Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Les Machines à bonheur

Ray BRADBURY

Titre original : The Machineries of Joy, 1964
Première parution : Simon and Schuster, New York, février 1964

Traduction de Jean-Pierre HARRISON
Illustration de Marie-Christine FOREST

DENOËL (Paris, France), coll. Présence du futur n° 84
Dépôt légal : avril 1988
Recueil de nouvelles, 326 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-207-30084-6
Format : 11,0 x 18,0 cm  
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     Un soir, l'homme dit à la femme : « Comme ce serait bien s'il n'y avait plus que nous et notre fils sur cette pauvre terre... » Et le lendemain, il n'y eut plus qu'eux. Mais ce n'était pas si bien, du moins pour le petit garçon.
     Vingt et une nouvelles, écrites entre 1949 et 1964. Humour et mélancolie au crépuscule du monde.

    Sommaire    
1 - Les Machines à bonheur (The Machineries of Joy), pages 17 à 34, nouvelle, trad. Jean-Pierre HARRISON
2 - Celui qui attend (The One who Waits), pages 35 à 42, nouvelle, trad. Jean-Pierre HARRISON
3 - Tyrannosaurus Rex (Tyrannosaurus Rex / The Prehistoric Producer), pages 43 à 61, nouvelle, trad. Jean-Pierre HARRISON
4 - Vacance (The Vacation), pages 63 à 72, nouvelle, trad. Jean-Pierre HARRISON
5 - Le Petit tambour de Shiloh (The Drummer Boy of Shiloh), pages 73 à 80, nouvelle, trad. Jean-Pierre HARRISON
6 - "Jeunes Amis, faites pousser des champignons dans votre cave…" (Boys! Raise Giant Mushrooms in Your Cellar! / Come Into My Cellar), pages 81 à 102, nouvelle, trad. Jean-Pierre HARRISON
7 - Presque la fin du monde (Almost the End of the World), pages 103 à 114, nouvelle, trad. Jean-Pierre HARRISON
8 - On s'en va peut-être (Perhaps We Are Going Away), pages 115 à 120, nouvelle, trad. Jean-Pierre HARRISON
9 - Retour de la mer (And the Sailor, Home from the Sea / The Forever Voyage), pages 121 à 131, nouvelle, trad. Jean-Pierre HARRISON
10 - El dia de muerte (El Dia de Muerte), pages 133 à 145, nouvelle, trad. Jean-Pierre HARRISON
11 - La Dame tatouée illustrée (The Illustrated Woman), pages 147 à 161, nouvelle, trad. Jean-Pierre HARRISON
12 - Certains vivent comme Lazare (Some Live Like Lazarus / Very Late in the Evening), pages 163 à 176, nouvelle, trad. Jean-Pierre HARRISON
13 - Un miracle d'architecture (A Miracle of Rare Device), pages 177 à 194, nouvelle, trad. Jean-Pierre HARRISON
14 - Ainsi mourut Riabouchinska (And So Died Riabouchinska), pages 195 à 212, nouvelle, trad. Jean-Pierre HARRISON
15 - Le Mendiant d'O'Connell Bridge (The Beggar on O'Connell Bridge / The Beggar on the Dublin Bridge), pages 213 à 232, nouvelle, trad. Jean-Pierre HARRISON
16 - La Mort et la jeune femme (Death and the Maiden), pages 233 à 243, nouvelle, trad. Jean-Pierre HARRISON
17 - Un vol de corbeaux (A Flight of Ravens), pages 245 à 259, nouvelle, trad. Jean-Pierre HARRISON
18 - Le Meilleur des mondes possibles (The Best of All Possible Worlds), pages 261 à 269, nouvelle, trad. Jean-Pierre HARRISON
19 - L'Oeuvre de Juan Diaz (The Life Work of Juan Diaz), pages 271 à 284, nouvelle, trad. Jean-Pierre HARRISON
20 - L'Abîme de Chicago (To the Chicago Abyss), pages 285 à 299, nouvelle, trad. Jean-Pierre HARRISON
21 - Les Sprinters à l'Antienne (The Anthem Sprinters / The Queen's Own Evaders), pages 301 à 317, nouvelle, trad. Jean-Pierre HARRISON

