Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
La Déchirure

Robin HOBB

Titre original : Shaman's Crossing, 2005
Première parution : Voyager / HarperCollins, juillet 2005

Cycle : Le Soldat chamane  vol.

Traduction de Arnaud MOUSNIER-LOMPRÉ
Illustration de Vincent MADRAS

J'AI LU (Paris, France), coll. Fantasy (2007 - ) n° 8541
Dépôt légal : décembre 2007
384 pages, catégorie / prix : 7,60 €
ISBN : 978-2-290-00462-3   
Genre : Fantasy



    Quatrième de couverture    
     Par son rang de naissance, Jamère est promis à une brillante carrière militaire. Son père, le colonel Burvelle, anobli par le roi sur le champ de bataille, n'a pas attendu qu'il ait atteint l'âge d'intégrer l'école militaire pour lui imposer une discipline de fer et lui inculquer les rudiments de son éducation martiale. Mais que doit-il penser lorsque son père le confie aux soins d'un inquiétant guerrier nomade, un chamane qui l'entraîne dans un rêve dont il ressortira changé à jamais ? Car Jamère a beau essayer de toutes ses forces d'enfouir ce souvenir au plus profond de lui-même, sa compréhension du monde a été altérée. Appartient-il encore à la culture rigide dont il est issu, ou bien à cette nature primitive et puissante qu'il sent s'exprimer sous le vernis social ?

     Robin Hobb
     L'assassin royal et sa suite, Les aventuriers de la mer, ont fait de Robin Hobb un auteur incontournable dans le paysage de la fantasy contemporaine. Elle inaugure avec Le soldat chamane un monde nouveau, flamboyant d'originalité et de cohérence, peuplé de personnages plus vivants et plus touchants que jamais.

     Prix des Imaginales 2007, meilleur roman étranger
 
    Critiques des autres éditions ou de la série    

 
Edition PYGMALION, (2007)


     Jamère est le deuxième fils de Sire Burvelle, un colonel récemment anobli par le roi pour hauts faits de guerre. Dans la société ultra rigide dans laquelle il vit, cela signifie un avenir tout tracé : en tant que second fils, il embrassera la carrière militaire. Son aîné héritera du titre et des terres, quant au cadet, il entrera dans les ordres.

     Jamère, tout entier tendu vers ce but, ne se doute pas qu'un événement singulier va bouleverser cet avenir auquel il aspire : forcé dans une transe chamanique, il s'offre à l'Esprit de la forêt, sans savoir réellement à quoi il s'engage. Mais l'Esprit de la forêt a des projets pour lui. Puisque la magie lui a offert Jamère, ce dernier va donc agir en son nom dans le monde des hommes. Bien sûr, Jamère n'en sait encore rien...

     Avez-vous déjà lu Robin Hobb ? Cet auteur possède le talent rare d'écrire des histoires déjà racontées des dizaines de fois, des histoires qu'elle ne transforme pas vraiment, au sein d'un genre qu'elle ne renouvelle en rien, mais qu'elle écrit d'une telle façon qu'elle les rend, non pas neuves, mais passionnantes. L'histoire de Jamère et de Gernia, la société dans laquelle le héros vit, tout cela a déjà été raconté tant de fois que l'on pourrait dès l'abord être blasé. Voyez plutôt : une société aux règles rigides axée sur deux grands principes, la foi et la technologie, qui manque d'espace pour se développer. En face, l'ancien monde, dominé par les anciens dieux (normal) et la magie (ben oui), dont les terres n'appartiennent officiellement à personne mais sur lesquelles vivent une multitudes de petites tribus nomades pour certaines très agressives. La technologie qui tue la magie, le nouveau dieu qui écrase les anciens, la société moderne et éclairée qui apporte la civilisation aux sauvages à coup de guerres pacificatrices. Coincé entre les deux, le héros devra accomplir sa quête, choisir son camp et devenir un homme. Je vous avais prévenu : nous connaissons tout ça sur le bout des doigts. Oui mais voilà, c'est Robin Hobb, et ça change tout. Une seule page dans le livre, n'importe où, et vous voilà aspiré. Le phénomène est fascinant. L'absence de surprise est compensée par un sens du récit extraordinaire, une écriture fluide et rythmée, des personnages superbes et un sens de la description qui vous projette directement au cœur de l'histoire.

     Bien sûr, il y a quelques défauts dans ce premier opus, mais ils sont inhérents au choix du récit et compliqués à contourner. Robin Hobb s'est enfermée dans un monde tellement rigide et codifié qu'il lui est difficile d'apporter beaucoup de variété. Ainsi, Jamère se révèle un personnage un peu fade et monolithique, à qui il n'arrive pas grand-chose. D'autant que ce premier tome traite de la jeunesse du héros (entre huit et dix-huit ans), d'où une rigidité du personnage accrue, une figure narrative qui apparaît sans réflexion personnelle ni subtilité, et surtout totalement passive. L'histoire s'en trouve donc être moins frénétique et ouverte que ce qu'on a coutume de lire sous la plume de Robin Hobb, même si elle n'en reste pas moins passionnante. Gageons que Jamère, une fois sorti des bottes de cavalerie de son père, et au vu des épreuves qui l'attendent, gagnera l'épaisseur et la complexité qui lui manquent dans ce volet d'ouverture. Une trilogie (honteusement coupée en deux par l'éditeur français, qui considère Robin Hobb comme sa vache à lait et ses lecteurs comme des imbéciles, soit un total de six volume plutôt que trois...) à couver d'un œil gourmand, en tout cas...

Sandrine GRENIER
Première parution : 1/1/2007
dans Bifrost 45
Mise en ligne le : 15/3/2008




 

Dans la nooSFere : 62614 livres, 58821 photos de couvertures, 57103 quatrièmes.
7958 critiques, 34338 intervenant·e·s, 1333 photographies, 3654 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.