Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
La Fête de Saint-Dionysos

Robert SILVERBERG



Illustration de Jean-Michel NICOLLET

Jean-Claude LATTÈS (Paris, France), coll. Titres/SF n° 24
Dépôt légal : 2ème trimestre 1980
250 pages
ISBN : néant   
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
Une cité perdue dans les sables de Californie, où les habitants sacrifient au culte orgiaque de St-Dyonisos. La route de la dernière chance pour une poignée de fuyards dans leurs somptueuse machine. La fin du monde enfin au programme des agences de tourisme temporel. Une école pour jeunes voyants aux cerveaux dédoublés. Un homme d'affaires américain aux prises avec le continuum. Sexualité et orgasmes de groupe par machines interposées. En quatre longues nouvelles inédites et deux classiques, tout le talent de Robert Silverberg.

    Sommaire    
1 - La Route morte (This Is the Road), pages 7 à 81, trad. Bernard FERRY
2 - Groupe (In the Group), pages 82 à 102, trad. France-Marie WATKINS
3 - Breckenridge et le continuum (Breckenridge and the Continuum), pages 103 à 138, trad. Bernard FERRY
4 - La Maison des double esprits (In the House of Double Minds), pages 139 à 165, trad. Bernard FERRY
5 - Destination fin du monde (When We Went to See the End of the World), pages 166 à 178, trad. Michel DEUTSCH
6 - La Fête de Saint-Dionysos (The Feast of St. Dionysus), pages 179 à 249, trad. Bernard FERRY

    Prix obtenus    
Jupiter, novella / Court roman, 1974
 
    Critiques    
 
     Six nouvelles datant de 1972 et 1973, dont deux seulement avaient déjà paru en France : Groupe (dans Univers 07) et Destination fin du monde (dans Futur année zéro, Casterman). Période particulièrement riche et féconde pour Silverberg qui a déjà écrit ses romans les plus importants, comme Les ailes de la nuit (J'ai Lu), Le fils de l'homme (Livre de Poche) et Les monades urbaines (J'ai Lu), et va bientôt se lancer dans L'homme stochastique (Laffont). Les nouvelles réunies par Scott Baker sont caractéristiques des préoccupations de Silverberg, bien qu'ici le ton soit plus humoristique et dégagé qu'à l'ordinaire. Mais il est vrai que l'unité thématique perceptible chez l'écrivain américain s'accompagne paradoxalement d'une grande variété de registres. D'où ce sentiment d'aisance et de virtuosité qui, par surcroît, bousculent les règles trop figées du jeu de la SF. Et peut-être les nouvelles de Silverberg sont-elles plus impressionnantes et convaincantes même que ses romans, puisqu'elles ne nous laissent pas le temps de reprendre haleine. A dévorer, par conséquent.

Bruno LECIGNE
Première parution : 1/7/1980 dans Fiction 310
Mise en ligne le : 3/4/2009


 

Dans la nooSFere : 62447 livres, 58483 photos de couvertures, 56928 quatrièmes.
7958 critiques, 34232 intervenant·e·s, 1310 photographies, 3653 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.