Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Fatum

Poul ANDERSON

Titre original : The Dancer from Atlantis, 1971

Traduction de Maxime BARRIÈRE
Illustration de Jean-Jacques VINCENT

LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES (Paris, France), coll. Le Masque Science-Fiction n° 49
Dépôt légal : 4ème trimestre 1976
256 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-7024-0564-9   
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     Duncan REID, architecte américain, est en train de traverser le Pacifique Nord sur un bateau pour se rendre au Japon où ses affaires l'appellent. Brusquement, le voici transplanté dans un endroit désert, parfaitement inconnu, en compagnie de trois êtres humains parmi les plus étranges qu'Il ait jamais rencontrés... Un Russe du Moyen Age, un Hun d'avant Attila et une prétresse qui semble le connaître et le vénéré comme un dieu. Duncan Reid n'est plus au vingtième siècle !... Bientôt, il va comprendre que non seulement son avenir — et celui de ses trois compagnons d'infortune — mais encore l'avenir de tout un monde sont en jeu...
     Dans « FATUM » Poul Anderson a rénové l'ancien thème tragique de la fatalité : des individus confrontés avec un destin implacable et inexorable et qu'ils tentent cependant, désespérément, de modifier.
 
    Critiques    

     Un Américain de 1970, un nobliau russe du XIe siècle et un cavalier Hun d'avant Attila, pris dans le sillage d'un module à remonter le temps venu du XIIIe siècle, sont projetés en pleine Grèce pré-hellénique. Ce point de départ archétypal ne sert à Poul Anderson qu'à broder une nouvelle fois sur ses thèmes favoris : un citoyen contemporain, amolli, ne pèse pas lourd face à un « primitif », la paix vaut parfois qu'on fasse la guerre — avec courage mais sans illusion ; les dieux et les légendes ont une réalité charnelle et prosaïque : ici, l'Atlantide (simple île attachée à la puissante Thalassocratie Cretoise), le Minotaure (Minos), Thésée (roitelet athénien en mal d'impérialisme) et Ariane, prêtresse du culte du Taureau sacré... Tout cela raconté avec beaucoup de saveur, des connaissances historiques et ethnologiques bien intégrées au récit, et une belle connaissance de l'âme humaine (Duncan amoureux deux fois d'une femme qu'il connaît successivement à l'âge de 40 et de 17 ans à cause d'une projection temporelle, et préférant la version la plus jeune...). Certes c'est un roman mineur, certes c'est très passéiste (mais dans ce cas vive les passéistes, même de droite !), et pourtant c'est excellent.

Jean-Pierre ANDREVON (lui écrire)
Première parution : 1/3/1977 dans Fiction 278
Mise en ligne le : 1/7/2012


 
retour en haut de page
Dans la nooSFere : 64896 livres, 63159 photos de couvertures, 59605 quatrièmes.
8086 critiques, 35552 intervenant·e·s, 1416 photographies, 3682 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.