silverberg, même dans le premier texte, s'attache avant tout à des personnages, à leur vécu, à leur épaisseur humaine. Il leur fait partager la vedette avec les hypothèses sur lesquelles il fonde ses histoires, sans sacrifier un aspect ou l'autre, et cet équilibre est précieux. Autant dire qu'il danse sur une corde raide, ou qu'il marie les contraires, entre thématiques, regard et personnages. Et qu'il devrait ainsi satisfaire les attentes très différentes de gens qui demandent à un texte des choses peu compatibles entre elles. Comme l'aurait dit, à quelque chose près, Alexandre Vialatte dans ses chroniques : et c'est ainsi que Silverberg est grand.

Éric VIAL (lui écrire)
Première parution : 1/5/2007 dans Galaxies 42
Mise en ligne le : 24/2/2009


 
retour en haut de page
Dans la nooSFere : 65111 livres, 63755 photos de couvertures, 59829 quatrièmes.
8086 critiques, 35697 intervenant·e·s, 1419 photographies, 3684 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.