Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Planète à six-coups

John W. JAKES

Titre original : Six-Gun Planet, 1970
Première parution : Paperback Library, avril 1970
Traduction de Anne ZRIBI
Illustration de (non mentionné)

CALMANN-LÉVY (Paris, France), coll. Dimensions SF
Dépôt légal : 2ème trimestre 1973
Première édition
Roman, 240 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : néant
Format : 14,0 x 21,0 cm
Genre : Science-Fiction



Quatrième de couverture
     Au XXIIIe siècle, l'Ouest sauvage, avec ses grands espaces, sa poussière, son odeur de sueur et de sang, ses indiens et ses hors-la-loi, c'est sur la planète Missouri qu'on le trouve. Là, dans la bagarre, les hommes, les vrais, peuvent se compter et seuls les plus braves survivent. Venus en fusée de la vieille Terre, des touristes béats se replongent quelques heures dans un paradis perdu.
     Certes, les chevaux sont mécaniques et les revolvers parfois chargés à blanc  : on a vu des morts particulièrement coriaces se relever. Mais qui songerait à se plaindre de ce Disneyland planétaire, projection d'un mythe cher au cœur des Terriens  ? Qui, sinon Zak Randolph, ce non-violent, ce minable, ce mauvais Missourien... Pourtant, lorsque, devant le saloon de la dernière chance il lui faudra affronter le redoutable Buffalo Yung, il apprendra lui aussi quel est l'enseignement secret de la planète à six-coups. Et il ne sera plus jamais le même homme.
     Donnant, pour une fois, les armes du western à la science-fiction, John Jakes se livre, à travers ce récit délirant, à une satire des grands mythes de l'Ouest, et offre au lecteur l'esquisse d'une réflexion sur un certain culte américain de la violence.
Critiques
     La science-fiction vient d'engendrer un nouveau sous-genre. Après la détective-fiction (mélange de SF et de policier), après la politique-fiction, voici la western-fiction. L'action se déroule dans le futur et sur une autre planète. Mais cette planète recrée de façon artificielle l'environnement de l'Ouest américain au temps des pionniers. Le roman est plein d'un humour goguenard typiquement américain, et qui passe parfois difficilement la rampe en français. Pas mal, mais un peu longuet tout de même, et d'un niveau mineur par rapport aux critères que semble s'être fixés cette collection.

Serge BERTRAND
Première parution : 1/8/1973 dans Fiction 236
Mise en ligne le : 28/10/2002

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 73614 livres, 80802 photos de couvertures, 69102 quatrièmes.
8520 critiques, 39647 intervenant·e·s, 1516 photographies, 3734 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.