Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

Angle mort n° 7

REVUE

Imaginaire  - Cycle : Revues - Angle mort  vol.

Illustration de AXL
ANGLE MORT (association), coll. Angle mort (revue) n° 7, dépôt légal : juin 2012
120 pages, catégorie / prix : 2,99 €, ISBN : 978-2-36400-080-3
Couverture

    Quatrième de couverture    
Pas de texte sur la quatrième de couverture.

    Sommaire    
1 - Sébastien CEVEY & Laurent QUEYSSI, Obsolescence, pages 3 à 10, Éditorial
2 - Kij JOHNSON, Poneys (Ponies), pages 11 à 18, trad. Jacqueline CALLIER
3 - Sébastien CEVEY, Interview - Kij Johnson, pages 19 à 21, Entretien, trad. Jacqueline CALLIER
4 - Thomas DAY, Sept secondes pour devenir un aigle, pages 22 à 59
5 - Laurent QUEYSSI, Interview - Thomas Day, pages 60 à 66, Entretien
6 - Kelly LINK, La Plupart de mes amis se composent d'eau aux deux tiers (Most of My Friends Are Two-Thirds Water), pages 67 à 86, trad. Michelle CHARRIER
7 - Sébastien CEVEY, Interview - Kelly Link, pages 87 à 90, Entretien, trad. Michelle CHARRIER
8 - Ian McDONALD, Une révolte astucieuse et courtoise des morts (A Smart Well-Mannered Uprising Of The Dead), pages 91 à 114, trad. Gilles GOULLET
9 - Sébastien CEVEY, Interview - Ian McDonald, pages 115 à 119, Entretien, trad. Gilles GOULLET

    Prix obtenus    
Poneys : Nebula, nouvelle / Short story, 2010
 
    Critiques    
 
     Quatre nouvelles au sommaire, comme d'habitude : « Poneys » de Kij Johnson, « Sept secondes pour devenir unaigle » de Thomas Day (cité ici sans commentaire), « La plupart de mes amis se composent d'eau aux deux tiers » de Kelly Link, et enfin « Une révolte astucieuse et courtoise des morts » de Ian McDonald.
     Même en faisant la critique de cet Angle mort sur trois textes (Johnson, Link, McDonald), il est clair qu'on se trouve face à un numéro pour le moins solide. La nouvelle de Johnson est cruelle (normal, elle parle d'enfance) et glaçante (normal, elle parle de cette forme de mutilation qu'est la volonté de « rentrer dans le moule »). Je n'ai pas pu m'empêcher de penser que l'auteur aurait pu à peu près écrire la même chose avec des Bisounours... La nouvelle de Kelly Link, tout à fait dans la lignée de son recueil La Jeune détective et autres histoires étranges, (Folio « SF ») est sans grande surprise en ce qui me concerne la meilleure du lot ; difficile à résumer, on pourrait dire que, d'une certaine façon, c'est une histoire d'amour à sens unique et d'invasion d'extraterrestre. La révolution de McDonald m'a semblé trop facile pour être honnête : il n'y a quasiment aucune tension narrative, les spécificités de la société ghanéenne sont à peine évoquées. Au final, le texte ressemble davantage à un tract politique progressiste/optimiste qu'à une fiction spéculative. Peut-être une idée qui aurait été plus à l'aise « noyée » dans un roman qu'exposée au centre d'une fiction courte.

Thomas DAY
Première parution : 1/10/2012
dans Bifrost 68
Mise en ligne le : 23/7/2017


 
Base mise à jour le 17 juillet 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.