Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Quand les ténèbres viendront - L'Intégrale

Isaac ASIMOV

Titre original : Nightfall and Other Stories, 1969
Première parution : États-Unis, New York : Doubleday, 1969
Cycle : Quand les ténèbres viendront (omnibus)

Traduction de Simone HILLING
Illustration de MANCHU

DENOËL (Paris, France), coll. Lunes d'Encre
Dépôt légal : mai 2014, Achevé d'imprimer : 19 mai 2014
Première édition
Recueil de nouvelles, 576 pages, catégorie / prix : 24,00 €
ISBN : 978-2-207-11797-2
Format : 14,0 x 20,5 cm
Genre : Science-Fiction

Réédition en un seul volume du recueil américain "Nightfall and Other Stories", précédemment coupé en trois volumes.


Autres éditions

Sous le titre Quand les ténèbres viendront   GALLIMARD, 2017

Quatrième de couverture
     Lagash est une planète extraordinaire dont les habitants ne voient jamais la nuit puisque leur système solaire est composé de six soleils. Or, voici venir un événement terrifiant : le crépuscule tombe sur Lagash. Des six soleils, il ne reste plus que Bêta à briller, lequel commence à faiblir singulièrement. Dans quelques heures, les ténèbres viendront, et avec elles la fin de la planète, prétendent les savants. Mais pourquoi les habitants de Lagash ne supporteraient-ils pas la nuit ? Auraient-ils si peur des étoiles ?
 
     Voici, pour la première fois en France, l'édition intégrale en un seul volume de Nightfall and Other Stories, souvent considéré comme le meilleur recueil d'Isaac Asimov. Une somme qui permet de découvrir ou redécouvrir l'extraordinaire talent de ce géant de la science-fiction.
 
     Isaac Asimov (1920-1992) est l'auteur de 470 ouvrages, dont bon nombre de science-fiction. Ses cycles de Fondation et des Robots ont fait de lui l'auteur le plus important du genre.
Sommaire
Afficher les différentes éditions des textes
1 - Préface de "Quand les ténèbres viendront…", pages 9 à 11, préface, trad. Simone HILLING
2 - Quand les ténèbres viendront (Nightfall, 1941), pages 13 à 62, nouvelle, trad. Simone HILLING
3 - Préface à "Taches vertes", pages 65 à 66, préface, trad. Simone HILLING
4 - Taches vertes (Green Patches / Misbegotten Missionary, 1950), pages 67 à 87, nouvelle, trad. Simone HILLING
5 - Préface à "Hôtesse", pages 91 à 92, préface, trad. Simone HILLING
6 - Hôtesse (Hostess, 1951), pages 93 à 145, nouvelle, trad. Simone HILLING
7 - Préface à "Y a-t-il un homme en incubation ?", pages 149 à 150, préface, trad. Simone HILLING
8 - Y a-t-il un homme en incubation... ? (Breeds There a Man ...?, 1951), pages 151 à 199, nouvelle, trad. Simone HILLING
9 - Préface à "Vide-C", pages 203 à 204, préface, trad. Simone HILLING
10 - Vide-C (The C-Chute, 1951), pages 205 à 254, nouvelle, trad. Simone HILLING
11 - Préface à "En une juste cause...", pages 257 à 258, préface, trad. Simone HILLING
12 - En une juste cause... ("In a Good Cause—", 1951), pages 259 à 292, nouvelle, trad. Simone HILLING
13 - Préface à "Et si...", pages 295 à 296, préface, trad. Simone HILLING
14 - Et si... (What If…, 1952), pages 297 à 315, nouvelle, trad. Simone HILLING
15 - Préface à "Sally", pages 319 à 320, préface, trad. Simone HILLING
16 - Sally (Sally, 1953), pages 321 à 346, nouvelle, trad. Simone HILLING
17 - Préface à "Les Mouches", pages 349 à 350, préface, trad. Simone HILLING
18 - Les Mouches (Flies, 1953), pages 351 à 360, nouvelle, trad. Simone HILLING
19 - Préface à "Personne ici, sauf...", pages 363 à 364, préface, trad. Simone HILLING
20 - Personne ici, sauf... (Nobody Here But—, 1953), pages 365 à 381, nouvelle, trad. Simone HILLING
21 - Préface à "Quelle belle journée !", pages 385 à 386, préface, trad. Simone HILLING
22 - Quelle belle journée ! (It's Such a Beautiful Day, 1955), pages 387 à 416, nouvelle, trad. Simone HILLING
23 - Préface à "Briseur de grève", pages 419 à 420, préface, trad. Simone HILLING
24 - Briseur de grève (Male Strikebreaker / Strikebreaker, 1957), pages 421 à 439, nouvelle, trad. Simone HILLING
25 - Préface à "Introduisez la tête A dans le logement B", pages 443 à 444, préface, trad. Simone HILLING
26 - Introduisez la tête A dans le logement B (Insert knob A in hole B, 1957), pages 445 à 446, nouvelle, trad. Simone HILLING
27 - Préface à "Le Sorcier à la page", pages 449 à 450, préface, trad. Simone HILLING
28 - Le Sorcier à la page (The Up-to-Date Sorcerer, 1958), pages 451 à 470, nouvelle, trad. Simone HILLING
29 - Préface à "Jusqu'à la quatrième génération", pages 473 à 474, préface, trad. Simone HILLING
30 - Jusqu'à la quatrième génération (Unto the Fourth Generation, 1959), pages 475 à 484, nouvelle, trad. Simone HILLING
31 - Préface à "L'Amour, vous connaissez ?", pages 487 à 489, préface, trad. Simone HILLING
32 - L'Amour, vous connaissez ? (What Is This Thing Called Love? / Playboy and the Slime God, 1961), pages 491 à 509, nouvelle, trad. Simone HILLING
33 - Préface à "La Machine qui gagna la guerre", pages 513 à 514, préface, trad. Simone HILLING
34 - La Machine qui gagna la guerre (The Machine That Won the War, 1961), pages 515 à 522, nouvelle, trad. Simone HILLING
35 - Préface à "Mon fils, le physicien", pages 525 à 526, préface, trad. Simone HILLING
36 - Mon fils, le physicien (My Son, the Physicist!, 1962), pages 527 à 531, nouvelle, trad. Simone HILLING
37 - Préface à "Les Yeux ne servent pas qu'à voir", pages 535 à 536, préface, trad. Simone HILLING
38 - Les Yeux ne servent pas qu'à voir (Eyes Do More Than See, 1965), pages 537 à 541, nouvelle, trad. Simone HILLING
39 - Préface à "Ségrégationiste", pages 545 à 546, préface, trad. Simone HILLING
40 - Ségrégationiste (Segregationist, 1967), pages 547 à 556, nouvelle, trad. Simone HILLING
Critiques