    Adaptations (cinéma, télévision, BD, théâtre, radio, jeu vidéo, ....)    
Alfred Hitchcock Presente ( Saison 1 - Episode 20 : And So Died Riabouchinska ) , 1956, Robert Stevenson (d'après le texte : Ainsi mourut Riabouchinska), (Episode Série TV)
Alfred Hitchcock Presente ( Saison 5 - Episode 10 : Special Delivery ) , 1959, Norman Lloyd (d'après le texte : "Jeunes Amis, faites pousser des champignons dans votre cave…"), (Episode Série TV)
Suspicion ( Saison 3 - Episode 04 : The Life Work of Juan Diaz ) , 1964, Norman Lloyd (d'après le texte : L'Oeuvre de Juan Diaz), (Episode Série TV)
Ray Bradbury présente ( Saison 2 - Episode 10 : Tyrannosaurus Rex ) , 1988, Gilles Behat (d'après le texte : Tyrannosaurus Rex), (Episode Série TV)
Ray Bradbury présente ( Saison 2 - Episode 12 : And So Died Riabouchinska ) , 1988, Denys Granier-Deferre (d'après le texte : Ainsi mourut Riabouchinska), (Episode Série TV)
Ray Bradbury présente ( Saison 3 - Episode 09 : Dans les abysses de Chicago ) , 1989, Randy Bradshaw (d'après le texte : L'Abîme de Chicago), (Episode Série TV)
Ray Bradbury présente ( Saison 3 - Episode 12 : Garçons, faites pousser des champignons ) , 1989, David Brandes (d'après le texte : "Jeunes Amis, faites pousser des champignons dans votre cave…"), (Episode Série TV)
Ray Bradbury présente ( Saison 6 - Episode 11 : Some Live Like Lazarus ) , 1992, Peter Sharp (d'après le texte : Certains vivent comme Lazare), (Episode Série TV)
Ray Bradbury présente ( Saison 6 - Episode 04 : The Anthem Sprinters ) , 1992, Wayne Tourell (d'après le texte : Les Sprinters à l'Antienne), (Episode Série TV)
 
    Critiques des autres éditions ou de la série    

 
Edition GALLIMARD, Folio SF (2013)


Et si vous vous réveilliez et que l’humanité avait totalement disparu ? Si l’absence de télévision et de radio poussait une ville dans une folie colorée ? Si l’avenir d’un couple résidait dans un tatouage, une parcelle de peau nue laissée à l’inspiration de son conjoint ? Si la Mort venait, le temps d’une journée, discuter avec vous ?

Qu’est-ce que le bonheur ? Est-ce être seul au monde ? Devenir célèbre ? Ou bien vivre, tout simplement ? A travers vingt-et-une nouvelles écrites entre 1949 et 1964, Ray Bradbury nous embarque dans son univers aussi poétique que troublant. Chacun y est à la recherche d’un bonheur inaccessible, jusqu’à ce que l’impossible prenne forme. Terre vidée de son humanité, prêtres en quête de spiritualité, fructueuse culture de champignons sont autant de vœux de bonheur. Le tout imprégné de la patte bradburienne : une poésie mélancolique qui s’accorde à merveille aux thèmes abordés. Les rêves tournent parfois aux cauchemars, montrant le revers d’une médaille déjà ambigüe. Les nouvelles s’enchainent et le lecteur admire à la fois l’audace et le style, fluide et poétique.

Il n’est pas exclu, cependant, de se sentir un peu perdu à la lecture de certains des textes de ce recueil. En effet, si ces nouvelles ne manquent jamais d’éveiller l’attention, la prose parfois sibylline de l’auteur peut déstabiliser. Un « flottement » qui s’avère toutefois une force plus qu’une faiblesse, tant il permet au lecteur de projeter ses propres désirs dans l’interprétation du récit.

A la frontière entre les genres, Bradbury nous livre ici des nouvelles très différentes les unes des autres. Proche du conte, « On s’en va peut-être » raconte l’histoire d’un vieillard et d’un enfant de culture indienne faisant face à une menace indistincte. Dans un registre plus réaliste, « La Femme illustrée » ne manquera pas de faire sourire le lecteur devant cette femme dévouée corps et âme à son artiste d’époux. Ou encore « Ainsi mourut Riabouchinska », dans laquelle la relation entre un ventriloque et sa marionnette tend à la fusion de deux êtres en un.

Qu’est-ce que le bonheur, donc ? Une succession d’envies, de désirs, de cauchemars qui font que l’on est, tout simplement. L’attente aussi, comme dans « Celui qui attend », justement. Ou la mort, personnage admirable et succulent dans « La Mort et la jeune femme ». Le bonheur, dit-on, quelque chose comme le simple voyage à travers les pages de ce volume…

« Voici que vient la réalité. Voici que vient l’espace, le temps, l’entropie, le progrès ; voici que défilent sans cesse autour de nous un million de choses plus étonnantes les unes que les autres. » Telle est « La Machine à bonheur » de l’immense Ray Bradbury.

Bénédicte COUDIÈRE
Première parution : 1/10/2013
Bifrost 72
Mise en ligne le : 1/4/2020




 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 69968 livres, 79279 photos de couvertures, 65105 quatrièmes.
8417 critiques, 37211 intervenant·e·s, 1485 photographies, 3721 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.