Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Destination Univers

ANTHOLOGIE

Textes réunis par Jeanne-A DEBATS & Jean-Claude DUNYACH



Illustration de Alexandre DAINCHE

GRIFFE D'ENCRE , coll. Anthologie n° (7)
Dépôt légal : janvier 2012
242 pages, catégorie / prix : 16 €
ISBN : 978-2-917718-31-5   



    Quatrième de couverture    
     Qui n’a pas rêvé des étoiles ?
     Franchir le seuil de la lumière, foncer dans l’hyperespace par des chemins secrets, filer au cœur des astres mourants, plonger dans la chevelure des nébuleuses et s’aveugler à la lumière des supernovae ; rêver parce que le ciel au-dessus de nous est à la fois fascinant et irrésistible.
     Mais la navette Atlantis a atterrit et ne repartira plus, le ciel nous est désormais fermé.
     Huit auteurs ne se sont pas résignés, ils ont pris leur envol dans cette anthologie. Ils nous ont chanté les planètes lointaines et les océans spatiaux, les stations orbitales et les vaisseaux rutilants sous des étoiles inconnues. Ils ont peuplé l’univers immense de dangers incommensurables, d’aventuriers exceptionnels, d’intelligences artificielles, de civilisations oubliées et de trésors fabuleux.
     Parce que, même si le ciel nous est fermé, il nous reste le rêve.
     Et qu’on ne rêve jamais assez.

    Sommaire    
1 - Thomas GEHA, Les Tiges, pages 9 à 34
2 - Anthony BOULANGER, Évaporation et sublimation, pages 35 à 57
3 - Célia DEIANA, Le Bal des méduses, pages 59 à 74
4 - Anne FAKHOURI, Sleeping Beauty, pages 75 à 110
5 - Olivier GECHTER, Le Gambit de Hunger, pages 111 à 144
6 - Aurélie LIGIER, Le Marathon des trois lunes, pages 145 à 166
7 - Laurent GENEFORT, Les Dieux bruyants, pages 167 à 195
8 - Olivier PAQUET, Space Khan, pages 197 à 227
9 - Jeanne-A DEBATS & Jean-Claude DUNYACH, Postface, pages 229 à 234, Postface

    Prix obtenus    
Les Tiges : Rosny aîné, nouvelle / Short story, 2013
 
    Critiques    
     Les éditions Griffe d'Encre nous proposent avec Destination Univers une anthologie ayant pour thème le space opera. Au sommaire, huit récits, une postface et quelques fiches de présentation des anthologistes et de l'illustrateur, Alexandre Dainche, qui nous offre pour l'occasion une illustration assez réussie, en tout cas dans les canons du genre, même si le vert reste toujours un choix audacieux (la poisse, vade retro...). Space opera, donc, exercice difficile s'il en est puisque le genre est submergé de productions plus ou moins bonnes, en littérature comme au cinéma. On s'attend de fait au pire, surtout que la postface, qu'on aura lu en premier ( !), affiche quelque chose de l'ordre de la simplicité, du joyeux, du tranquille, du cool... non mais ! Quelle honte, par les temps qui courent : pourriez pas faire comme tout le monde, baisser les yeux, courber l'échine et suivre la file jusqu'aux urnes ! Bon, pourquoi pas ? Alors on s'y colle... et là, c'est la bonne surprise, voire la très bonne, peut-être même de celle où l'on verra certains auteurs primés pour l'excellence du travail fourni... Eh oui ! Tout d'abord, le sommaire est équilibré, quatre auteurs plus ou moins confirmés (Anne Fakhouri, Thomas Geha, Laurent Genefort, Olivier Paquet), et quatre petits jeunes (Anthony Boulanger, Célia Deiana, Olivier Gechter, Aurélie Ligier). C'est pour le moins agréable de voir qu'un éditeur joue réellement le jeu d'ouvrir ses colonnes à de nouveaux talents. Et il ne s'y est pas trompé. Ensuite, parce que la qualité d'écriture est au rendez-vous pour chaque nouvelle, conférant à l'en-semble un niveau d'exigence assez rare. Enfin, parce que chaque thème abordé, sans être totalement révolutionnaire (pas simple d'être innovant dans le genre choisi), apporte au lecteur quelque chose de stimulant. Environnement, personnages, contextes, sujets proposés, idées... rien ne laisse indifférent. On ne se limite pas ici au sense of wonder, on a aussi droit à un peu de mécanique neuronale. Et franchement, docteur, ça fait du bien ! Thomas Geha, avec « Les Tiges », nous invite dans un monde post-humain où les hommes ne sont plus que des objets génétiquement modifiés au service de deux civilisations extraterrestres qui s'opposent. Un must. Anthony Boulanger, avec « Evaporation et sublimation », nous propose un voyage aux accents oniriques, poétiques et apocalyptiques à découvrir ; Célia Deiana, avec « Le Bal des méduses », nous révèle l'étrange rituel des enfants vogueurs ; Anne Fakhouri, avec son « Sleeping Beauty », livre une manière de western galactique réussi ; Olivier Gechter, avec « Le Gambit de Hunger », étonne par tant de sense of wonder et de jugeote (intrigue, contre-intrigue...) ; « Le Marathon des trois lunes », d'Aurélie Ligier, résonne de l'empreinte de Stephen King ; Laurent Genefort nous propose avec ses « Dieux bruyants » un récit ciselé ; et pour finir, Olivier Paquet, avec son « Khan Mergen », nous offre une mise en bouche prometteuse d'un roman à paraitre aux éditions l'Atalante, Le Melkine. N'en jetons plus, la coupe est pleine. En Bifrosty, quand on n'aime pas, on le dit, et quand on aime, on le dit aussi, haut et fort. Destination Univers est une anthologie cent pour cent française à ranger tout près des meilleures : Genèses d'Ayerdhal ou Escales sur l'horizon de Serge Lehman. Point barre.

Hervé LE ROUX
Première parution : 1/4/2012 dans Bifrost 66
Mise en ligne le : 10/6/2013


 
retour en haut de page
Dans la nooSFere : 64103 livres, 61684 photos de couvertures, 58748 quatrièmes.
8084 critiques, 35132 intervenant·e·s, 1340 photographies, 3682 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.