Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Les Ramages de la douleur

Garry KILWORTH

Titre original : The Songbirds of Pain, 1984
Première parution : Gollancz, octobre 1984
Traduction de Monique LEBAILLY
Illustration de Serge HOCHAIN

DENOËL (Paris, France), coll. Présence du futur n° 455
Dépôt légal : février 1988, Achevé d'imprimer : janvier 1988
Première édition
Recueil de nouvelles, 256 pages, catégorie / prix : 10
ISBN : 2-207-30455-8
Format : 11,0 x 18,0 cm
Genre : Imaginaire

Par rapport au recueil original, la nouvelle « God's cold lips », déjà publiée en français, a été remplacée avec l'accord de l'auteur par « Spiral Sands » (parue originellement sous le titre « Spiral Winds »).



Quatrième de couverture
Il faut savoir souffrir pour être belle, mais il y a des chirurgies esthétiques si douloureuses qu'elles peuvent modifier — surtout si le chant des oiseaux s'en mêle — jusqu'au psychisme de la patiente...
Est-il un rat soumis à une mystérieuse série de tests ou un homme modifié prisonnier d'un vaisseau spatial en perdition ?
Pour cet occupant d'étranges oubliettes, une seule certitude : je souffre, donc je suis...
Je souffre, donc je crée : telle est la devise de ce poète du futur. Mais comment être un authentique visionnaire dans un monde d'où la plupart des maux ont été bannis ?
En treize stations, une exploration des rapports ambigus que l'homme entretient avec la souffrance et des sentiments complexes, irréductibles au simple masochisme, qui le poussent à aimer ce qui le tue.
 
L'auteur :
Né en 1941, Garry Kilworth a fait sa première apparition sur la scène de la S.-F. britannique en 1975. Auteur de six romans à ce jour, nouvelliste admiré de J.G. Ballard, il est considéré comme l'un des principaux artisans du renouveau de la S.-F. d'outre-Manche.
Sommaire
Afficher les différentes éditions des textes
1 - Introduction (Introduction, 1984) , pages 9 à 10, introduction, trad. Monique LEBAILLY
2 - Les Simulateurs (The Dissemblers, 1982) , pages 11 à 33, nouvelle, trad. Monique LEBAILLY
3 - Le Rosier (The Rose Bush, 1980) , pages 35 à 47, nouvelle, trad. Monique LEBAILLY
4 - Fenêtres aveugles (Blind Windows, 1982) , pages 49 à 82, nouvelle, trad. Monique LEBAILLY
5 - Sables en spirale (Spiral Sands / Spiral Winds, 1984) , pages 83 à 102, nouvelle, trad. Monique LEBAILLY
6 - Le Seigneur de la danse (Lord of the Dance, 1980) , pages 103 à 124, nouvelle, trad. Monique LEBAILLY
7 - En route pour le Golgotha ! (Let's Go to Golgotha!, 1974) , pages 125 à 140, nouvelle, trad. Monique LEBAILLY
8 - Rêves sumis d'une grenouille en papier (Sumi Dreams of a Paper Frog, 1982) , pages 141 à 150, nouvelle, trad. Monique LEBAILLY
9 - La Scarlatine (Scarlet Fever, 1982) , pages 151 à 163, nouvelle, trad. Monique LEBAILLY
10 - L'Homme qui collectionnait les ponts (The Man Who Collected Bridges, 1980) , pages 165 à 180, nouvelle, trad. Monique LEBAILLY
11 - L'Ennemi invisible (The Invisible Foe, 1982) , pages 181 à 202, nouvelle, trad. Monique LEBAILLY
12 - Presque un paradis (Almost Heaven, 1982) , pages 203 à 218, nouvelle, trad. Monique LEBAILLY
13 - Oubliette (Oubliette, 1983) , pages 219 à 229, nouvelle, trad. Monique LEBAILLY
14 - Les Ramages de la douleur (The Songbirds of Pain, 1984) , pages 231 à 246, nouvelle, trad. Monique LEBAILLY
Critiques
     Nouveau pour nous, Kilworth a derrière lui une demi-douzaine de romans en Grande-Bretagne Mais — tradition de « Présence du Futur » ou reflet de ses points forts littéraires ? — il nous arrive avec ce recueil de treize nouvelles d'une grande diversité, allant de la « nouvelle vague » à la J.G. Ballard (Rêves sumis d'une grenouille en papier, Oubliette) aux aventures exotiques à la H. Ridder Haggard (Fenêtres aveugles, Sables en spirale) en passant par le policier (L'ennemi invisible), le roman de mœurs (Les ramages de la douleur), le fantastique classique (Le seigneur de la danse) et bien entendu la SF, telle qu'elle se pratique dans Fiction depuis les années 50 (En route pour le Golgotha !, Presque un paradis, La scarlatine, Le rosier, L'homme qui collectionnait les ponts...).
     Au cœur des récits se retrouvent pourtant les mêmes préoccupations, plus coutumières du fantastique que de la SF : mort et douleur. Mort de l'espèce dans Le Rosier, de l'individu dans Les simulateurs ou La scarlatine : pour les personnages de Kilworth, on dirait une clé de la vie. Plus encore peut-être pour le protagoniste du Seigneur de la danse : il découvre une race d'immortels en marge d'un festival folklorique, et choisit, au lieu de les rejoindre, de s'enfuir vers le monde ordinaire : mortel, il vivra vraiment.
     Pour maîtrisés qu'il soient dans leur forme, ces textes me semblent trop courts pour que leurs thèmes prennent leur essor, ou qu'on se pénètre de leurs personnages ; tandis que les péripéties et les décors rappellent trop souvent ce qui a déjà été fait. Dans La scarlatine, par exemple, l'idée que souffrance et mort de l'artiste, introduites dans un monde trop parfait, rehaussent la valeur esthétique de son œuvre, n'est vraiment pas nouvelle.
     Le lecteur, certes, ne sera pas déçu. Mais je ne vois qu'une poignée de textes vraiment originaux qui justifient les louanges adressés à l'auteur en particulier Oubliette, L'ennemi invisible et Sables en spirale. Si on peut reprocher au dernier son auto-référence à l'écriture, au premier son obscurité, tous portent sur la peur d'un glissement d'identité du protagoniste. C'est le deuxième, parfaitement maîtrisé, qui joue le plus clairement sur ce registre : déchiré entre sa fidélité à sa race extra-terrestre et sa culture humaine, le personnage central fournit au lecteur occidental un deuxième niveau de décalage par son appartenance à la communauté singapourienne (chinoise). Le talent de Kilworth est incontestable ; si vous ne lisez pas ce recueil, vous succomberez sans doute au prochain.

Pascal J. THOMAS (lui écrire)
Première parution : 1/4/1988 dans Fiction 396
Mise en ligne le : 2/2/2003

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 74745 livres, 83805 photos de couvertures, 70424 quatrièmes.
8538 critiques, 40597 intervenant·e·s, 1575 photographies, 3739 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.