Elisabeth Vonarburg - Liens

   Accueil       Editos       Actualités       Biblio       FAQ       Textes, Articles, Entrevues       Liens       Biographie   
Site Vonarburg SFFWA

Mon site officiel en anglais, hébergé par la Science Fiction & Fantasy Writers' Association — of America (Sfwouaa pour les intimes). Plein d'inédits, en anglais, que je traduirai peut-être un jour, mais pas pour l'instant !

nooSFere

Site encyclopédique sur la SF.

Quarante-Deux

Comme chacun, sait, c'est la réponse à la question sur le sens de l'univers. À défaut de l'univers, c'est en partie une réponse à vos questions sur la science-fiction.

Broad Universe

Site américain qui se situe dans la mouvance de Sf3/Wiscon, et où l'on publicise des œuvres d'auteures, entre autres. Les anglophones apprécieront le jeu de mot...

Science Fiction Research Association

Comme son nom l'indique, une association de chercheurs qui compte des membres un peu partout et même dans la francophonie. Utile si vous voulez contacter des profs intéressés par les mauvais genres.

Sf3/Wiscon

Le site autour duquel s'est construite depuis bientôt trente ans la seule et unique convention féministe de science-fiction & autres genres. Indispensable pour celles et ceux qui ont besoin d'un fix occasionnel d'œstrogène, car enfin, là où il y a œstrogène, y a tellement de plaisir...

James Tiptree Award

On y trouve tout et le reste sur ce prix littéraire unique en son genre, dont la bourse est entièrement payée par des ventes de biscuits (faits par les fans, et oui, j'en ai cuisiné moi-même...) et des ventes aux enchères pas piquées des vers dans plusieurs conventions américaines (pas seulement à Wiscon). Tout comme pour Sf3/Wiscon et Broad Universe, on y trouve aussi des liens intéressants.

SF-Canada

Difficile de savoir si un auteur est américain ou canadien ? Vous pourrez éventuellement le vérifier sur ce site, celui de l'association canadienne rassemblant écrivains, artistes, critiques, musiciens, bref, tout un gros tas de chouettes copains anglophones, et même quelques Québécois dans le tas.

On Spec

Une revue de SF&F canadienne, d'âge relativement vénérable, pour savoir ce qui s'écrit au nord des États-Unis.

Para•doxa

Ce journal au comité de direction et de lecture prestigieux s'intéresse œcuméniquement à tous les genres, et quand je dis "tous" je dis bien TOUS, la SF et la fantasy, mais aussi le western, la "romance", la littérature "queer", noire, jaune, rouge, la porno... TOUT. L'approche n'est pas trop rébarbativement universitaire, de surcroît.

The New York Review of Science Fiction

Un magazine de critique et d'essai, qui sort tous les MOIS depuis plus de quinze ans, œuvre d'amour de ses collaborateurs. La cheville ouvrière en est David Hartwell, de chez Tor Books. Comme quoi tous les directeurs littéraires américains ne sont pas uniquement obsédés par la ligne de cul... (traduction libre de "bottom line").

Solaris

Eh bien non, il n'y en a pas que pour les anglos ! Voici la plus vieille revue francophone de SF au monde (si-si, plus de trente ans), avatar depuis 1979 de Requiem (fondée en 1974), pépinière d'auteurs québécois, dont j'ai été directrice littéraire puis rédactrice en chef, dont je suis redevenue directrice littéraire (une de cinq)... Tout et le reste sur la SF, la fantasy et le fantastique québécois, avec en prime des liens indispensables vers les autres institutions du milieu SFQ.           

Congrès Boréal

Le congrès québécois annuel qui perdure, avec quelques éclipses, depuis 1979.

Grand Prix de la SFQ

Notre Grand Prix de l'imaginaire québécois, depuis 1984.

Alire

Le seul éditeur spécialisé dans les genres au Québec. On y trouve pratiquement tous les auteurs québécois importants, que ce soit dans la science-fiction, le fantastique, l'horreur, la fantasy, le polar ou le thriller. Et même quelques livres d'essais — et surtout L'Année de la Science-Fiction et du Fantastique Québécois, ou ASFFQ, un survol détaillé de la production annuelle dans les genres. Hop cascade !

Fractale Framboise

Rien que pour le titre, ça vaut la peine ! Un blogue à trois voix, c'est original — et presque une revue en ligne... On y parle de cinéma, de littérature, et de productions québécoises et autres dans les domaines de la science-fiction, du fantastique et de la fantasy

La Maison d'Ailleurs

Le  Musée de la science-fiction, de l'utopie et des voyages extraordinaires, legs du regretté Pierre Versins à Yverdon, à la francophonie et au monde. Un lieu un peu étroit, mais on y est vraiment ailleurs...

Site d'Ursula Le Guin

Une de mes, et une des, écrivaines anglophones incontournables de SF & F.

Site de Suzy McKee Charnas

Une autre incontournable américaine de la SF & F. Elle ne bénéficie pas de la même couverture de traduction française que Le Guin (laquelle est la seule à en bénéficier, au fait... avec peut-être Cherryh et Bujold ?), mais elle constitue une référence tout aussi essentielle pour comprendre le féminisme dans la science-fiction.

Site de Carolyn. J. Cherryh

Qui n'a pas lu l'œuvre de Cherryh, que ce soit dans la science-fiction ou la fantasy, ne sait pas tout ce qu'on peut tirer de l'exobiologie et de l'exolinguistique...

Site de Lois McMaster Bujold

... et qui n'a pas lu Bujold ne sait pas ce qu'on peut faire avaler par des lecteurs qui croient lire de la fiction militaire !

Site de Suzette Hayden Elgin

Elgin est surtout connue pour ses romans Native Tongue et The Judas Rose.Tout comme Charnas (ou d'autres auteures clairement auto-identifiées comme féministes) elle ne bénéficie malheureusement pas d'une couverture de traduction française bien serrée. Mais c'est aussi une linguiste pratiquante qui, non contente d'avoir écrit des ouvrages théoriques fascinants, a également élaboré une langue artificielle complète, le laadan, pour voir si une pratique pouvait correspondre à certaines théories. Enfin, elle publie quatre fois par an plusieurs newsletters débordant de faits, d'adresses et de commentaires passionnants sur la linguistique, le langage religieux, le féminisme, la science-fiction et la fantasy et... le sens négligé en Occidentalie du toucher ! La somme d'informations contenue dans ces parutions électroniques est tout simplement ahurissante.

Site de Lise Lebel

Une artiste québécoise spécialisée dans l'infographie. On lui doit plusieurs mémorables couvertures de Solaris. Voir aussi sa galerie

Site de Claude-Michel Prévost

D'abord écrivain d'origine haïtienne, Claude-Michel Prévos est passé comme un météore dans la SF et le fantastique québécois et puis... il a déménagé à Vancouver. On peut trouver de ses textes dans Solaris, ainsi que dans l'anthologie Tesseracts Q ("Akimento", recommandé). Il a viré à l'informatique, qui apparemment lui permet de mieux exprimer les multiples facettes de sa créativité.

Site de Guy Gavriel Kay

Le site officiel de l'auteur, où l'on trouve tout-tout-tout  — sans compter son journal d'écrivain

Feminist Science Fiction, Fantasy & Utopia

 Indispensable pour qui s'intéresse à la question

Vous voulez m'écrire ? Cliquez ici !