Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Noël sur Ganymède

Isaac ASIMOV

Titre original : The Early Asimov or, Eleven Years of Trying, 1972
Première parution : États-Unis, New York : Doubleday, septembre 1972 (comprend les 4 volumes Denoël)

Cycle : Early Asimov  vol. 2 

Traduction de Jane FILLION
Illustration de Stéphane DUMONT

DENOËL (Paris, France), coll. Présence du futur n° 187
Dépôt légal : 1er trimestre 1979, Achevé d'imprimer : 28 février 1979
Recueil de nouvelles, 206 pages, catégorie / prix : 1
ISBN : néant
Format : 10,8 x 18,0 cm  
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
Dans les années 40,
les jeunes auteurs américains de science-fiction
faisaient figure de pionniers.
Les treize nouvelles de ce recueil,
parmi les premières d'Asimov,
sont assorties de commentaires de l'auteur
qui situent ces textes dans leur époque
et dans le développement de son oeuvre.
« Une donnée imaginaire »,
préfigure en particulier la « psycho-histoire »
qui jouera le rôle capital que l'on sait
dans la série des « Fondations ».
Et « Brimade »,
qui réunit des étudiants venus d'univers différents
pour obtenir leur diplôme sur la planète Eron
où ils rencontrent pour la première fois de jeunes
Terriens, illustre remarquablement les tensions qui
naissent de la confrontation d'êtres
à la fois semblables et différents
— nous autres, en somme.
 
Asimov est né en 1920
dans la banlieue de Smolensk
que sa famille a quittée vers 1923
pour émigrer aux Etats-Unis.
A 9 ans il commence à lire des livres de science-fiction.
Doué d'une mémoire prodigieuse,
il fait ses premiers essais d'écrivain au collège.
Il a écrit plus de cinquante livres.
Professeur de biochimie à l'université de Boston,
il poursuit des recherches sur le cancer.

    Sommaire    
1 - Des sang-mêlé sur Vénus (Half-Breeds on Venus), pages 9 à 43, nouvelle, trad. Jane FILLION
2 - Le 25 mars 1940, pages 45 à 47, notes, trad. Jane FILLION
3 - Une donnée imaginaire (The Imaginary), pages 49 à 72, nouvelle, trad. Jane FILLION
4 - Ce qui pour moi, pages 73 à 74, notes, trad. Jane FILLION
5 - Hérédité (Heredity), pages 75 à 109, nouvelle, trad. Jane FILLION
6 - De nouveau j'eus, pages 111 à 111, notes, trad. Jane FILLION
7 - Une page d'histoire (History), pages 113 à 130, nouvelle, trad. Jane FILLION
8 - Vous aurez peut-être, pages 131 à 132, notes, trad. Jane FILLION
9 - Noël sur Ganymède (Christmas on Ganymede), pages 133 à 153, nouvelle, trad. Jane FILLION
10 - Au mois de janvier 1941, pages 155 à 156, notes, trad. Jane FILLION
11 - Isaac ASIMOV & James McCREIGH, Le Petit Bonhomme du métro (The Little Man on the Subway), pages 157 à 173, nouvelle, trad. Jane FILLION
12 - A mon grand regret, pages 175 à 176, notes, trad. Jane FILLION
13 - Brimade (The Hazing), pages 177 à 198, nouvelle, trad. Jane FILLION
14 - En feuilletant mes nouvelles, pages 199 à 199, notes, trad. Jane FILLION
 
    Critiques des autres éditions ou de la série    

 
Edition DENOËL, Présence du futur (1976)


 
     Critique commune de : Dangereuse Callisto, Noël sur Ganymède, Chrono-minets et La mère des mondes, par Isaac Asimov Ed Denoel, Présence du Futur n° 182, 187, 191 et 199.

     Voici enfin complète la traduction (bonne pour les deux derniers tomes, par Ronald Blunden, pleine de bourdes pour les deux premiers, par Jane Fillion) de The Early Asimov, recueil des nouvelles de jeunesse (1938 — 1950) jamais encore parues en volume (ce qui exclut les meilleures) mais toutes acceptées par des magazines (ce qui exclut les très mauvaises, perdues). Une seule, je crois, était connue en France, Sens secret (Fiction Spécial 21). Peu méritaient vraiment de l'être, à part peut-être celle qui donne son titre au deuxième volume, ainsi que Brimade (qui eût mieux été rendu par Bizulthage) et Auteur ! Auteur ! pour leur humour, Non définitif pour l'idée para-scientifique, et les deux dernières pour leur sens de l'Histoire (Toynbee et Gibbon sont passés par là !). Quel chemin parcouru depuis les personnages et le style puérils et conventionnels de Dans l'orbite du soleil ! quel progrès depuis les scènes plus ridicules que comiques de Homo Sol ! quelle maturation depuis les positions politiques généreuses (contre le colonialisme, le racisme, pour la libre pensée) mais simplistes de Une arme trop effroyable pour être utilisée ! L'histoire la plus intéressante, c'est... celle de l'auteur : celle de ses rapports avec le monde de l'édition telle qu'il la raconte dans les interchapitres, et celle de la formation de son écriture et de sa pensée telle qu'on peut la dégager d'une comparaison des nouvelles entre elles et avec les grandes œuvres (Les Robots et la trilogie des Fondations notamment), au cours de ces douze « années Campbell ». C'est au rédacteur en chef d'Astounding que le livre est dédié, et à juste titre, encore que Pohl aurait pu lui être associé : car sans leur aide et leurs conseils le plus grand science-fictionniste de l'âge d'or n'aurait pu s'épanouir. Si nous n'avons pas d'Asimov en France, c'est peut-être faute de vrais rédacteurs en chef.

George W. BARLOW
Première parution : 1/5/1976
dans Fiction 269
Mise en ligne le : 1/1/2014


 Critique de la série par Hervé LE ROUX


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 69612 livres, 78416 photos de couvertures, 64721 quatrièmes.
8417 critiques, 36949 intervenant·e·s, 1477 photographies, 3711 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.