         Dix raisons irréfutables de réserver la meilleure place à Quand les ténèbres viendront, l’intégrale dans votre bibliothèque :

         1. Ce volume respecte enfin l’intégrité du mythique recueil Nightfall and other stories, autrefois scindé en trois volumes dans la collection « Présence du futur » (Quand les ténèbres viendront, L’Amour vous connaissez ? et Jusqu’à la quatrième génération). Un soin particulier a été apporté à la conservation de la (fort correcte) traduction originelle et à la couverture admirablement illustrée par Manchu.

         2. Le recueil offre au lecteur un large panorama du travail d’Asimov, s’étendant de 1941 à 1967. Il permet donc de mesurer l’évolution de son style, passant de très mauvais à passable, l’intéressé avouant lui-même, p. 9 : « En ce qui concerne l’Art d’écrire, je suis un barbare absolu. » Sacré lui !

         3. Ces vingt nouvelles sont présentées par le truculent Isaac Asimov lui-même, autant d’anecdotes croustillantes et délicieusement vantardes qui ne manqueront pas de séduire le gaulois en chacun de nous. On constatera aussi à quel point la frontière est mince entre la mise en valeur d’une nouvelle et l’auto-torpillage en règle de celle-ci.

         4. La variété des textes permet de mieux cerner le génie particulier de l’auteur : peu doué pour les portraits et les dialogues (« Vide-C », « Les Mouches »), Asimov devient vertigineux lors des grandes fresques où le détail importe moins que la vue d’ensemble (« En une juste cause… »).

         5. Asimov, pour un mâle du milieu du XXe siècle, considère les femmes avec une certaine modernité : il dénonce avec humour d’absurdes conventions sociales féminines (« Quelle belle journée ! »), utilise une biologiste prestigieuse pour personnage (« Hôtesse ») et mouche par deux fois le chantre de la bimbo décérébrée, Hugh Hefner, patron de l’institution Playboy (« L’Amour, vous connaissez ? », « Les Yeux ne servent pas qu’à voir »).

         6. « Quelle belle journée ! » met de bonne humeur et donne envie de lâcher son écran pour aller faire un petit tour dans le bon air ensoleillé. Précieux.

         7. Asimov était un visionnaire. La plupart de ces nouvelles le prouvent.

         8. Tout en restant sérieux, Asimov fait rire. Ce qui est trop rare en SF (« La Machine qui gagna la guerre », « Personne ici, sauf… » entre autres).

         9. Gilles Dumay, éditeur du présent ouvrage, n’a pu que souffrir en travaillant à cette réédition. Ne déclarait-il pas au site Actusf : « Asimov c’est la Barbara Cartland de la science-fiction, en moins littéraire » ? Ne laissons pas cet effort éditorial demeurer vain.

         10. Nous avons tous dans notre entourage quelque adolescent qu’on aimerait initier à la SF. Par sa simplicité et son charme suranné, Quand les ténèbres viendront conviendra parfaitement à cette tâche et pourrait même réveiller le gamin qui sommeille en vous.

Grégory DRAKE
Première parution : 1/7/2014 dans Bifrost 75
Mise en ligne le : 12/11/2022

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 78629 livres, 90621 photos de couvertures, 74596 quatrièmes.
8868 critiques, 42773 intervenant·e·s, 1658 photographies, 3770 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2022. Tous droits réservés.